CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA
Archives | www.cia-ica.ca  
   
Novembre 2016
 
 

Profil de commission : Commission sur l’admissibilité des membres

Print Imprimer cet article | Envoyer à un collègue

 
par Terence Narine, FICA

Plus tôt cette année, la Commission d’admissibilité est devenue la Commission sur l’admissibilité des membres. L’activité principale de cette commission composée de neuf membres consiste à approuver les nouvelles candidatures au titre de Fellow (FICA). Il s’agit d’un processus continu d’examen des demandes d’adhésion visant à garantir que les candidats satisfassent aux normes d’adhésion.

Je siège à la commission depuis 2003 et je la préside depuis le mois de juillet 2016. Chaque année, nous examinons de 150 à 200 demandes d’adhésion à l’ICA à titre de Fellow. En 2015, 150 demandes ont été examinées. Le nombre de demandes qu’examine chaque membre de la commission est fonction de son domaine d’expertise, c’est-à-dire que chaque examinateur travaille ou possède de l’expérience dans le domaine de pratique du candidat.

L’objectif principal des examinateurs de la commission consiste à s’assurer que les candidats possèdent une expérience de travail pertinente pour satisfaire aux normes de qualification. Le personnel du siège social de l’ICA examine les demandes d’adhésion afin de s’assurer que les renseignements fournis sont complets et conformes aux lignes directrices pour la demande du titre de FICA. Un examinateur de la commission responsable de toute demande donnée effectue également une deuxième révision. Les examinateurs remplissent alors un chiffrier Excel comportant une liste de vérification pour la demande en question. De plus, ils formulent une recommandation visant à approuver ou non la demande. La décision finale concernant l’approbation des nouveaux Fellows revient à la Direction de l’admissibilité et de la formation (DAF).

Processus d’approbation

De nombreuses demandes sont relativement simples. Cependant, à l’occasion, l’examen de certaines demandes d’adhésion à titre de FICA peut présenter un certain degré de difficulté. Les candidats provenant de l’étranger satisfont-ils aux exigences d’adhésion? Et qu’en est-il pour une personne qui travaille au Canada, mais dont le travail actuariel concerne les États-Unis plutôt que le Canada? Ou encore une personne dans un rôle non traditionnel sans superviseur direct détenant le titre de FICA? Nous devons souvent prendre des décisions à savoir si nous approuvons la demande de candidats dans ces circonstances. La commission a toujours fait preuve de prudence dans ces situations afin d’être juste envers les autres candidats, tout en s’assurant de maintenir les normes élevées requises aux fins de l’obtention du titre de FICA. Si nous doutons qu’un candidat possède l’expérience appropriée, nous lui demandons généralement d’acquérir de l’expérience supplémentaire avant que nous n’approuvions sa demande. Cela peut sembler exigeant pour certains candidats dans des circonstances exceptionnelles. Cependant, la commission prend sa responsabilité au sérieux. Il arrive que les personnes chargées d’examiner les demandes aient des discussions approfondies avec d’autres membres avant d’obtenir l’aval de l’ICA pour communiquer avec le supérieur du candidat afin de l’interroger plus à fond.

Conformément aux récentes modifications apportées aux Règles de déontologie, les candidats doivent désormais divulguer toute condamnation au criminel dont ils auraient fait l’objet. Nous devons également tenir compte de cette exigence dans notre examen. Si un candidat divulgue une telle condamnation, la Commission sur le professionnalisme interviendrait avant que nous puissions nous prononcer sur son admissibilité. À l’heure actuelle, je ne suis au courant d’aucun candidat ayant divulgué une condamnation au criminel. Toutefois, la règle n’est en vigueur que depuis quelques mois.

Lorsque la candidature est approuvée, nous la transmettons à Roxanne Vézina, coordonnatrice de l’adhésion et éducation au siège social de l’ICA, qui la soumet ensuite à la DAF pour fins d’approbation finale.

Assurer la qualité des FICA

L’élément éducatif du bénévolat au sein de la profession actuarielle revêt de l’importance pour moi. Lorsque je me suis engagé au départ auprès de la Commission d’admissibilité, je désirais avoir voix au chapitre en ce qui concerne la qualité des Fellows, assurer l’uniformité et contribuer au maintien des normes élevées de l’ICA.

À titre de président de la Commission sur l’admissibilité des membres, j’ai l’avantage d’être aussi membre de la DAF. J’ai pris part à la vérification du perfectionnement professionnel continu (PPC), dans le cadre duquel le président de la commission évalue chaque année les déclarations d’un groupe d’environ 50 membres choisis au hasard afin d’assurer la conformité aux exigences de PPC.

Dans la même veine, le Conseil d’administration a mis sur pied un Groupe de travail sur l’examen du PPC, lequel est présidé par Rob Stapleford, président sortant de l’ICA. Je suis membre de ce groupe de travail, dont le mandat consiste à se pencher sur les exigences de PPC de l’ICA et la reddition de comptes connexe, les moyens de favoriser une meilleure connaissance des critères d’admissibilité des activités de PPC, les moyens d’améliorer la vérification annuelle des déclarations de conformité aux exigences de PPC et l’offre de programmes de PPC.

La Commission sur l’admissibilité des membres assure également la révision des ententes de reconnaissance mutuelle entre l’Institut et d’autres organismes actuariels.

Un excellent moyen d’acquérir des crédits de PPC

Tout le travail de la commission est effectué par conférence téléphonique. La commission tient des réunions au besoin et a pour objectif de se réunir au moins deux fois par année. Nous avons souvent beaucoup de temps pour accomplir le travail, bien que l’examen des candidatures de Fellow soit soumis à des échéances aux fins de l’approbation de la DAF. Travailler au sein de la commission est un excellent moyen d’acquérir des crédits de PPC, en particulier parce que le travail s’articule autour du professionnalisme. Il est très satisfaisant de savoir que l’on contribue à maintenir la qualité des membres de la profession actuarielle.

Terence Narine, FICA, est le président de la Commission sur l’admissibilité des membres.

 

Retour à CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA

Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn