CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA
Archives | www.cia-ica.ca  
   
Septembre 2013
 
 

Qu’est-ce qui occupe la Commission de recherche?

Print Imprimer cet article | Envoyer à un collègue

par Dave Dickson, FICA

Étant un actuaire praticien, je n'ai jamais accordé beaucoup d'attention à la recherche. Dans le cadre de fonctions de tarification de produits, je recourais régulièrement aux résultats des recherches, mais, dans une certaine mesure, je tenais pour acquis le rôle de la recherche. Je me souviens, en participant à la tarification de produits d’assurance maladies graves alors que les seules données sur l’expérience disponibles étaient issues d’une recherche menée en Australie, m’être demandé pourquoi il n’existait pas de données pour l’Amérique du Nord et pourquoi aucune association actuarielle n'avait de données pour faciliter la tarification de ce produit émergent. Il y a environ un an, je me suis joint à la Commission de recherche de l'ICA, que je préside depuis peu. Depuis ce temps, je comprends beaucoup mieux l’importance que revêt la recherche pour l’ICA et pour le public que nous servons.

Nous avons récemment fait appel au Groupe d’écoute des membres (GEM) afin de connaître la mesure dans laquelle les membres connaissaient la commission et de savoir s’ils souhaitaient en apprendre davantage. Cet exercice nous a révélé le grand intérêt des membres à l'égard de la commission et d’une participation accrue à ses activités.

La Commission de recherche se compose d’une commission d’orientation et de sept sous-commissions représentant les principaux domaines de pratique. Ces sous-commissions sont axées sur ce qui suit :

  • L’expérience dans les rentes;
  • L’expérience des fonds distincts;
  • L’expérience dans les régimes de retraite;
  • L’expérience dans l’assurance collective de personnes;
  • L’expérience dans l’assurance-vie individuelle;
  • L’expérience dans les assurances IARD;
  • L’expérience des prestations versées du vivant de l’assuré (assurance-vie individuelle).

Les sous-commissions génèrent des idées de projets de recherche, les font approuver, puis se chargent de leur gestion. Les projets sont habituellement menés à l'externe.

En tout temps, nous avons près de 20 projets de recherche en cours. À titre d’exemple, nous planchons sur ce qui suit :

  • Des études annuelles de mortalité dans les rentes;
  • Des études annuelles sur la mortalité des risques grande branche au Canada;
  • Une étude sur les taux de déchéance des fonds distincts et une étude sur l’expérience des titulaires de polices;
  • Notre récente (et première) étude sur la mortalité des retraités;
  • Une étude sur les demandes de règlement d’assurance-maladie et soins dentaires collective postérieures à l'emploi;
  • Une étude sur les taux de déchéance sur une période de dix ans;
  • Une étude sur les taux de déchéance sur une période de 100 ans et une étude sur les polices d’assurance-vie universelle à coût nivelé;
  • Une étude sur les dommages causés par l’eau en assurances IARD;
  • Une récente étude sur l’expérience de morbidité en assurance maladies graves.

Pour mener à bien ses projets, la Commission de recherche travaille également en collaboration avec d’autres commissions de l’ICA. Par exemple, nous collaborons avec la Commission sur l'expertise devant les tribunaux afin d'examiner la façon dont les taux d’actualisation sont établis à l'échelle provinciale aux fins, entre autres choses, de la valeur de rachat des régimes de retraite, ainsi qu’avec la Commission sur la gestion des risques dans le cadre d’un projet concernant les risques opérationnels.

Au cours des dernières années, nous avons également accru notre engagement auprès de la Society of Actuaries (SOA), avec laquelle nous menons conjointement plusieurs projets, notamment une étude sur la gestion du risque d’entreprise au Canada et une initiative de modélisation des régimes de retraite à prestations déterminées. Ces projets sont généralement financés en partie par la SOA, qui participe également à leur gestion. Il peut aussi s’agir de projets complétés aux États-Unis et dont nous réalisons une version canadienne. La commission est également membre d'un comité chargé de trouver des projets de recherche qui pourraient être profitables pour le Canada, les États-Unis et le Mexique.

Nous sommes également à la recherche d’idées de recherche et, à cette fin, nous invitons les membres à communiquer avec nous à cet égard. Nous avons récemment ajouté sur le site Web de l’ICA une section sur la recherche contenant des renseignements au sujet de la commission et de ses divers projets. Nous prévoyons accroître les capacités interactives du site afin de permettre aux membres de soumettre et de commenter des idées de recherche. Nous prévoyons aussi informer les membres de façon plus régulière des activités de la commission.

Compte tenu de tous ces importants projets ayant une incidence sur la plupart des domaines de pratique, je trouve très enrichissant de travailler au sein de la commission. Ces fonctions nous permettent aussi de collaborer avec d'autres commissions de l'ICA, des gens de la SOA et même des actuaires du Mexique. Les projets que nous réalisons jouissent souvent d'une reconnaissance au sein du public. À titre d’exemple, notre récente étude sur l’expérience de mortalité des retraités a suscité beaucoup d’attention dans les médias et nous espérons que cela se poursuivra au moment de la publication de la version finale du rapport.

J’accorde donc maintenant beaucoup plus d’attention à la recherche et j’ai enfin trouvé des données sur l’expérience en matière de maladies graves.

Si vous êtes intéressé à vous joindre à notre commission ou à l’une de nos sous-commissions, que vous avez des idées de recherche ou quelque commentaire que ce soit, n’hésitez pas à communiquer avec moi.

Dave Dickson, FICA, est le président de la Commission de recherche.
 

Retour à CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA

Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn