CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA
Archives | www.cia-ica.ca  
   
Juin 2016
 
 

Boris Kashin expose à l’AAI la façon dont la législation russe gère les questions actuarielles

Print Imprimer cet article | Envoyer à un collègue

 

Boris Kashin, député de la Douma d’État, membre de l’Académie des sciences de Russie et représentant du conseil actuariel de la Banque centrale de Russie, a prononcé devant les délégués de l’Association actuarielle internationale (AAI) un discours portant sur la façon dont la législation russe gère les questions actuarielles. Les réunions du Conseil et des comités de l’AAI ont eu lieu à Saint-Pétersbourg, en Russie, du 25 au 29 mai, sur l’invitation de la Guilde russe des actuaires, l’une des 68 associations membres à part entière de l’AAI.

Dans le cadre de son exposé, M. Kashin a défini le rôle de la profession actuarielle dans la législation russe. Il a posé plusieurs questions concernant la meilleure façon de définir dans la loi les principaux concepts de la science actuarielle tout en permettant une certaine souplesse quant aux exigences relatives à la précision et à l’efficacité des définitions et aux modalités techniques du processus législatif.

En 2014, M. Kashin a joué un rôle influent dans l’adoption d’une loi générale régissant les services d’actuariat dans le marché financier russe. Aussi en 2014, il s’est rendu à Ottawa et a tenu une rencontre avec Jacques Lafrance, alors président de l’ICA, et Dave Pelletier, qui présidait alors le Comité des normes actuarielles de l’AAI.

 

Retour à CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA

Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn