CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA
Archives | www.cia-ica.ca  
   
Juin 2015
 
 

Mise à jour vidéo de juin

Print Imprimer cet article | Envoyer à un collègue

 

Pour visionner la vidéo, veuillez cliquer sur l’image ci-dessus ou cliquez ici. Voici une transcription de la vidéo : 

Bonjour à vous tous. Je m’appelle Jacques Tremblay et je suis le président de l’Institut canadien des actuaires. Au moment d’enregistrer ce message, je suis à une semaine de passer le relais de la présidence à Rob Stapleford, un chef de file compétent et passionné qui prendra en mains notre ordre du jour chargé et qui conclura les célébrations du 50e anniversaire.

J’aimerais d’abord parler des élections qui viennent d’avoir lieu et qui ont connu un franc succès. Cette année, plus de 1 400 membres ont voté, soit une proportion de 32,6 %.

Je remercie personnellement tous ceux qui ont accepté de poser leur candidature. Je les félicite de leur décision et j’apprécie le travail qu’ils ont consacré à ce processus. Ce n’est pas facile!

Toutes mes félicitations à Dave Dickson, qui a été élu au poste de président désigné, et à tous les autres qui entrent en fonction à titre d’administrateur du Conseil d’administration. L’enthousiasme et le dynamisme de Dave ont un impact énorme sur les travaux de la Commission de recherche et sur les résultats obtenus de celle-ci. J’adresse, en mon nom personnel et en celui des membres, des remerciements particuliers aux membres du Conseil d’administration dont le mandat prend fin. Ils ont apporté beaucoup à l’Institut.

Les bénévoles et les employés du siège social ont travaillé très fort (comme toujours) pour organiser une assemblée annuelle captivante de grande qualité. Ils ont manifestement réussi puisque l’événement affiche complet! Il y aura notamment une simulation de procès et une discussion entre experts avec trois des plus grands journalistes du pays. On y reconnaîtra aussi les bénévoles qui ont contribué à faire avancer la profession au fil des ans et des anciens présidents qui ont guidé et optimisé le potentiel de la profession actuarielle. Un livre d’histoire orale des 50 premières années de l’histoire de l’ICA a été rédigé et sera mis à votre disposition plus tard cette année. Toute une histoire!

Notre programme promotionnel a été mis en place pour faciliter nos contacts avec des employeurs comme Towers, d’autres organisations et des clubs actuariels. Cette année, de nombreuses rencontres ont eu lieu, plus récemment avec l’Association canadienne des organismes de contrôle des régimes de retraite et la Société de l’assurance automobile du Québec sur des questions concernant les régimes de retraite et l’assurance automobile. Il y en a eu aussi avec l’American Academy of Actuaries (Academy), la Society of Actuaries (SOA), l’Actuarial Society of South Africa, l’Institute of Actuaries of Australia, la Casualty Actuarial Society (CAS), des clubs actuariels de Winnipeg, de Vancouver, de Calgary et de Waterloo et avec le surintendant des pensions de la Nouvelle-Écosse pour discuter du provisionnement des régimes de retraite et des valeurs de transfert.

L’Institut a aussi tenu une rencontre avec le cabinet du Premier ministre et les principaux partis politiques afin de discuter des deux positions de l’ICA à l’égard des plateformes électorales. Nous rencontrerons sous peu Deb Matthews, la vice-première ministre et présidente du Conseil du Trésor de l’Ontario, pour discuter de l’intervention des actuaires en matière de prise de décisions fondée sur des données probantes.

Au chapitre des positions publiques, entre le 31 mars 2014 et le 1er avril 2015, l’ICA a publié 24 positions publiques et mémoires. Depuis ce temps, la Commission des positions publiques a approuvé un document sur la solvabilité des régimes de retraite conjoints à plusieurs employeurs (Ontario), des commentaires concernant le nouveau mandat proposé pour la Commission des services financiers de l’Ontario et un mémoire de la Commission des relations internationales sur le programme-cadre d’éducation de l’Association actuarielle internationale (AAI). La Commission sur les positions publiques a aussi contribué à préparer la présentation de Kelley McKeating devant le Comité sénatorial des banques et du commerce au sujet de modifications concernant le taux d’intérêt criminel.

Un point très important figure à l’ordre du jour de la prochaine réunion du Conseil d’administration : l’orientation que la profession devrait adopter quant à son intervention dans les dossiers de politique publique. Je suis enthousiaste à l’idée de diriger cette première discussion qui, selon moi, donnera le ton à nos relations gouvernementales pour les années à venir.

Cette prochaine réunion du Conseil d’administration comportera également une discussion approfondie sur le professionnalisme. Le Groupe de travail sur le professionnalisme, dirigé par Kim Young, a formulé plusieurs recommandations concernant cette question, dont l’adoption des principes de l’AAI en matière de professionnalisme, la formation d’une commission permanente sur le professionnalisme et la révision de notre premier principe directeur. Le groupe de travail a aussi recommandé qu’une commission se penche sur les fondements éthiques du professionnalisme. Nous discuterons aussi d’un rapport concernant une réunion spéciale des membres à ce sujet et des travaux qui s’amorcent pour définir le professionnalisme à titre d’objectif opérationnel. Quelle discussion parfaite pour conclure les 50 premières années de l’histoire de l’ICA.

Il y aura ensuite une discussion concernant la possibilité que l’ICA soit l’hôte du Congrès international des actuaires en 2026. La ville de Vancouver, qui est facilement accessible depuis l’Asie, l’Europe et l’Amérique du Nord, a été recommandée comme un lieu attrayant pour tenir l’événement. Un tel projet nécessite un engagement énorme en matière de temps et de ressources pour les bénévoles et les employés de l’ICA, d’autant plus que cet événement est souvent rattaché à d’autres événements, par exemple une assemblée de l’AAI. Il y a de nombreux facteurs à prendre en considération et nous sommes au tout début d’un long processus.

La Commission de recherche a présenté un rapport extraordinaire assorti d’un plan. Celui-ci comprend deux études sur l’expérience, des projets inédits pour l’ICA visant deux domaines de pratique, l’élaboration de modèles en matière de santé et d’assurance liée aux inondations et deux projets stratégiques : l’incidence du vieillissement et un projet de l’AAI portant sur l’état de la profession actuarielle. Il y a un projet concernant la gestion du risque d’entreprise qui se penche sur le rôle du responsable national de la gestion des risques, de même que des projets annuels tels que le Rapport sur les statistiques économiques canadiennes et le Sondage sur le risque C-1. Il y a également un projet intéressant d’outil Web que les membres du public pourraient utiliser pour établir des projections de longévité à titre individuel ou conjoint.

Comme vous le savez sans doute, l’ICA a établi un partenariat avec l’Academy, la CAS et la SOA afin de créer l’Indice climatique actuariel. Un groupe de travail du comité sur les changements climatiques de la CAS, dirigé par Caterina Lindman, travaille avec acharnement depuis plusieurs années avec les scientifiques du climat de Solterra Solutions, un cabinet de consultation établi en Colombie-Britannique. Lors de la récente assemblée du North American Actuarial Council, nous avons eu droit à une démonstration extraordinaire présentée par l’un des scientifiques et Doug Collins, président du comité de la CAS.

Vous avez vu passer des budgets prévus pour mettre en place au siège social un système de gestion des relations avec la clientèle. Ce projet a progressé à la vitesse grand V au cours de la dernière année et sera déployé à la fin de l’été. Le Conseil d’administration assistera à une démonstration et à une mise à jour concernant le projet.

Les bénévoles sont l’élément essentiel de l’ICA. Lors d’une récente réunion, le Conseil d’administration a approuvé plusieurs recommandations visant, notamment, la restructuration du mandat de la Direction des services aux membres (DSM) et la création d’une nouvelle commission de gestion du bénévolat. Afin d’offrir un soutien accru aux présidents pour le recrutement et la dotation de leur commission et la planification des activités, d’encourager la participation des membres plus jeunes et de mettre en place un programme d’évaluation permettant de repérer les personnes les plus performantes, le Conseil d’administration a approuvé la recommandation voulant que la DSM crée la Commission sur la gestion et le développement des bénévoles, laquelle a récemment été approuvée par la Direction. Le mandat de la DSM a également été modifié. On y a inclus l’élément suivant : « Élaborer, surveiller et maintenir un système approprié de gestion des bénévoles ». Ces modifications auront une incidence très positive sur le repérage et le perfectionnement des futurs dirigeants de l’ICA.

Pour conclure, j’aimerais dire quelques mots au sujet de l’année qui vient de s’écouler. L’ICA et ses plus de 500 bénévoles ont accompli de très nombreuses réalisations au cours de la dernière année. Vous en apprendrez davantage au sujet de ces projets, dont certains comprennent des négociations délicates avec bon nombre de nos partenaires en éducation. Mais d’un point de vue plus personnel, je tiens à féliciter et à remercier les membres du Conseil d’administration, tous les bénévoles, de même que le personnel du siège social pour leur soutien et les efforts qu’ils ont déployés de façon soutenue pour concrétiser les buts et les objectifs du plan stratégique. Ce fut une année très exigeante, mais extraordinairement enrichissante pour moi sur le plan personnel et pour la profession.

Ce fut un honneur et un privilège d’être au service de vous tous!

Jacques Tremblay, FICA, était le président de l'ICA pour 2014-2015.

 

Retour à CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA

Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn