CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA
Archives | www.cia-ica.ca  
   
Janvier 2017
 
 

Titres et désignations actuariels

Print Imprimer cet article | Envoyer à un collègue


par Chris Fievoli, FICA

« Qu’est-ce qu’un actuaire? » Voilà une question qui est posée à la plupart d’entre nous à un moment ou à un autre, principalement lorsque nous nous engageons dans une discussion concernant notre choix de carrière. Cela dit, vous pourriez être intéressé de savoir que l’ICA s’est doté d’une position concernant le droit de se dire « actuaire ». Celle-ci fait partie de la Politique sur l’utilisation des titres d’affiliation et désignations de l’ICA faisant l’objet du présent article.

L’article 10 des Règles de déontologie de l’ICA porte sur les titres et désignations :

Règle 10

Le membre n’utilise les titres d’affiliation et désignations d’un organisme actuariel reconnu que si cet usage est conforme à la pratique autorisée par cet organisme.

Annotation 10-1« Titre » s’entend de tout titre conféré par un organisme actuariel reconnu à l’égard d’un poste particulier au sein de cet organisme. « Désignation » s’entend de la mention expresse du statut de membre de cet organisme.

Depuis plus de 50 ans, l’ICA attribue la désignation de FICA (Fellow de l’Institut canadien des actuaires) et a, plus récemment, instauré celle d’AICA (associé(e) de l’Institut canadien des actuaires). L’Institut est également un signataire autorisé à décerner la désignation de CERA (Chartered Enterprise Risk Analyst, analyste agréé du risque d’entreprise). Les membres de l’ICA qui ont obtenu l’une ou l’autre de ces désignations et qui demeurent des membres en règle de l’ICA peuvent les utiliser en toute situation et sont autorisés à faire suivre leur nom des initiales correspondantes.

Exceptions à la règle

Ce privilège est cependant visé par une exception selon laquelle la désignation ne peut être utilisée en lien avec une activité qui enfreint les Règles de déontologie, en particulier la Règle 1, qui exige que tous les membres maintiennent la réputation de la profession actuarielle. Un tel exemple est difficile à trouver, mais sachez seulement que si vous souhaitez utiliser votre désignation de FICA en faisant la promotion d’une activité manifestement illégale, cela ne serait pas permis.

Il convient de faire remarquer qu’en vertu de la Règle 10, les membres sont tenus de respecter les pratiques autorisées par les organismes actuariels reconnus. La plupart des membres de l’ICA sont également membres de la Society of Actuaries (SOA) ou de la Casualty Actuarial Society (CAS). Il convient donc de vous assurer de respecter aussi les exigences de ces organismes lorsque vous utilisez vos désignations.

Enfin, il importe de mentionner qu’une désignation n’est pas comparable à un diplôme universitaire, dont vous demeurerez titulaire toute votre vie. Pour maintenir sa désignation, il faut exercer des activités de perfectionnement professionnel continu et verser des cotisations annuelles, à moins d’être dispensé de l’une ou l’autre de ces obligations.

Qu’est-ce qu’un titre?

Par ailleurs, un titre fait référence au poste que peut occuper un membre au sein de l’ICA, par exemple comme président d’une commission ou comme membre du Conseil d’administration. Dans ce cas, les règles visant l’utilisation des titres sont légèrement plus restrictives. Vous pouvez certainement utiliser votre titre dans toute correspondance officielle de l’ICA et l’indiquer dans votre curriculum vitæ. Par contre, vous ne pouvez pas utiliser les titres de l’ICA pour promouvoir des intérêts commerciaux ou pour exprimer des opinions qui ne correspondent pas aux positions officielles de l’ICA. Par conséquent, si vous souhaitez adresser une lettre au rédacteur en chef de votre journal local pour exprimer une opinion personnelle, vous devez vous abstenir de mentionner votre titre au sein d’une commission de l’ICA, mais vous pouvez utiliser votre désignation (à condition que votre lettre n’enfreigne pas la Règle 1!).

Qu’est-ce qu’un actuaire?

Venons-en maintenant à la question qui introduit le présent article : qu’est-ce qu’un actuaire? Pendant de nombreuses années, l’ICA a adopté la position selon laquelle seuls les Fellows qualifiés étaient autorisés à se dire actuaires. Cette position est fondée sur le raisonnement selon lequel la désignation de Fellow indique que son titulaire a atteint la qualification intégrale, soit un amalgame d’éducation et d’expérience professionnelle. Par conséquent, les membres doivent éviter de qualifier d’actuaires les personnes qui ne satisfont pas à cette condition. Les employeurs devraient en tenir compte au moment de désigner des titres d’emploi pour des candidats n’ayant pas obtenu le statut de Fellow ou dans les offres d’emploi visant ces mêmes candidats. Dans ces deux cas, il serait incorrect d’utiliser le terme « actuaire », mais l’on pourrait opter pour « professionnel en actuariat ».

Il convient de faire remarquer que de nombreux textes législatifs et réglementations reconnaissent la désignation de FICA comme étant la seule qui corresponde à la définition d’« actuaire ». À titre d’exemple, l’une des premières définitions de la Loi sur les sociétés d’assurances (grâce à l’ordre alphabétique) stipule qu’un actuaire est un FICA. Cela dit, le terme « actuaire » n’est pas un titre professionnel protégé par la législation professionnelle provinciale, ce qui signifie, malheureusement, qu’un non-membre de l’ICA pourrait se dire actuaire à des fins commerciales et n’en serait pas empêché. L’ICA espère qu’en faisant la promotion des désignations qu’il offre et des normes élevées qui les soutiennent, les utilisateurs des services actuariels reconnaîtront qu’elles constituent le gage d’un travail actuariel de qualité.

Tout cela pour dire que vous devriez utiliser vos titres et désignations à bon escient, mais aussi avec fierté. Vous les avez mérités!

Chris Fievoli, FICA, est l’actuaire résident, communications et affaires publiques, du siège social de l’ICA.

 

Retour à CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA

Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn