CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA

Canadian Institute of Actuaries/Institut canadien des actuaires

Avril 2013
Votre Institut


par Simon Curtis, FICA
Président de l'ICA

Ce mois-ci, le (e)Bulletin contient plusieurs articles au sujet du bénévolat, lequel est véritablement un élément vital pour l'ICA et pour la profession actuarielle au Canada. Comptant plus de 4 000 membres et un seul actuaire (bientôt deux) à temps plein à son emploi, l'Institut doit pouvoir recourir au soutien de nombreux bénévoles pour pourvoir en effectifs les nombreux groupes de travail, commissions et directions qu'il gère. À l'heure actuelle, plus de 440 membres, ce qui représente environ 11 pour cent de nos membres, travaillent bénévolement au sein de l'ICA, et cela ne tient pas compte des activités bénévoles de nos membres au sein d'autres organismes actuariels, notamment la Society of Actuaries, la Casualty Actuarial Society, l'Association Actuarielle Internationale et le Conseil des normes actuarielles.

Si cet effort est impressionnant dans l'ensemble, il cache cependant certains problèmes et certaines préoccupations. Quelques membres se trouvent à donner une quantité disproportionnée de temps, en particulier ceux qui assument des fonctions de direction au sein de commissions/directions principales ou d'autres organismes, et il devient de plus en plus difficile de trouver des membres disposés et capables de déployer les efforts nécessaires pour occuper ces postes. Notre structure fait en sorte que nous dépendons de façon importante de certains rôles exigeant des engagements en temps que la plupart des gens ne peuvent envisager. Cette situation commence à nuire à notre capacité de recruter des personnes et des candidats prêts à assumer ces fonctions clés, y compris celle de président.

En outre, comme je le mentionnais dans un article antérieur pendant mon mandat, la nature changeante de l'environnement de travail, des priorités individuelles et des valeurs sociétales a pour effet de réduire le temps et l'énergie que les membres sont disposés à investir dans leurs activités de bénévolat professionnel. Pour remédier à ce problème, la direction et le siège social de l'ICA ont adopté une attitude très proactive afin d'encourager le bénévolat professionnel, en particulier auprès des jeunes membres, qui sont depuis toujours sous-représentés au sein de nos commissions. Le Conseil d'administration de l'ICA a commencé à se pencher sur les difficultés entourant certains postes les plus exigeants en matière de temps, par exemple la présidence des commissions principales, des directions et les postes de direction au sein du Conseil d'administration. Malheureusement, il n'existe pas de solutions simples.

Toutefois, j'encourage tous ceux parmi vous qui ne sont pas engagés dans la structure de bénévolat de l'ICA à vous porter volontaires. Si une participation bénévole de votre part est manifestement dans l'intérêt de l'Institut, je crois sincèrement qu'elle est également dans votre intérêt personnel. À titre de professionnel, le défi consiste toujours à faire ce qu'il convient de faire et non seulement ce qu'il est permis. La meilleure façon d'apprendre à faire ce qu'il convient consiste à interagir avec vos confrères et consœurs professionnels, et le bénévolat est le meilleur moyen de s'exposer à de telles interactions. Presque toutes les fonctions bénévoles vous mettront en contact avec une mine de personnes ayant différents antécédents, différentes expériences et différents points de vue et vous aideront à acquérir la perspective indépendante nécessaire au statut de professionnel. De plus, les liens et les contacts établis par l'intermédiaire de mes activités bénévoles ont été pour moi énormément bénéfiques tout au long de ma carrière et je suis persuadé que la plupart des bénévoles abonderaient dans ce sens.

Au nom de la profession, je remercie donc ceux d'entre vous qui sont déjà bénévoles. Et je prie ceux qui n'ont pas encore participé aux activités en tant que bénévole de plonger et de s'engager; en plus d'aider la profession, cela vous aidera à être de meilleurs professionnels.

Simon Curtis, FICA, est le président de l'Institut canadien des actuaires.

 
Article en Primeur


par Marc-André Melançon, FICA

À l'honneur des bénévoles qui, partout au pays, donnent à leur communauté, incluant la grande famille de l'ICA, j'aimerais leur dire un grand merci à ma façon.

Merci de simplement penser à pouvoir faire une différence, si petite soit-elle.

Merci de faire preuve de cette générosité de cœur qui va toucher votre voisin, votre collègue ou encore ce passant croisé ce matin en marchant au boulot.

Merci de partager vos talents, incluant ceux qui, parfois, se révèlent dans le cadre de votre bénévolat.

Merci!

Marc-André Melançon, FICA, est le président de la Direction des services aux membres.

 
Nouvelles de L'Institut


par Minnie Green, AICA

Cette année, le Canada célébrera sa 73e Semaine de l'action bénévole, laquelle rend hommage aux millions de bénévoles qui donnent gracieusement de leur temps et de leur talent dans un but commun : renforcer nos collectivités.

À titre de nouvelle membre et de nouvelle bénévole de l'ICA, j'ai pu constater, grâce à mon travail au sein de la Commission sur le bénévolat, l'incroyable volume de travail accompli par les bénévoles de l'Institut. Tous apportent une expertise unique et leurs points de vue sont inestimables. Grâce à leurs efforts, les bénévoles ont permis de donner une voix aux actuaires sur la scène mondiale tout en attirant de nouveaux talents vers notre domaine et en protégeant la valeur de nos titres de compétence.

Dans ma quête d'une définition de ce que représente le bénévolat au sein de l'ICA, j'ai obtenu les points de vue et des renseignements auprès des personnes suivantes :

  • Julie Chambers – bénévole depuis 2006, actuellement membre de la Direction des services aux membres (DSM), de la Commission de recherche et de la Sous-commission sur l'expérience des fonds distincts;
  • Byron Corner – bénévole depuis 1989, ancien membre du Groupe de travail sur les méthodes d'évaluation du passif et du capital des fonds distincts, de la Commission des rapports financiers des compagnies d'assurance-vie et de la Commission sur l'actuaire désigné/responsable de l'évaluation.
  • Chris Fievoli - bénévole depuis 1997, actuellement membre de la Commission de l'éducation permanente et du Groupe de travail sur les exigences d'admissibilité canadiennes;
  • Marcia Gallos – bénévole depuis 2010, actuellement membre de la DSM, de la Commission sur le bénévolat et de la Commission des nouveaux membres;
  • Frank Grossman – bénévole depuis 2004, actuellement membre de la DSM et ancien président de la Commission sur les communications et membre du Groupe de travail sur les sondages complets concernant les services aux membres;
  • Angela Jonkhans – bénévole depuis 1992, actuellement membre du groupe de travail du Conseil des normes actuarielles;
  • Carmelina Santamaria – coordonnatrice des services aux bénévoles de l'ICA depuis 2009.

Faire du bénévolat à l'ICA – Il n'est jamais trop tard

En 2012, environ 450 membres de l'ICA occupaient 625 postes bénévoles au sein des commissions, directions et groupes de travail de l'ICA, ce qui représente dix pour cent de l'effectif. Trois directions, chapeautant 26 commissions et 12 groupes de travail, accomplissent une variété de travaux, y compris en matière d'élaboration de politiques, d'éducation/admissibilité et d'administration.

L'un des principaux objectifs de l'ICA consiste à créer la prochaine génération de bénévoles. Bien que de nombreux membres puissent avoir l'impression de posséder une expérience technique insuffisante pour contribuer à une commission bénévole, en réalité, il n'en est rien. Après avoir discuté de cette question avec plusieurs bénévoles de l'ICA parmi les plus chevronnés, je constate que ceux-ci s'entendent pour dire que la perspective qu'apportent les nouveaux membres est précieuse.

Mise sur pied en 2012, la Commission des nouveaux membres (CNM) est l'une des nombreuses possibilités diversifiées de bénévolat qui s'offrent aux membres de l'ICA. La CNM a comme mandat de promouvoir les occasions d'éducation, de réseautage et de bénévolat visant expressément les nouveaux Fellows et associés. Le développement de cette commission s'intègre dans l'engagement permanent de l'ICA à encourager ses nouveaux membres à prendre part au façonnement de la profession.

Voici quelques-unes des initiatives au programme de la CNM en 2013 :

  • Découvrir des occasions de réseautage afin de susciter l'engagement des nouveaux membres de l'ICA;
  • Se pencher sur la production d'information relative au développement de la carrière;
  • Examiner les possibilités de produire des webémissions destinées aux étudiants ou aux associés;
  • Prendre part à la création de groupes d'étude.

La CNM, qui est une excellente commission de départ pour les novices en matière de bénévolat, est actuellement à la recherche d'un nouveau membre. Aucune expérience antérieure n'est nécessaire pour se joindre à ce groupe dynamique. En réalité, on accorde une préférence aux AICA et aux nouveaux Fellows, qui, grâce à leur expérience distinctive, peuvent fournir à la commission et à l'ICA un point de vue unique et actuel.

Quelle valeur revêt le bénévolat pour l'ICA et pour le bénévole?

Stimuler la croissance et l'innovation

Un bassin de bénévoles diversifié comprend un grand nombre de personnes spécialisées que l'ICA n'aurait pas les moyens d'embaucher à titre d'employés permanents. Ainsi, les commissions ont la possibilité d'aborder une question de différents points de vue. Chris Fievoli dit ceci : « Nous avons beaucoup à faire et très peu de ressources spécialisées. Le siège social de l'ICA compte moins de 20 personnes. Sans les bénévoles, nous ne disposerions pas des ressources humaines ni des connaissances nécessaires pour mener à bien tous les projets qui sont importants pour la profession au Canada. »

Les bénévoles apportent de nouvelles idées et une pensée sortant des sentiers battus qui revêtent une importance cruciale pour la croissance et l'innovation au sein de la profession actuarielle. Byron Corner affirme que l'ICA est devenu une génératrice de nouvelles idées sur la scène mondiale. Il croit que l'Institut conservera un rôle de premier plan pour ce qui est de proposer des solutions novatrices aux défis que nous impose l'économie mondiale en constante évolution.

Demeurer à jour, contribuer à l'évolution de la profession et y demeurer engagé

Le bénévolat est un excellent moyen de demeurer au courant de l'avenir de la profession et d'y prendre part. Julie Chambers, qui décrit son expérience de bénévolat comme un enrichissement de sa carrière, affirme que le bénévolat l'a aidée à voir davantage dans son adhésion à l'ICA que le simple fait de payer des cotisations annuelles.

Favoriser le mentorat

Tôt dans sa carrière, Byron Corner a développé une relation de mentorat durable. Alors qu'il présentait un exposé lors d'une conférence à Toronto, un actuaire plus expérimenté intéressé à son point de vue est venu discuter avec lui de ses réflexions et de ses opinions.

Les actuaires d'expérience peuvent exercer une incidence importante sur l'avenir de la profession en faisant valoir la culture du bénévolat auprès des nouveaux membres. L'un des aspects les plus satisfaisants du travail bénévole de Byron est d'être témoin de la réussite des étudiants qu'il a encouragés à poursuivre une carrière dans le domaine.

Bâtir un réseau

Pour Byron, qui a amorcé sa carrière en Nouvelle-Écosse, le bénévolat a été une occasion d'établir des liens avec un réseau d'actuaires à l'extérieur de son entreprise, ce qu'il n'aurait pas pu faire autrement. Il n'avait pas accès à un club actuariel local où il aurait pu rencontrer d'autres actuaires et discuter d'intérêts communs. Il considère l'ICA comme un forum permettant aux actuaires de toute l'industrie de discuter d'enjeux et de défis d'intérêt mutuel.

Angela Jonkhans affirme rester en contact avec des personnes qu'elle a rencontrées il y a 20 ans. Elle considère le bénévolat comme une excellente occasion de faire du réseautage avec des gens d'autres entreprises se posant les mêmes questions. Elle peut appeler des collègues pour discuter de la façon d'aborder des problèmes épineux, ce qui s'est avéré inestimable. Elle fait remarquer que les membres plus récents peuvent bénéficier de la visibilité accrue qu'offre le bénévolat et des liens qu'il permet d'établir à l'échelle de l'industrie.

Développer sa carrière

La nature interactive d'une commission bénévole peut mettre au défi les habiletés qui manquent de façon stéréotypée aux actuaires, par exemple lorsqu'il s'agit de parler en public, de formuler des idées et de travailler en équipe. Les tâches telles que l'animation d'une réunion, la rédaction d'un rapport officiel et la présentation d'un exposé lors d'une réunion peuvent contribuer à développer de solides habiletés communicationnelles en complément de l'expérience technique déjà acquise. L'animation d'une réunion peut aider à maîtriser l'art du consensus au moment de tenter de rallier des points de vue divergents. Les nouveaux membres, en particulier, peuvent ainsi acquérir la confiance nécessaire pour exprimer leurs réflexions et leurs opinions.

L'établissement d'un équilibre entre les engagements bénévoles et professionnels force de nombreux bénévoles à développer leurs habiletés en matière de gestion du temps. L'établissement des priorités afin d'assurer une préparation adéquate en vue des conférences téléphoniques peut s'avérer difficile. Angela aime se tenir à jour dans ses lectures lorsqu'elle se déplace en train. Byron a constaté que le contexte d'équipe des commissions auxquelles il a siégé a exigé qu'il apprenne à planifier, à déléguer et à établir des objectifs pour un groupe. Le bénévolat peut avoir une valeur inestimable sur le plan technique lorsque vous pouvez remettre les idées des autres en question ou défendre les vôtres au moment d'attaquer les problèmes de différents points de vue.

Pour commencer : Vous n'avez qu'à dire oui!

  1. Rendez-vous sur le site Web de l'ICA. Ouvrez une session à la section réservée aux membres. À une page où le panneau de navigation de gauche apparaît, cliquez sur Mon profil > Mon profil de bénévole > Mettre à jour mon profil de bénévole. Après avoir rempli le formulaire Mettre à jour mon profil de bénévole afin d'y indiquer vos compétences, votre expérience et vos intérêts généraux, rendez-vous au formulaire Modifier mes choix par rapport à mon intérêt aux groupes bénévoles afin d'indiquer les commissions auxquelles vous êtes intéressé à vous joindre.
  2. Manifestez-vous. Si vous avez un intérêt marqué pour une commission particulière, communiquez avec l'ICA ou avec le président ou la présidente de la commission. Ils seront ravis de vous donner plus de renseignements ou de vous inviter à une réunion. Vous pouvez également obtenir une idée des activités de chaque commission en visitant le kiosque des bénévoles lors de plusieurs assemblées de l'ICA.
  3. Faites du bénévolat une priorité. Ayez une bonne idée du temps que le poste de bénévole exige et prévoyez du temps dans votre horaire. Communiquez toute préoccupation ou inquiétude au président ou à la présidente de la commission et permettez-lui de vous aider à évaluer si cette fonction vous convient.
  4. Mettez votre employeur dans le coup. Dans bien des cas, le bénévolat peut s'avérer profitable pour votre employeur. Plusieurs commissions sont susceptibles de présenter des chevauchements avec votre travail ou de vous fournir une formation et une expérience précieuses. Dans plusieurs cas, vous pourriez être en mesure de consacrer du temps de travail à vos activités de bénévolat.
  5. Demeurez à l'écoute. Soyez à l'affût de la chronique inaugurale sur le bénévolat qui paraîtra dans l'(e)Bulletin de mai. Cette nouvelle chronique mensuelle traitera du bénévolat à l'ICA et présentera des conseils sur la façon de s'engager et de tenir ses engagements, ainsi que des annonces relatives aux postes vacants au sein des commissions, groupes de travail et directions de l'ICA.
  6. Consultez les ressources à l'intention des bénévoles dans le nouveau Centre des bénévoles du site Web de l'ICA.

Conclusion

Plus tôt un membre commence à faire du bénévolat, plus grand sera le nombre d'occasions qui s'offriront à lui. Le bénévolat fait en sorte de bâtir un réseau de personnes avec lesquelles vous pouvez discuter de la façon d'aborder les enjeux et les défis auxquels vous êtes confronté. Les bénévoles sont une génératrice de pensées novatrices et contribuent à la croissance et à l'innovation au sein de la profession. Le bénévolat peut enrichir votre carrière, développer vos compétences et votre expertise et élargir vos horizons.

Minnie Green, AICA, est la vice-présidente de la Commission sur le bénévolat.

 

La Commission des élections est heureuse d'annoncer la liste des candidats pour les élections au Conseil d'administration de l'ICA, pour un mandat commençant en 2013. Il y a huit candidatures au poste d'administrateur, deux au poste de secrétaire-trésorier et deux au poste de président désigné. La liste des candidats a été dressée conformément au processus électoral adopté par l'ICA en 2007, et comprend des candidats identifiés par la commission ainsi que les membres ayant posé leur candidature.

Les énoncés de position et les données biographiques de tous les candidats seront affichés sur le site Web de l'ICA avant le début du vote.

Veuillez noter qu'à compter du 14 mai, les Fellows auront la possibilité de voter électroniquement en accédant au site des membres l'ICA.

Président désigné
Jacques Tremblay
Joe Nunes

Secrétaire-trésorier
John Dark
Steve Prince

Administrateur(trice)
Daniel Doyle
Stephen Easson
Dale Mathews
Scott McGaire
Paul Raeburn
Jean-Yves Rioux
Dean Stamp
Mercy Yan

 

Pour plusieurs, le mot « actuaire » évoque l'image d'un professionnel sérieux ayant une fixation sur les chiffres et l'exactitude. Toutefois, comme nous le savons tous, il s'agit d'une idée entièrement fausse...

L'Institut canadien des actuaires (ICA) célébrera son 50e anniversaire tout au long de l'année 2015, ce qui créera une occasion idéale de démontrer à quel point les actuaires sont enthousiastes et aiment avoir du plaisir (à condition, peut-être, d'avoir un préavis suffisant pour concevoir une modélisation et établir des prévisions?).

Certains groupes s'affairent déjà à ébaucher des événements et des activités en prévision de cette année marquante, et vous pourriez jouer un rôle clé dans la célébration des réalisations de la profession au cours des cinq décennies qui se sont écoulées depuis qu'un groupe d'actuaires a entrepris une démarche visant, au moyen d'une loi du Parlement, à convertir l'Association canadienne des actuaires en une corporation fédérale : l'ICA.

En mai, l'Institut lancera un concours visant à définir le thème de cet anniversaire, et l'auteur du thème gagnant se méritera un iPad. Le gagnant sera annoncé et se verra remettre son prix à l'occasion de l'Assemblée annuelle 2013 de l'ICA qui se tiendra à Montréal les 20 et 21juin.

Lignes directrices :

  • Le concours a pour objectif de trouver le thème de l'ensemble des célébrations pour l'année. Évidemment, l'Assemblée annuelle 2015 sera conçue en fonction de ce thème et toutes les webémissions ainsi que tous les colloques et autres événements spéciaux qui seront organisés en 2015 s'articuleront aussi autour du thème.
  • Le concours s'amorcera le 1er mai 2013 et les propositions doivent être soumises d'ici le 31 mai 2013 à minuit.
  • Les propositions doivent être soumises par un membre ou un groupe de membres de l'ICA.
  • Un seul iPad sera attribué.
  • Le thème peut être soumis dans l'une ou l'autre des langues officielles.
  • Chaque thème doit être soumis par courriel à :

Décision

  • Les décisions des juges seront définitives.
  • Les thèmes seront évalués en fonction des critères suivants :
    • Clarté/communication d'une idée;
    • Créativité;
    • Impact potentiel dans les deux langues officielles;
    • Inspiration;
    • Vision.

Comme peuvent en témoigner ceux qui ont déjà participé à des événements actuariels, les actuaires savent vraiment comment s'amuser (même si, il faut l'admettre, l'humour actuariel n'est souvent compris que par les actuaires). Le 50e anniversaire est une occasion de démontrer que l'ICA peut donner aux actuaires les meilleurs moments; il ne nous reste maintenant qu'à trouver le bon thème!

 


Nous sommes bien placés, à titre d'actuaires, pour aider la collectivité. La Fondation actuarielle du Canada (FAC) déploie, quant à elle, tous ses efforts dans le but de rendre service au public.

Pour ceux d'entre vous qui ne connaissez pas la FAC, il s'agit d'une organisation philanthropique qui est associée à la profession actuarielle au Canada. Elle a été fondée en décembre 2003 dans le but d'appuyer la formation des jeunes, d'éduquer les consommateurs et de promouvoir la recherche au Canada à l'aide de la science actuarielle et des compétences des actuaires dans l'intérêt du public. La majorité des fonds nécessaires à la gestion de la FAC provient de l'ICA, de la Society of Actuaries (SOA), de la Casualty Actuarial Society (CAS) et des dons individuels. En plus des importants dons en espèces qu'il a fournis à la FAC au fil des ans, l'ICA lui a offert ses précieux services afin de l'aider à mener ses initiatives à bien.

La FAC parraine des programmes variés, notamment la formation des étudiants, l'éducation des jeunes enfants et l'éducation des consommateurs. Elle offre également des bourses aux étudiants. Nombre de ces programmes ont pour objectif principal d'introduire les concepts mathématiques au début de la formation scolaire et(ou) d'améliorer la littératie financière dans l'ensemble de la société. Une fois que les étudiants ont saisi les éléments de base au début de leurs études, il leur est souvent plus facile de comprendre les mathématiques avancées plus tard dans la vie.

Voici les points saillants des activités de la FAC en 2011 et 2012 :

  • L'obtention d'un appui pour le programme LittleCounters, qui vise à enseigner aux parents et aux personnes qui s'occupent des jeunes enfants à intégrer les techniques d'enseignement des mathématiques aux périodes de jeu des enfants (sous la direction de l'Université Wilfrid Laurier). Ce programme a pour objectifs principaux d'aider les jeunes enfants à apprendre les rudiments des mathématiques grâce au jeu et à créer, pour les parents et les professionnels de la petite enfance, un modèle qui leur indiquerait quel langage et quels jeux utiliser pour aider les enfants à acquérir des notions de calcul.
  • L'établissement de la bourse commémorative Hugh G. White, grâce au soutien généreux de la firme Eckler et de certains actuaires. Les bourses sont décernées à des étudiants qui s'inscrivent à des programmes universitaires de science actuarielle ou de mathématiques. L'un des lauréats de cette bourse a pris part à l'Assemblée annuelle de l'ICA en 2012.
  • Le parrainage d'une initiative visant l'éducation des consommateurs. Un don de 5 000 $ a été fait à la banque alimentaire Winnipeg Harvest afin qu'elle puisse mettre au point un cours portant sur l'établissement d'un budget.
  • Le parrainage conjoint d'un projet de recherche sur l'impact de la crise financière sur le bien-être des personnes âgées au Canada, en collaboration avec le comité de la SOA sur la recherche en matière d'accroissement des connaissances (Committee on Knowledge Extension Research). Les résultats de la recherche seront publiés dans la Revue canadienne de politiques publiques.
  • Le lancement d'un projet visant à adapter à la réalité canadienne la documentation américaine de l'Actuarial Foundation sur l'éducation des jeunes, et à la distribuer par la suite.
  • Le maintien de l'appui aux programmes reconnus d'éducation des jeunes, notamment ceux offerts par Sciences jeunesse Canada (expo-sciences), la Société mathématique du Canada (camps de mathématiques), SMAC (Université Laval), MathFrog (Université de Waterloo), Jeunes Entreprises du Québec (« L'économie pour le success ») et Jeunes entreprises du centre de l'Ontario (« Bien plus que de l'argent »). Pour plus de renseignements au sujet de ces programmes, veuillez cliquer ici.

Quant à sa mission, la FAC continuera de solliciter des fonds et de les affecter à des activités qui lui permettront d'atteindre ses objectifs, notamment :

  • Sensibiliser les jeunes aux domaines des mathématiques et de la finance et promouvoir leur formation en ces matières;
  • Aider le public à mieux comprendre les questions d'ordre financier et celles qui touchent au risque;
  • Effectuer des recherches sur des questions à caractère social relatives au risque et faire progresser les connaissances actuarielles et ce, dans l'intérêt du public.

Grâce à vos dons généreux, vous assurerez le succès continu de la FAC et vous lui permettrez de continuer à offrir ses nombreux programmes en matière d'éducation et de recherche. Les activités parrainées par la FAC permettront également de rehausser le profil des actuaires auprès du public.

Les dons des résidents canadiens à la FAC sont admissibles à titre de dons de bienfaisance aux fins de la Loi de l'impôt sur le revenu. De plus, contrairement à bien d'autres organismes de bienfaisance, la FAC affecte la majeure partie des dons qu'elle obtient des particuliers à des projets et à des subventions, et non aux frais de gestion. Grâce, en partie, aux dons en espèces et aux services importants qu'elle reçoit de l'ICA, la FAC pourra continuer à maintenir cette pratique enviable.

Voici une cause digne des actuaires! Notre soutien permettra à la FAC de remplir son mandat.

Pour de plus amples renseignements sur la FAC ou pour faire un don, veuillez consulter le site Web de la FAC à l'adresse http://www.afc-fac.ca/.

Yvonne Cheng, FICA, est membre du Comité des communications de la Fondation actuarielle du Canada.

 


L'importance de la gestion du risque d'entreprise (GRE) continue de s'accroître à vive allure vu le nombre croissant d'employeurs, de clients et de professionnels qui saisissent la valeur que revêt l'adoption d'une démarche globale, à l'échelle de l'entreprise, à l'égard de la réduction des risques.

De plus en plus d'actuaires migrent vers ce domaine en expansion et plusieurs d'entre eux étaient au nombre des participants à un événement phare pour les gestionnaires de risques : le Symposium sur la GRE, qui se tenait la semaine dernière à Chicago, en Illinois.

Shannon Patershuk (sur la photo ci-dessus), membre de l'ICA ayant pris part à notre série de profils sur les praticiens en GRE, était au nombre des participants à cette onzième conférence mondiale. Shannon, qui est présidente de la Commission des applications en gestion du risque d'entreprise, dit : « Il y a toujours beaucoup de contenu canadien lors de ce symposium et c'est pourquoi les membres de l'ICA y trouvent leur compte.

« Cette année, par exemple, nous avons eu droit à des séances portant sur la façon dont la GRE contribue à améliorer la gestion financière dans le système des soins de santé de la Colombie-Britannique et ailleurs, ainsi que sur les raisons pour lesquelles des pays comme le Canada s'en sont relativement bien tirés lors de la crise financière.

« Il s'agit aussi d'une occasion de rencontrer d'autres praticiens du domaine de la GRE du Canada et d'ailleurs et de discuter d'enjeux importants. »

Lors du symposium, on a également pu entendre des exposés de Charles Perrow, professeur émérite de sociologie à l'Université Yale, et de Sheila Bair, ancienne présidente de la Federal Deposit Insurance Corporation. On a également pu assister à des conférences sur les domaines du risque et sur l'amélioration de la prévision et de la gestion des événements extrêmes, ainsi qu'à des séances abordant des sujets tels que la couverture du risque lié au carburéacteur, la divulgation sous-optimale des risques, l'interconnectivité et la contagion, et les programmes de GRE efficaces.

Il ne s'agissait cependant que d'un seul des événements de l'éventail plus en plus diversifié d'activités conçues pour permettre aux praticiens en GRE de demeurer à jour et de promouvoir leur expertise au sein de la communauté des affaires. Les autres activités liées à la GRE qui auront lieu cette année comprennent :

  • Le colloque Actuarial Enterprise Risk Management Part I, présenté par l'European Actuarial Academy à Budapest, en Hongrie, du 28 au 30 mai (la deuxième partie aura lieu du 3 au 5 septembre);
  • Le Colloque sur la gestion du risque lié à la longévité de la Professional Risk Managers' International Association (PRMIA), qui sera tenu le 29 mai par la section de Montréal de la PRMIA;
  • L'Assemblée annuelle de l'ICA, qui comportera des séances abordant des sujets touchant la GRE, dont l'élaboration de scénarios en vue d'assurer l'efficacité des simulations de crise, les cadres de tolérance au risque, l'évaluation interne du risque et de la solvabilité (ORSA), la gouvernance du risque, et plus encore;
  • Le Colloque AFIR/ERM–PBSS–LIFE de Lyon, en France, du 24 au 26 juin, organisé par trois sections de l'Association Actuarielle Internationale, dont la Section risques financiers et gestion des risques en entreprise.

Pendant le reste de l'année, il y aura également des webémissions, des conférences et d'autres événements présentés par des organisations de la profession actuarielle et de l'extérieur de celle-ci.

Les praticiens en GRE jouent un rôle plus grand que jamais dans le domaine financier, tant au pays qu'à l'étranger. La popularité et la fréquence de ces événements démontrent le nombre croissant d'actuaires qui saisissent les possibilités et répondent aux défis qu'offre la GRE.

 

Jean-François Chalifoux et Brad Fedorchuk ont fait partie du groupe d'experts ayant participé au 2013 Group Benefits Providers Report (Rapport sur les fournisseurs d'avantages sociaux collectifs 2013) présenté dans le numéro d'avril du magazine Benefits Canada.

Tim Clarke a corédigé un article sur la gestion des régimes d'assurance-médicaments et des développements à venir dans le magazine Benefits Canada.

Alan Cooke a récemment été nommé au conseil d'administration du conseil d'indemnisation des accidents du travail de la Colombie-Britannique. Il a également été nommé président de son comité de vérification et membre de son comité de placements.

Hugo Drouin a été nommé vice-président des placements à SSQ Groupe financier, ayant débuté sa carrière auprès de la société en 1989 à titre d'analyste actuariel. Il a par la suite assumé les postes de directeur et de premier directeur des placements, et ses fonctions comprenaient le développement de stratégies d'actif-passif et la gestion de l'exposition aux risques de placements.

Larry Madge a été nommé vice-président principal et actuaire en chef de la Financière Sun Life, Inc. Il est responsable de la surveillance générale des pratiques actuarielles à l'échelle de la société et assure la prestation de leadership, de direction et de vision auprès de la collectivité actuarielle de la société à l'échelle mondiale. Il a par le passé assumé les fonctions d'actuaire en chef de la Financière Sun Life Canada, et de premier vice-président et actuaire en chef de la Financière Sun Life États-Unis, entre autres fonctions.

Emmanuel Matte est le nouveau premier vice-président, solutions de placements, à Investissements Standard Life. Il est chargé des relations avec les sociétés d'experts-conseils et du développement des relations avec les clients institutionnels. Il s'est joint à la société en 2009.


 

Le réseautage est un élément clé de la carrière de tout professionnel qui réussit, et l'ICA vous offre une nouvelle possibilité d'informer vos pairs de vos réalisations et progrès.

Notre rubrique du (e)Bulletin, Des nouvelles des actuaires, vous donnera l'occasion d'annoncer votre nouvelle nomination, votre nouveau titre, vos nouveaux titres de compétence ou d'autres renseignements vous concernant. Vous aurez ainsi la possibilité d'informer vos confrères et consœurs actuaires et d'autres professionnels du domaine financier – qu'il s'agisse d'ex-collègues, d'anciens confrères ou consœurs d'université, d'employeurs potentiels, de futurs clients, etc. – de, par exemple :

  • Votre nouvelle nomination;
  • Votre nouveau titre ou nouveau champ de responsabilité;
  • Vos nouvelles qualifications;
  • Vos nouvelles coordonnées;
  • Un prix ou une reconnaissance qui vous a été décerné;
  • La publication de documents ou d'articles.

Il vous suffit d'envoyer un courriel – une simple ligne suffit, mais n'hésitez pas à en mettre davantage si vous le souhaitez – au rédacteur anglais de l'ICA à andrew.melvin@cia-ica.ca. Nous veillerons à ajouter cette information au numéro suivant du (e)Bulletin.

Veuillez inclure un numéro de téléphone auquel nous pouvons vous joindre pendant la journée et, si possible, une photo couleur à haute résolution. Pour être ajoutée au numéro à paraître, votre information doit nous parvenir au moins une semaine avant le dernier jour ouvrable du mois.

Pour plus de nouvelles concernant les membes de l'ICA, suivez l'ICA sur Twitter.

 
PERSONNES INFLUENTES

Les bénévoles constituent un élément crucial de la réussite de l'Institut et de son développement futur. Aussi, le siège social profite du lancement du nouveau site de l'ICA pour faciliter le plus possible la tâche des bénévoles.

Pour la toute première fois, le site réunit une vaste gamme de ressources afin de mettre à la disposition des bénévoles actuels et éventuels tous les renseignements nécessaires.

Le Centre des bénévoles comporte trois sections :

  • S'impliquer à fond : Une description des avantages associés au bénévolat ainsi que la marche à suivre pour devenir bénévole.
  • Guide d'orientation : Une vaste section comprenant de nombreuses pages présentant les personnes à contacter pour obtenir des conseils, les services mis à la disposition des bénévoles, la façon dont les bénévoles sont recrutés, des guides concernant les postes, des liens utiles, du matériel de formation et bien plus encore. Cette section est expressément conçue pour donner un coup de main aux présidents en leur donnant des conseils et en leur indiquant où trouver d'autres renseignements pouvant leur faciliter la vie.
  • Reconnaissance des bénévoles et remise de prix : Des précisions concernant la reconnaissance des bénévoles et les prix pouvant leur être décernés en fonction de leurs périodes de service bénévole.

Le Centre des bénévoles a été créé à l'intention à la fois des bénévoles et de ceux qui en assurent la gestion; il comprend non seulement des pages donnant la marche à suivre pour se joindre à une commission, à un groupe de travail ou à une direction, mais également des pages abordant la façon de travailler avec de nouvelles recrues et les méthodes permettant d'optimiser l'efficacité de votre équipe.

Le travail bénévole au sein d'un groupe de travail bien occupé, par exemple, peut constituer une perspective un peu effrayante. Le Centre contient donc de l'information concernant l'aide offerte par l'ICA en général et, plus particulièrement, par la coordonnatrice des services aux bénévoles, Carmelina Santamaria.

Le Centre renferme également une série de pages à l'intention des personnes chargées de la gestion des bénévoles, qu'elles président une commission ou qu'elles désirent simplement tenir une réunion productive, par exemple :

  • Le processus de recrutement et de nomination des bénévoles;
  • Recruter les meilleurs et les conserver;
  • Lorsque surviennent des conflits;
  • Modèles de lettres de remerciements;
  • Guides concernant les rôles des présidents, vice-présidents et membres des commissions, groupes de travail et directions.

Comme l'a dit Madame Santamaria : « Sans le travail acharné et le dévouement de nos centaines de bénévoles issus de tous les domaines de pratique et possédant divers niveaux d'expérience, l'ICA cesserait de fonctionner à titre d'organisme efficace au sein de la profession actuarielle. »

« Nous savons à quel point il peut être difficile dans le monde des affaires d'aujourd'hui de trouver le temps de faire du bénévolat, et nous sommes conscients qu'il peut être difficile d'intégrer sa première commission ou de gérer un groupe de bénévoles ayant des antécédents et des points de vue différents. Nous n'avons donc ménagé aucun effort pour nous assurer de créer sur le nouveau site Web un Centre des bénévoles clair et concis qui contienne en même temps beaucoup d'information à l'intention des personnes qui n'ont jamais fait de bénévolat dans quelque partie de la structure de l'ICA que ce soit, des personnes qui ont siégé à plusieurs commissions et de celles qui président une direction.

« La semaine dernière, la Semaine de l'action bénévole soulignait la valeur des bénévoles pour toutes sortes d'organisations. Nous croyons que la taille du nouveau Centre des bénévoles est à l'image de l'importance que revêtent les bénévoles pour l'ICA. »

Adresse : Cliquer ici

 
LES PUBLICATIONS DU MOIS

Mémoire à l'Association Actuarielle Internationale

L'Institut canadien des actuaires a livré ses commentaires à l'Association Actuarielle Internationale sur son projet de norme modèle internationale portant sur les régimes de sécurité sociale.

Lien : http://www.cia-ica.ca/docs/default-source/2013/213015f.pdf 

Contact pour questions supplémentaires : Micheline Dionne, présidente, Commission sur les relations internationales, à mdionne@rgare.ca

Correction d'une erreur mineure dans les Normes de pratique applicables aux régimes de retraite et les Normes de pratique applicables à l'assurance – Version française

Une erreur mineure a été répertoriée dans la version française de la partie 3000 révisée, publiée le 21 décembre 2012. Dans le troisième point du paragraphe 3260.06.1, il manque l'article définitif « l' », devant le mot « importance. » Cette partie de la phrase devrait se lire ainsi : « revêt de l'importance ». Une erreur mineure a également été répertoriée dans la version française de la partie 2000, c'est-à-dire que « des actifs de l'assureur » au paragraphe 2520.10 devrait se lire comme « de l'actif de l'assureur ».

La date d'entrée en vigueur des normes révisées est fixée au 15 mars 2013.

Lien : http://www.cia-ica.ca/docs/default-source/2013/213014f.pdf

Contact pour questions supplémentaires : Dave Pelletier, président, Conseil des normes actuarielles, à dave@davep.ca

Webémission coparrainée par l'ICA – La médecine préventive : Les changements aux régimes d'assurance-médicaments des personnes âgées au Canada

Date : Le 10 avril 2013
Heure : Midi à 13 h 30 (HAE)


L'Institut canadien des actuaires (ICA) est ravi de coparrainer cette webémission avec la Society of Actuaries (SOA) pour examiner le paysage actuel des régimes d'assurance-médicaments des personnes âgées au Canada.

Dans chaque province canadienne, le coût des médicaments des personnes âgées contribue de façon importante et rapide à l'augmentation des dépenses globales gouvernementales. Compte tenu de la population vieillissante du Canada, de concert avec la hausse continue des coûts des soins de santé de façon générale, le problème ne va pas en s'améliorant. À mesure que les enfants du baby-boom prennent leur retraite, le ratio des Canadiens actifs par rapport aux retraités est en chute rapide – mais quelqu'un doit assumer les coûts à la hausse des médicaments des personnes âgées.

Les gouvernements provinciaux ont commencé à reconnaître le problème et à apporter des changements, comme ceux que l'on a pu constater dernièrement en Ontario et en Alberta. D'autres solutions de rechange pour aider à contrôler les coûts futurs et rendre les régimes viables ont également été proposées, dont la mise en œuvre d'un régime national. Une grande partie de ces développements peuvent avoir une incidence importante sur les régimes d'assurance-médicaments d'employeurs.

Les changements proposés récemment aux régimes provinciaux, les autres manières possibles de contrôler les coûts et leur incidence sur les régimes d'employeurs feront également partie des sujets abordés dans le cadre de la discussion.

Veuillez noter que l'inscription à cette webémission doit se faire par l'intermédiaire du système d'inscription de la SOA. Les droits d'inscription s'échelonnent à partir de 149 $ (comprend l'accès à l'enregistrement subséquent de la webémission).

Cette webémission sera présentée en anglais seulement.

Lien : http://www.soa.org/Professional-Development/Event-Calendar/Seniors-Drug-Plans-in-Canada-Webcast.aspx

Contact pour questions supplémentaires : Alicia Rollo, CRHA, directrice de l'adhésion, éducation et perfectionnement professionnel, à alicia.rollo@cia-ica.ca

Possibilité de carrière au sein de l'ICA – Actuaire membre du personnel, éducation

Désirez-vous ou connaissez-vous quelqu'un qui désire jouer un rôle actif dans le façonnement de l'avenir de la formation et du perfectionnement professionnel en actuariat au Canada?

L'ICA est ravi d'annoncer une nouvelle possibilité de carrière stimulante à son siège social, situé à Ottawa. L'actuaire membre du personnel, éducation est la ressource professionnelle interne de l'ICA en matière d'actuariat dédiée à l'élaboration des programmes d'éducation et de perfectionnement professionnel.

Le candidat choisi sera chargé de rehausser les programmes d'éducation et de perfectionnement professionnel de l'ICA, dont le Programme d'agrément universitaire, l'Atelier sur le professionnalisme, le Cours orienté vers la pratique, les colloques spécialisés, l'Assemblée annuelle, les webémissions et les programmes d'apprentissage électroniques, et ce, en déterminant et en recommandant du contenu, des sujets et des conférenciers dans tous les domaines de pratique. Une excellente connaissance fonctionnelle de la structure, des conseils professionnels et des normes de pratique de l'ICA, ainsi qu'un intérêt marqué à l'égard des changements réglementaires au pays et à l'étranger pouvant avoir une incidence sur le travail des actuaires au Canada seront par conséquent hautement valorisés.

L'actuaire membre du personnel, éducation prendra part à des foires de l'emploi, à des visites d'universités et à d'autres activités visant à promouvoir les programmes et services de l'Institut ainsi que les titres professionnels d'AICA et de FICA, et sera tenu d'assister régulièrement à des assemblées et à des colloques de l'ICA. Ses fonctions comprendront donc des déplacements.

Le titulaire du poste répondra également à des questions générales de la part des membres et des membres potentiels au sujet de la profession actuarielle, des rôles que jouent les actuaires au Canada, du processus à suivre pour intégrer la profession, ainsi que des conséquences de l'application du travail actuariel pour les particuliers.

Le candidat choisi devra obligatoirement posséder le titre de Fellow de l'ICA ainsi qu'un diplôme universitaire en science actuarielle ou dans un programme connexe, de même qu'une expérience pratique à titre d'actuaire ou en enseignement universitaire de la science actuarielle au Canada. Une expérience de travail ou de bénévolat au sein d'autres associations actuarielles en matière d'éducation serait considérée comme un atout. La maîtrise des deux langues officielles est souhaitable.

L'échelle salariale de ce poste se situe entre 118 759 $ et 160 673 $.

Contact pour questions supplémentaires : Alicia Rollo, CRHA, directrice, adhésion, éducation et perfectionnement professionnel, à alicia.rollo@cia-ica.ca

Webémission – Évaluation interne du risque et de la solvabilité (ORSA)

Le mardi 26 mars 2013
Midi à 13 h 30 (HAE)

Conférencier :

Henri Boudreau, directeur, capital des sociétés d'assurance-vie, Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF)

Henri Boudreau discutera des lignes directrices à l'étude récemment publiées par le BSIF, soit A-4 Ratios cibles internes et réglementaires de capital et E-19 Évaluation interne des risques et de la solvabilité (dispositif ORSA). Il traitera de sujets choisis tels que les points à considérer relativement à la mise en œuvre de sociétés d'assurance de petite et grande tailles (ou tailles simple et complexe), les exigences de deux cibles internes des sociétés d'assurance-vie, la signification d'« examen indépendant » pour l'ORSA et la manière par laquelle les résultats de l'examen dynamique de suffisance du capital (EDSC) et de la simulation de crise E-18 peuvent être intégrés ou utilisés dans le cadre de l'ORSA.

Lien : Cliquer ici

Contact pour questions supplémentaires : Roxanne Vézina, adjointe, adhésion et éducation, à roxanne.vezina@cia-ica.ca

L'Université de Montréal reçoit l'agrément

La Direction de l'admissibilité et de la formation et la Commission de l'agrément sont ravies d'annoncer que l'Université de Montréal a reçu l'agrément pour ses cours qui débuteront à l'automne 2013 dans le cadre du Programme d'agrément universitaire (PAU) de l'ICA.

Le PAU offre aux étudiants l'option de demander des exemptions aux examens FM/2, MFE/3F, MLC/3L et C/4. Aucune exemption ne sera accordée à l'égard de l'examen Probabilités; par conséquent, les étudiants devront réussir l'examen de la Society of Actuaries (SOA)/Casualty Actuarial Society (CAS) correspondant au cours P/1, ainsi que satisfaire aux autres exigences d'admissibilité relatives aux titres d'AICA et de FICA. Les exemptions aux examens de l'ICA sont actuellement reconnues par la CAS et l'Institute and Faculty of Actuaries du Royaume-Uni à l'égard de leurs titres respectifs, soit FCAS et FIA.

Afin de se voir accorder une exemption, les étudiants devront soumettre à l'ICA un relevé de notes universitaire officiel démontrant qu'ils ont obtenu la note minimale exigée par l'ICA, accompagné de leur demande et d'une somme équivalant à 80 % des droits exigés pour l'examen correspondant de la SOA/CAS. Aucune exemption ne sera accordée à l'égard des cours suivis dans des universités agréées avant leur date d'agrément indiquée ci-dessous puisqu'il n'est pas possible de procéder à une évaluation rétroactive des plans de cours par rapport au programme d'examens.

Les universités suivantes sont actuellement agréées :
• Concordia – automne 2012
• Simon Fraser – automne 2012
• Québec à Montréal – automne 2012
• Laval – automne 2012
• Calgary – automne 2012
• Manitoba – automne 2012
• Montréal – automne 2013
• Regina – automne 2012
• Toronto – automne 2012
• Waterloo (programme de premier cycle et programme d'études supérieures) – automne 2012
• Western Ontario – automne 2012

Contact pour questions supplémentaires : Envoyer un courriel à agrement@cia-ica.ca

Bénévoles recherchés : Énoncé de position possible sur le dépistage génétique

Il y a douze ans, l'ICA publiait un énoncé de position sur le dépistage génétique et l'assurance. En tenant compte des développements continus dans le domaine de la science génétique à l'heure actuelle, de la mise en œuvre de règlements sur la protection des renseignements personnels dans différentes juridictions et du fait que le Commissariat fédéral à la protection de la vie privée du Canada cherche à voir si le Canada doit se doter de lois qui gouvernent la confidentialité des renseignements génétiques des individus, l'Institut désire créer un nouveau groupe de travail qui sera chargé de mettre à jour cet énoncé de position.

Si vous êtes intéressé à vous joindre à ce nouveau groupe et à travailler à l'élaboration d'un énoncé de position sur le dépistage génétique, veuillez communiquer avec Chris Fievoli à
chris.fievoli@cia-ica.ca.

Lien : http://tinyurl.com/bkpp7no

Contact pour questions supplémentaires : Chris Fievoli, actuaire résident de l'ICA, à chris.fievoli@cia-ica.ca

Webémission – Modifications proposées aux hypothèses de réinvestissement économique pour l'évaluation en matière d'assurance-vie

Le mercredi 20 mars 2013
Midi à 13 h 30 (HAE)

Conférenciers :

Ty Faulds, vice-président et actuaire général, London Life
Edward Gibson, premier vice-président et actuaire en chef, Empire Vie
Alexis Gerbeau, vice-président adjoint, finance actuarielle et modélisation, actuariat général, Standard Life

Les représentants du groupe désigné sur les hypothèses de réinvestissement économique à l'intérieur des Normes de pratique applicables à l'évaluation du passif des contrats d'assurance de personnes (vie, accidents et maladie) du Conseil des normes actuarielles (CNA) discuteront d'une
déclaration d'intention en la matière. Ils feront également le point sur leurs activités, les dates d'échéance ciblées et les réflexions quant à leurs propositions possibles à l'endroit du CNA concernant l'exposé-sondage à venir. Le groupe s'intéresse à vos commentaires sur son cadre de travail conceptuel des modifications proposées. Une copie des diapositives de la présentation sera affichée sur le site Web d'ici le 15 mars.

Lien : Cliquer ici

Contact pour questions supplémentaires : Roxanne Vézina, adjointe, adhésion et éducation, à roxanne.vezina@cia-ica.ca

Rapport : Application de la science actuarielle aux risques systémiques

La Section conjointe sur la gestion du risque, laquelle est parrainée par l'ICA, la Society of Actuaries (SOA) et la Casualty Actuarial Society, a publié un rapport examinant les circonstances qui mènent au risque systémique et identifiant le besoin d'adopter des mesures novatrices afin de mesurer et de gérer ce risque.

Rédigé par Shaun Wang, professeur de science actuarielle et président de la firme de recherche Risk Lighthouse, le rapport Application of Actuarial Science to Systemic Risks (Application de la science actuarielle aux risques systémiques) [disponible en anglais seulement] aborde des sujets tels que les méthodes d'évaluation, l'analyse actuarielle et l'incidence de tels risques sur le marché immobilier et le secteur de l'assurance. Il mentionne également certains risques qui se profilent à l'horizon et envisage l'impact des politiques gouvernementales.

Le rapport est maintenant disponible dans le site Web de la SOA au lien ci-dessous.

Lien : http://www.soa.org/Research/Research-Projects/Risk-Management/research-2013-app-act-science.aspx

Contact pour questions supplémentaires : Steve Siegel, actuaire de recherche à la SOA, à ssiegel@soa.org

Déclaration d'intention – Modification des Normes de pratique applicables aux régimes de retraite – Hypothèse de mortalité pour le calcul de la valeur actualisée des rentes

La déclaration d'intention ci-jointe a été approuvée par le Conseil des normes actuarielles (CNA) le 5 mars 2013. Elle propose de réviser les Normes de pratique applicables aux régimes de retraite pour y introduire une clause de promulgation relativement à l'hypothèse de mortalité prescrite pour le calcul de la valeur actualisée des rentes. La clause de promulgation permettra une actualisation plus rapide des normes en réponse à l'évolution de l'expérience de mortalité au fil du temps, et elle rendra cette norme plus cohérente avec les autres lorsque le CNA prescrit l'hypothèse de mortalité.

Les commentaires sur la présente déclaration d'intention devraient être envoyés à Conrad Ferguson à
cferguson@morneaushepell.com au plus tard le 26 mars 2013, avec une copie à Chris Fievoli, actuaire résident de l'ICA, à l'adresse chris.fievoli@cia-ica.ca.

Lien : http://www.cia-ica.ca/docs/default-source/2013/213013f.pdf

Contact pour questions supplémentaires : Conrad Ferguson, président, groupe désigné, à cferguson@morneaushepell.com

 
Calendrier des rencontres

Le 24 mai 2013

Atelier sur le professionnalisme

Holiday Inn Toronto International Airport

Toronto (Ontario)

Du 2 au 5 juin 2013

Cours orienté vers la pratique

Delta Ottawa City Centre

Ottawa (Ontario)

Le 19 juin 2013

Atelier sur le professionnalisme

Hôtel Hilton Montréal Bonaventure

Montréal (Québec)

Les 20 et 21 juin 2013

Assemblée annuelle

Hôtel Hilton Montréal Bonaventure

Montréal (Québec)

Le 25 septembre 2013

Atelier sur le professionnalisme

Hôtel Hilton Montréal Bonaventure

Montréal (Québec)

Les 26 et 27 septembre 2013

Colloque pour l'actuaire désigné

Hôtel Hilton Montréal Bonaventure

Montréal (Québec)

Le 12 novembre 2013

Colloque sur les régimes de retraite

Metro Toronto Convention Centre

Toronto (Ontario)

Le 13 novembre 2013

Colloque sur les investissements

St Andrew’s Club & Conference Centre

Toronto (Ontario)

Les 18 et 19 juin 2014

Assemblée annuelle

Hôtel Hyatt Regency

Vancouver (C.-B.)

Les 17 et 18 juin 2015

Assemblée annuelle

Westin Ottawa

Ottawa (Ontario)

Vous trouverez ici des renseignements supplémentaires sur tous les événements de l'ICA.
Vous pouvez aussi téléphoner à Nancy Jenkinson au (613) 236-8196, poste 104 ou lui écrire à nancy.jenkinson@cia-ica.ca
.

Pour des renseignements sur les webémissions de l'ICA, veuillez cliquer ici.

 
Le Point sur le Conseil et les Directions

Conseil

Les personnes suivantes ont été nommées aux commissions ci-dessous :

  • Relations internationales : Catherine Robertson, en vigueur immédiatement;
  • Déontologie : Douglas W. Brooks (vice-président), en vigueur le 1er juillet 2013, pour une période de deux ans; Donald L. Ireland (membre), en vigueur le 1er juillet 2013.

Les nominations suivantes ont été approuvées :

  • Commission des élections : Michael Hale, en vigueur le 6 février 2013;
  • Groupe de travail sur la gouvernance : Sharon Giffen, en vigueur le 28 novembre 2012;
  • Firme de placements de l'ICA pour l'exercice 2013-2014 : Fiera Capital.

Les personnes suivantes ont été nommées à titre de représentants de l'ICA auprès des comités de l'Association Actuarielle Internationale ci-dessous, en vigueur le 1er mai 2013 :

  • Comptabilité des assurances : Simon Curtis;
  • Pensions et avantages sociaux : Jason Malone;
  • Risques financiers et d'entreprise : Réjean Besner.

Stephen Bonnar, Robert Stapleford et Jacques Lafrance ont été nommés responsables de la nouvelle rédaction de la prise de position de l'ICA sur l'âge de la retraite, et Chris Townsend, Michel Giguère et Simon Curtis ont été nommées responsables de la révision et de l'approbation de la prise de position avant sa publication.

Direction de l'admissibilité et de la formation

Les personnes suivantes ont été nommées aux groupes de travail et sous-commissions ci-dessous :

  • Groupe de travail sur les exigences d'admissibilité canadiennes : Brad Wallis, entrée en vigueur rétroactive au 21 février 2013;
  • Groupe de travail sur le mentorat : Stephen Cheng, Denise Lang, Nancy Nyisztor et Pierre Parenteau, en vigueur immédiatement;
  • Sous-commission sur l'assurance-vie corporative de la Commission de l'éducation permanente : Joan Strothard et Brad Wallis, en vigueur immédiatement;
  • Sous-commission sur les régimes de retraite de la Commission de l'éducation permanente : Charlene Moriarty, en vigueur immédiatement. Emily Tryssenaar a démissionné de la sous-commission et quitte avec remerciements.

Mathieu Boudreault a été nommé actuaire chargé de l'agrément (AcA) à l'Université du Québec à Montréal, en vigueur le 1er juin 2013, et Jeffrey Strong a été nommé AcA à l'Université du Manitoba, en vigueur immédiatement.

Le Groupe de travail chargé de la révision du programme inscrit au volet assurance générale de la SOA a été créé et est formé de Jim Christie à titre de président et d'Angelita Graham, Pierre-Paul Renaud et un membre de la Commission d'admissibilité à titre de membres.