CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA
Archives | www.cia-ica.ca  
   
Novembre 2014
 
 

Des nouvelles de la nouvelle Direction des relations internationales

Print Imprimer cet article | Envoyer à un collègue

 
par Micheline Dionne, FICA

Dans un mois, je quitterai la Direction des relations internationales (DRI) après trois ans et demi de service à la tête d’un groupe qui a apporté des changements importants, et pas seulement à son nom.

En 2011, ce groupe portait le nom de Commission des relations internationales (CRI) et avait comme objectif principal de regrouper les délégués de l’ICA auprès de l’Association actuarielle internationale (AAI). La commission a choisi des délégués et a offert un lieu d’échange préalablement aux réunions de l’AAI et à la suite de celles-ci. Au cours de la même année, la CRI a officialisé le processus de recrutement des délégués et a révisé les modalités de leur nomination. Ainsi, les délégués ne seraient désormais plus nommés à vie. Les mandats sont maintenant d’une durée de trois ans avec possibilité de prolongement de deux ans étant donné qu’il faut plus de temps pour devenir entièrement efficace au sein d’une commission internationale par rapport à une commission régulière. À la fin du mandat, le poste vacant fait l’objet d’une annonce à l’ensemble des membres et l’on procède à un processus d’entrevue structuré. Cette nouvelle approche a pour effet de démocratiser le recrutement, d’assurer un renouvellement sain, de maximiser l’engagement des ressources et d’attirer de plus jeunes actuaires vers les affaires internationales.

La deuxième série de changements visait à regrouper sous les auspices de la CRI tous les groupes traitant de questions internationales. Deux groupes de travail se sont vu confier le mandat de réagir aux normes proposées par l’International Accounting Standards Board (IASB), lesquelles visaient respectivement la comptabilité des assurances et les régimes de retraite et avantages sociaux. Ces deux groupes relevaient à la fois de la Direction de la pratique actuarielle et de la CRI, mais chacune de ces dernières présumait que la gestion des deux groupes de travail était assumée par l’autre. Le rapport de subordination est désormais clairement défini envers la DRI, et d’autres commissions ont été ajoutées : une première en matière de règlements visant les assurances, laquelle est chargée de répondre aux demandes de l’Association internationale des contrôleurs d’assurance (AICA) et d’autres organismes de réglementation internationaux, et une autre dont les activités consistent à travailler auprès de l’AAI afin d’accomplir le mandat d’origine de la CRI.

La structure de la Direction, qui est en place depuis le mois de juin, permet d’assurer à l’égard des activités internationales le même niveau de surveillance que celui qu’exercent les trois autres directions à l’égard de leurs domaines de responsabilité respectifs. Nous présentons des rapports trimestriels au Conseil d’administration et prenons part aux activités de planification et à la gestion des risques.

Au cours des 12 derniers mois, la Commission sur la participation de l’ICA auprès de l’AAI a assisté à deux assemblées internationales de l’AAI et comptait des délégués à l’occasion de toutes les séances stratégiques. Chaque délégué est chargé de rédiger un rapport portant sur les séances auxquelles il a pris part en mettant l’accent sur la pertinence de celles-ci pour l’ICA et sur les mesures que l’Institut doit mettre en œuvre.

La Commission sur les normes comptables et actuarielles internationales (assurance) a formulé des commentaires à l'AAI au sujet de la déclaration d'intention relative à une Norme internationale de pratique actuarielle (NIPA) visant les contrats d’assurance (IFRS 4), ainsi qu’à l’IASB au sujet de son cadre conceptuel et de son exposé-sondage sur l’IFRS 4.

La Commission sur la réglementation internationale en assurance a formulé des commentaires à l’AICA au sujet des deux documents consécutifs qu’elle a publiés au sujet des exigences de base en matière de capital, et à l’AAI au sujet de la déclaration d’intention visant la NIPA 7, qui a pour but d’appuyer les exigences de base en matière de capital de l’AICA.

La Commission sur les normes internationales en matière de pensions et d’avantages sociaux a commenté l’exposé-sondage de l'AAI sur la NIPA visant les pensions et les avantages sociaux (IAS 19) et sur la récente révision finale de celle-ci.

De plus, une équipe de rédaction constituée d’experts en gestion du risque d’entreprise (GRE) a été mise sur pied et chargée de répondre à la déclaration d’intention portant sur deux normes proposées par l’AAI et visant les questions liées à la GRE.

Alors que je quitte mes fonctions de présidente de la DRI, je suis fière de l’engagement des membres de l’ICA sur la scène internationale et je suis persuadée que Dave Pelletier, qui entrera en fonction à la présidence, contribuera à propulser cet engagement vers de nouveaux sommets.

Micheline Dionne, FICA, est la présidente de la Direction des relations internationales.
 

Retour à CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA

Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn