CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA
Archives | www.cia-ica.ca  
   
Mars 2015
 
 

Des décisions importantes à la plus récente réunion du Conseil d’administration

Print Imprimer cet article | Envoyer à un collègue

 

Pour visionner la vidéo, veuillez cliquer sur l’image ci-dessus ou cliquez ici. Voici une transcription de la vidéo : 

Bonjour. Je m’appelle Jacques Tremblay et je suis le président de l’Institut canadien des actuaires.

Il s’agit de mon premier rapport concernant le deuxième cinquantenaire de l’Institut maintenant que toute la frénésie entourant notre anniversaire le 18 mars s’est un peu calmée et avant qu’elle reprenne pour notre Assemblée annuelle et notre célébration gala, qui auront lieu en juin! J’espère que j’aurai l’occasion de vous voir à Ottawa les 17 et 18 juin!

C’est avec fierté que nous avons diffusé une webémission en direct du siège social de l’ICA intitulée Célébrons 50 ans d’excellence actuarielle – Faits saillants de l’histoire de l’ICA et ses perspectives d’avenir. Je suis ravi de rapporter que les webémissions en anglais et en français ont enregistré au total un taux de participation record de plus de 1 500 personnes, des chiffres historiques en ce jour historique!

Ce mois-ci, mon compte rendu porte principalement sur la réunion du Conseil d’administration qui s'est tenue le 26 mars.

En premier lieu, parlons du rapport de la Commission de gouvernance, qui est présidée par notre président désigné, Rob Stapleford. Le premier point abordé a été la recommandation visant la formation d’une nouvelle direction chargée de superviser la recherche, qui représente pour la profession une activité stratégique. La recherche actuarielle est un élément clé de la contribution de l’ICA à la protection de l’intérêt public et à l’avancement de la profession. Le budget affecté à la recherche est important, tout comme les ressources bénévoles chargées de superviser les travaux, et la liste de projets de la Commission de recherche augmente d’année en année.

Le Conseil d’administration a pris la décision qu’il fallait déployer plus d’efforts à l’égard de cette initiative, en envisageant d’autres possibilités qui pourraient être tout aussi utiles, voire plus utiles pour la Commission de recherche.

La Commission de gouvernance a examiné la gestion et le perfectionnement des bénévoles et a présenté un compte rendu à ce sujet. Environ onze pour cent des membres de l’ICA font du bénévolat au sein de l’Institut. Au sein de la Casualty Actuarial Society, la CAS, ce sont environ 33 pour cent des membres qui sont bénévoles. Du côté de la Society of Actuaries, la SOA, la proportion est à peu près la même qu’à l’ICA.

La Commission de gouvernance a recommandé que la Direction des services aux membres, la DSM, crée et supervise une nouvelle Commission sur la gestion et le perfectionnement des bénévoles, la CGPB, en remplacement de l’actuelle Commission sur le bénévolat. La CGPB serait chargée d’assurer la promotion et la coordination de toutes les initiatives de bénévolat; travaillerait en collaboration avec les commissions afin de trouver, de mesurer, d’inciter et de recruter des bénévoles, notamment les membres plus jeunes, pour répondre aux objectifs stratégiques et opérationnels de l’ICA; d’élaborer des façons de repérer les bénévoles qui se distinguent et de favoriser le perfectionnement du leadership; et de travailler étroitement avec la Commission des élections afin de répertorier des candidats appropriés pour occuper les postes élus.

Le Conseil d’administration a approuvé toutes les recommandations de la Commission de gouvernance et bien qu’il soit conscient du travail supplémentaire qui sera imposé à la DSM et à la nouvelle commission, les résultats à long terme suivant ces changements en auront grandement valu la peine.

Le cabinet d’avocats de l’ICA, Fasken Martineau DuMoulin, a comparé l’Institut avec plusieurs autres organismes professionnels et a recommandé que nous envisagions d’ajouter deux conditions d’adhésion, soit l’obligation de divulguer en temps opportun toute condamnation au criminel et de se soumettre à un examen médical. Il faudra effectuer d’autres recherches avant de soumettre cette question au Conseil d’administration et aux membres, mais je souhaitais que les membres soient mis au courant maintenant.

La Commission sur les risques, présidée par Sharon Giffen, a procédé à un dernier examen de tous les risques auxquels est exposé l’Institut et a étudié en profondeur le risque qui figure au sommet de la liste, c’est-à-dire le risque lié au capital humain. Cette étude a permis de déterminer que ces risques étaient gérés par des mesures appropriées. Il faudra ensuite mettre au point des mesures appropriées afin d’assurer l’uniformité des rapports présentés au Conseil d’administration.

La Commission sur les ressources humaines, la finance et la vérification a formulé une recommandation en faveur de l’approbation par le Conseil d’administration de l’Énoncé de la politique de placements et la nomination de Fiera Capital à titre de cabinet de placement de l’Institut pour le prochain exercice financier.

Le Conseil d’administration a approuvé ces deux points.

Bruce Langstroth, président de la Direction de la pratique actuarielle, a présenté un rapport qui passe en revue les travaux qui ont été réalisés au dernier trimestre, notamment la publication d’un document de recherche sur les maladies professionnelles; la publication d’une note éducative abordant les événements se produisant après la date de calcul d’une opinion actuarielle à l’égard d'un régime de retraite; la publication d’une note éducative révisée concernant la prise en compte de la hausse des rentes maximales aux termes de la Loi de l’impôt sur le revenu dans les évaluations de solvabilité, de liquidation hypothétique et de liquidation; la note éducative intitulée Valeurs de transfert – Exigences de rapport du gouvernement de l’Ontario; un supplément de note éducative relative aux conseils sur les hypothèses pour les évaluations de liquidation hypothétique et de solvabilité, en vigueur à compter du 31 décembre 2014 et applicable aux évaluations avec dates de calcul entre le 31 décembre 2014 et le 30 décembre 2015.

La Commission de recherche a indiqué qu’elle accuserait un léger déficit pour l’année. Elle planifie plusieurs projets pour l’année à venir et a tenu une séance de remue-méninges pour trouver des sujets possibles et organisé une séance visant à évaluer tous ses projets futurs et à établir les priorités. Suivant la décision du Conseil d’administration d’augmenter le budget de la Commission de recherche, la liste de projets s’est allongée et une provision est prévue pour la réalisation des projets stratégiques prioritaires qui se présenteront au cours de l’année à venir. La Commission de recherche continuera aussi d’approfondir ses relations avec la SOA au chapitre de la recherche, qui a d’ailleurs exprimé un intérêt à réaliser davantage de projets avec l’ICA.

Le groupe collaboratif de recherche du North American Actuarial Council s’apprête à publier une étude de recherche portant sur l’offre et la demande à l’égard du recrutement en actuariat en Amérique du Nord.

Marc Tardif, président de la DSM, a présenté un compte rendu des résultats du dernier trimestre. Les délibérations de l’Assemblée annuelle de 2014 ont été publiées en novembre, et celles du Colloque pour l’actuaire désigné sont presque complétées. Le Groupe de travail sur l’amélioration de la mortalité a terminé son recrutement et amorcera ses travaux sur la détermination des hypothèses d’amélioration de la mortalité et la conciliation des opinions des divers domaines de pratique. La Commission sur les positions publiques a été très occupée à soumettre divers documents au nouveau processus d’approbation et amorce l’élaboration d’une liste de sujets aux fins de la préparation d’énoncés de position. La Commission sur les changements climatiques et la viabilité a rédigé une position publique, laquelle a été approuvée, et elle organise un Forum sur les changements climatiques et la viabilité qui aura lieu le 9 avril. Glen Murray, le ministre de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique, sera un conférencier d’honneur. La Commission sur le bénévolat a repensé le registre des bénévoles et son travail concernant le dossier épineux de la planification de la relève et la recherche de bénévoles pouvant assumer des postes de leadership au sein des commissions sera repris par la nouvelle CGPB.

La Direction des relations internationales, ou DRI, a été très occupée, et le présent rapport présente les grandes lignes de ses activités. La Commission sur les normes comptables internationales (assurance) a fait part à l’International Accounting Standards Board de ses préoccupations concernant certains aspects de la Norme internationale d’information financière (IFRS) proposée à l’égard des contrats d’assurance. La Commission sur la réglementation internationale en assurance a formulé des commentaires concernant la norme proposée par l’Association internationale des contrôleurs d’assurance à l’égard du capital des sociétés d’assurance. La Direction a répondu à l’Association actuarielle internationale, l’AAI, au sujet des risques auxquels elle est exposée. Sa Commission des normes internationales en matière de pensions et d’avantages sociaux a formulé des commentaires à l’AAI à l’égard de sa version quasi-définitive de la Norme internationale de pratique actuarielle 3 visant le travail actuariel lié à la Norme comptable internationale 19. La DRI a également voté en faveur de la déclaration d’intention de l’AAI concernant la NIPA 7 proposée, laquelle concerne le capital des sociétés d’assurance de l’Association internationale des contrôleurs d’assurance. De plus, la DRI a mis sur pied un groupe de travail chargé de se pencher sur l’organisation du Congrès international des actuaires de 2026.

L’ICA a tenu une rencontre avec l’Association canadienne des organismes de contrôle des régimes de retraite afin de discuter de nos commentaires concernant le provisionnement des régimes de retraite et les valeurs de transfert. Nous avons également eu une rencontre avec la Commission des services financiers de l’Ontario et avec le ministre des Finances de l’Ontario à l’occasion de la consultation prébudgétaire à Ottawa afin de discuter des approches prudentes de planification et du Régime de retraite de la province de l’Ontario. Le mois d’avril sera très occupé. Des rencontres sont prévues avec le Bureau du surintendant des institutions financières, la Régie des rentes, l’American Academy of Actuaries, l’Australian Institute of Actuaries, l’Actuarial Society of South Africa, la CAS, l’AAI, le NAAC, la SOA et l’Institute and Faculty of Actuaries.

John Dark, secrétaire-trésorier de l’ICA, a présenté les états financiers du troisième trimestre. L’excédent prévu pour la fin de l’exercice se chiffre à 493 800 $ et est attribuable en grande partie au projet de gestion des relations avec la clientèle de Microsoft Dynamics qui sera mis en œuvre en 2015-2016. Il a également présenté le budget pour l’exercice 2015-2016, qui comprend un déficit de 497 600 $ en raison de plusieurs charges ponctuelles, notamment les activités et le gala du 50e anniversaire, la mise à niveau de nos systèmes de technologies de l’information, laquelle nous permettra la mise en place du système de gestion des relations avec la clientèle, ainsi que la constitution d’une réserve grevée d’une affectation d’origine interne de 750 000 $ avec le temps aux fins des charges disciplinaires. Le budget comprend aussi une augmentation modeste des cotisations, laquelle vous sera communiquée par notre secrétaire-trésorier.

Le Conseil d’administration a pris la décision d’approuver le budget proposé suite à des discussions fructueuses au sujet de ces questions.

La Direction de l’admissibilité et de la formation, ou la DAF, a présenté un compte rendu de plusieurs activités, dont sa recommandation à l’égard de l’approbation d’une entente de reconnaissance mutuelle révisée entre l’ICA et l’Australian Institute of Actuaries. Le Conseil de l’institut australien a déjà approuvé le document lors de sa réunion du 10 mars, et le Conseil d’administration de l’ICA a approuvé le document, qui sera signé à l’occasion de la réunion prochaine de l’AAI à Zurich. La DAF envisage de conclure une entente de reconnaissance mutuelle avec l’Afrique du Sud et de mettre à jour son entente avec l’Irlande.

La DAF s’est penchée sur l’élaboration d’une nouvelle définition du professionnalisme et sur l’affectation de ressources supplémentaires à cet égard. Elle a également présenté un compte rendu des activités d’information auprès de divers marchés cibles, dont les étudiants et les professionnels qui ne sont pas membres. Mentionnons notamment notre partenariat stratégique avec l’Association Nationale des Étudiants en Actuariat; le Programme d’agrément universitaire, ou PAU, qui comprend des visites dans les onze universités agréées; la participation à des foires de l’emploi; et la participation à des événements commandités par la Professional Risk Managers’ International Association à Montréal. De plus, la nouvelle Commission sur les programmes d’études poursuit les travaux de l’ancien Groupe de travail sur les exigences d’admissibilité et d’éducation canadiennes et travaillera à un plan de mise en œuvre des recommandations approuvées en novembre par le Conseil d’administration. Ces activités comprennent le premier plan des objectifs d’apprentissage à l’égard de l’éducation des associés et des Fellows, le renforcement des relations avec les partenaires en éducation et une attention plus marquée à l’égard de l’éducation générale en matière d’administration des affaires, de communication et de professionnalisme.

La révision des principes de base du PAU va bon train, et on prévoit la production d’un rapport préliminaire en juillet et la publication du document définitif en septembre. La DAF a fait état de plusieurs autres ententes en processus avec d’autres partenaires en éducation afin d’assurer la reconnaissance des titres d’AICA et de FICA.

Le lancement du Programme de bourse d’études supérieures (PBES) a été l’une des initiatives importantes. Nous avons reçu 14 demandes qui sont en cours d’examen.

Encore deux points à mentionner. Le programme de l’Assemblée annuelle 2015 a été mis au point trois mois plus tôt qu’à l’habitude grâce au travail acharné de la Commission de l’éducation permanente, du personnel du siège social et des conférenciers. Les inscriptions sont ouvertes depuis la fin février. Avec sa liste impressionnante de conférenciers invités, ses séances simultanées riches en contenu et la célébration gala du 50e anniversaire, cette assemblée est à ne pas manquer.

Si vous n’êtes pas encore inscrit à l’Assemblée annuelle, veuillez le faire dès que possible. Cet événement sera inoubliable!

Alors voilà qui conclut ce bref aperçu de la réunion du Conseil d’administration. Ma présentation a été plus étoffée qu’à l’habitude, mais il est important que les membres soient mis au courant des nombreux projets en cours.

On se revoit en mai!

Jacques Tremblay, FICA, est le président de l'Institut canadien des actuaires.

 

 

Retour à CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA

Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn