CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA

Canadian Institute of Actuaries/Institut canadien des actuaires

octobre 2012
Votre Institut

par Simon Curtis, FICA
Président de l'ICA

Le travail de l'Institut aux fins de la mise en œuvre du Programme d'agrément universitaire (PAU), lequel permet, grâce à des cours universitaires, l'attribution de crédits donnant droit à l'exemption de certains examens professionnels techniques de base, a eu comme avantage connexe d'accroître de façon significative le degré d'engagement et d'interaction entre l'Institut et la communauté actuarielle universitaire canadienne.

L'une des plus grandes forces de la profession au Canada réside dans l'existence de plus d'une douzaine de programmes d'actuariat universitaires solides répartis de Vancouver à Québec. Ces programmes sont familiers à presque l'ensemble d'entre nous et nous en sommes, pour la plupart, des diplômés. Bon nombre de ces programmes jouissent d'une solide réputation à l'échelle mondiale et attirent des étudiants des quatre coins du monde. Malgré tout, le degré d'engagement entre l'ICA et les universités et les professeurs d'actuariat a toujours été relativement faible. L'accroissement récent de cette interaction nous offre une occasion de corriger cette situation et de tirer profit de nos relations universitaires à plusieurs égards : l'éducation, la recherche, l'élargissement de la profession, ainsi que l'augmentation de la communication avec les plus jeunes membres de la profession.

Dans le domaine de l'éducation, dix universités ont obtenu l'agrément dans le cadre du PAU et il est fort possible qu'une ou deux écoles se joignent à celles-ci dans l'avenir. Le nombre de membres de l'Institut participant à ces programmes ou enseignant dans le cadre de ceux-ci augmente au fur et à mesure que les universités satisfont aux critères d'agrément établis par l'ICA. Cette participation accrue au sein des universités, alliée à l'instauration récente du titre professionnel d'AICA, devrait permettre à l'ICA de s'engager bien davantage auprès des étudiants qui amorcent leur carrière en actuariat, ce qui constitue un des principaux objectifs de l'ICA. En outre, cet engagement accru favorisera, nous l'espérons, une attention plus marquée dans le cadre des programmes universitaires à l'égard des lacunes dans les compétences que nous observons chez les étudiants qui intègrent la profession aujourd'hui, notamment en matière de communications, un exemple souvent mentionné.

Dans le domaine de la recherche, la communauté universitaire constitue sans conteste un partenaire solide. Depuis quelques années, plusieurs des meilleurs documents de recherche portant sur les politiques publiques et sur des sujets d'intérêt pour les actuaires du Canada sont issus du milieu universitaire. Les universités, qui sont axées sur la recherche, sont bien outillées pour travailler en partenariat avec nous alors que nos ressources sont limitées vu notre personnel restreint et notre structure bénévole. L'accroissement des activités de recherche dans le but d'étoffer le profil de la profession actuarielle au Canada et de contribuer à la politique publique a encore une fois été désigné au nombre des priorités de l'Institut.

L'augmentation de l'engagement auprès des universités constitue également un outil important qui nous permettra d'élargir la profession au Canada, à la fois en ce qui concerne les types de travail au service desquels les compétences des actuaires peuvent être mises à profit et l'étendue des domaines dans lesquels travaillent les actuaires. Les universités constituent une excellente plateforme pour le développement des compétences à l'égard des techniques quantitatives plus poussées dont les actuaires auront besoin dans l'avenir pour concurrencer ou travailler avec d'autres professionnels possédant ces ensembles de compétences, par exemple des ingénieurs financiers titulaires de diplômes poussés en finance mathématique. Le milieu universitaire constitue en outre une excellente « serre chaude » pour inciter les plus jeunes actuaires intégrant la profession à se lancer dans des domaines de pratique non traditionnels et élargir ainsi les horizons de la profession, ce qui est beaucoup plus difficile à accomplir avec des professionnels établis.

Afin de développer encore davantage la relation avec les universités et de lui donner une impulsion supplémentaire, la Direction de l’admissibilité et de la formation a récemment créé la Commission sur les relations universitaires. Je suis très enthousiaste à l’égard de la possibilité qu’auront cette commission et l’Institut de continuer à développer la relation avec la communauté universitaire au cours des prochaines années.

Simon Curtis, FICA, est le président de l'Institut canadien des actuaires. 

 
Article en Primeur


par Jason Vary, FICA

Cet article est mon premier en qualité de président de la Direction de l'admissibilité et de la formation (DAF), un rôle que j'ai pris en charge à l'occasion de l'Assemblée annuelle de juin. J'aimerais adresser des remerciements à Dave Dickson, qui a siégé avec compétence à la présidence de la direction au cours des dernières années et qui poursuit ses activités bénévoles en tant que membre de la Direction des services aux membres et de la Commission de déontologie, notamment.

Je parlerai principalement de la stratégie récemment adoptée en ce qui concerne l'éducation, mais j'aborderai également quelques bonnes nouvelles concernant notre Programme d'agrément universitaire (PAU), je ferai un rappel au sujet des modifications qui affecteront les nouveaux FICA à compter du 1er juin 2013, et je lancerai un appel aux AICA, que nous souhaiterions voir plus nombreux parmi nos bénévoles.

La stratégie de l'ICA en matière d'éducation

Plus tôt cette année, la DAF a reconnu la nécessité d'examiner les processus d'éducation et de qualification de l'ICA à l'égard des titres d'AICA et de FICA afin de veiller à ce que la démarche relative à l'éducation au Canada soit cohésive et rigoureuse, qu'elle reconnaisse l'éducation issue de plusieurs sources et qu'elle ait pour effet de rehausser la reconnaissance des FICA à l'échelle internationale.

Plusieurs éléments de la stratégie d'éducation faisaient déjà l'objet d'un examen par diverses commissions et divers groupes de travail de la DAF. Par conséquent, l'exercice relatif à la stratégie a uniquement pour but de veiller à ce que toute activité entreprise à cet égard soutienne les objectifs généraux concernant l'éducation et visent un but commun, lequel est exposé dans les énoncés de vision ci-dessous en matière d'éducation, qui ont été confirmés par la DAF en février 2012 et approuvés par le Conseil d'administration un mois plus tard :

Vision relative à l'éducation – 2012 à 2022

L'ICA prend une responsabilité active à l'égard de l'éducation des actuaires du Canada et protège les intérêts canadiens liés aux exigences qui leur sont imposées en matière d'éducation et de qualification. La stratégie de l'ICA relative à l'éducation maintient et rehausse la reconnaissance dont jouissent les FICA sur la scène internationale.

Pour appuyer cette vision, l'ICA a établi deux voies possibles aux fins de l'éducation et de la qualification au Canada :

  1. L'offre d'une éducation canadienne en actuariat durable, pertinente et opportune aux fins de la qualification à titre d'associé et de Fellow de l'Institut canadien des actuaires;
  2. Lorsque cela est jugé approprié, la reconnaissance des systèmes d'éducation et d'examens d'autres organismes actuariels par le truchement d'ententes de coparrainage et de reconnaissance mutuelle.

En adoptant une démarche polyvalente en ce qui concerne l'éducation, l'ICA n'est pas contraint de choisir un modèle purement autonome ni ne se place dans en position de dépendance totale envers les systèmes d'éducation et d'examens d'autres organismes actuariels. L'Institut peut choisir une voie ou l'autre pour atteindre un objectif précis et opter pour la solution qui répond le mieux au besoin particulier du moment.

Bien entendu, la voie principale menant au titre d'AICA ou de FICA fait appel aux systèmes d'éducation de la Society of Actuaries (SOA) et de la Casualty Actuarial Society (CAS), que l'ICA coparraine. Il s'agit des deux voies traditionnelles depuis un bon moment; toutefois, depuis le mois dernier, des crédits peuvent être obtenus auprès de l'ICA pour quatre des cinq examens préliminaires dans le cadre du PAU de l'ICA. De plus, depuis l'année 2000, l'ICA administre le Cours orienté vers la pratique aux candidats au titre de FICA qui empruntent la voie de la SOA.

La voie qui fait appel aux ententes de reconnaissance mutuelle existantes avec l'Institute and Faculty of Actuaries du Royaume-Uni, la Society of Actuaries de l'Irlande et l'Institute of Actuaries de l'Australie constitue un autre cheminement important menant au statut de Fellow au sein de l'Institut.

Enfin, le dernier parcours vers le titre de Fellow de l'Institut est celui qui passe par l'admission à titre d'affilié. Ce processus vise les actuaires étrangers entièrement qualifiés qui souhaitent pratiquer au Canada et qui ne sont pas couverts en vertu d'une entente de reconnaissance mutuelle. L'admission à titre d'affilié de l'Institut nécessite tout d'abord une évaluation de la qualification du candidat visant à établir une équivalence entre l'éducation et l'expérience et les exigences de l'ICA. Cette évaluation permet d'élaborer pour chaque candidat un programme personnalisé exposant les exigences additionnelles en matière d'éducation auxquelles il doit satisfaire pour obtenir le titre de FICA.

Ayant clairement défini notre stratégie relative à l'éducation, nous avons entrepris un processus visant à définir les critères canadiens en matière de formation et d'admissibilité permettant d'accéder aux statuts d'AICA et de FICA et à déterminer le mode d'enseignement et d'évaluation qui seront utilisés à l'égard des connaissances requises. Angelita Graham dirige un groupe de travail chargé de s'acquitter de cette tâche très importante. Lorsque les principes de base de nos critères d'admissibilité et de formation seront documentés, l'ICA pourra procéder à une évaluation plus efficace et plus uniforme des demandes de reconnaissance, notamment celles de la SOA en ce qui concerne son futur volet relatif aux assurances IARD, ainsi qu'une nouvelle entente de reconnaissance mutuelle avec l'Actuarial Society of South Africa.

Reconnaissance externe du PAU

Je suis ravi d'annoncer que la CAS et l'Institute and Faculty of Actuaries du Royaume-Uni ont tous deux confirmé la reconnaissance du PAU de l'ICA aux fins de l'attribution de crédits dans le cadre de leurs systèmes d'admissibilité et de formation. La SOA poursuit son examen du PAU et nous demeurons optimistes quant à une reconnaissance de la part de la Society en temps voulu.

Entrée en vigueur le 1er juin 2013 des modifications relatives à l'admissibilité des FICA

Comme il est mentionné bien en évidence sur le site Web de l'ICA, les candidats qui envisagent d'accéder au statut de Fellow devraient savoir qu'à compter du 1er juin 2013, il leur faudra avoir été inscrit à titre d'associé pendant un minimum de 12 mois tout en acquérant leur expérience de travail au Canada. Par conséquent, les candidats qui prévoient présenter une demande afin d'accéder au statut de Fellow de l'Institut à compter de cette date devraient envisager de s'inscrire à titre d'associé de l'ICA dès qu'ils sont admissibles.

AICA demandés comme bénévoles

J'aimerais également inviter personnellement tous les associés à envisager de travailler bénévolement au sein de l'ICA. L'Institut souhaite ardemment faire participer des membres à tous les échelons des activités de l'Institut et, compte tenu de l'instauration récente du titre d'AICA, la demande d'associés bénévoles est grandissante. En fait, j'aimerais recruter un ou deux AICA qui siégeraient à la Direction de l'admissibilité et de la formation. Si l'idée vous intéresse, veuillez communiquer directement avec moi.

Jason Vary, FICA, est le président de la Direction de l'admissibilité et de la formation.

 

 
Nouvelles de L'Institut

 

La plupart des membres de l'ICA espèrent qu'ils n'auront jamais besoin d'une assurance responsabilité professionnelle, ou supposent que leur employeur en a souscrit une. Pour quelques malheureux, toutefois, cette assurance s'est révélée essentielle lorsqu'ils ont dû faire face à des poursuites judiciaires, même si celles-ci sont heureusement rares.

Les membres de l'ICA s'inquiètent du fait qu'il est difficile pour certains actuaires-conseils d'obtenir une protection adéquate. L'Institut a donc demandé à la firme Dale Parizeau Morris Mackenzie (DPMM), l'un des plus grands cabinets de courtage et de gestion des risques au Canada, de lui présenter une solution pour résoudre ce problème. Pro-Act, la solution mise de l'avant, a fait l'objet de discussions lors de l'Assemblée annuelle.

Alexis Tertulliani, vice-président du commerce et de la gestion des risques chez DPMM (en photo ci-dessus), a donné un aperçu du fonctionnement de Pro-Act et de sa valeur pour les membres de l'ICA.

« Selon nos constatations, il existe très peu de marchés d'assurance qui sont prêts à offrir une assurance pour le type de risques associés à la consultation actuarielle », a-t-il déclaré. « Un grand nombre d'actuaires-conseils ne détiennent donc pas d'assurance responsabilité professionnelle. Les actuaires peuvent être tenus personnellement responsables des erreurs, et même si les réclamations contre eux ne sont pas fondées, elles peuvent entraîner des répercussions financières importantes. Comme de nombreuses firmes peuvent ne pas apprécier intégralement les risques associés à la responsabilité professionnelle, ou estiment que les risques sont très minimes, elles ne se préoccupent pas d'obtenir une assurance. »

À la suite d'une étude de marché visant à cerner les exigences précises des membres de l'ICA, DPMM a mis au point le programme Pro-Act dans le but d'aider les actuaires à faire face aux poursuites judiciaires qui leur sont intentées par leurs clients ou le public. Selon M. Tertulliani : « Que se passe-t-il, par exemple, dans le cas d'un régime de retraite à prestations déterminées, lorsque l'actuaire a utilisé certaines hypothèses qui, en bout de ligne, ne se concrétisent pas? Lorsque le client prend la décision d'augmenter ou de diminuer les primes ou les prestations, il est possible qu'il fasse une réclamation pour mauvaise gestion. Il se peut qu'une erreur ait été commise ou que les prévisions ne se réalisent pas. Si l'actuaire a utilisé une méthodologie fiable qui se fonde sur des pratiques normales, le fait que les résultats soient différents des prévisions ne signifie pas qu'il a fait preuve de négligence. Dans le cas des réclamations, nous avons constaté que 50 % ou plus des coûts engagés par les actuaires sont liés à la défense, et ces frais pourraient atteindre des millions de dollars.

« Il s'agit d'un domaine tellement spécialisé qu'il peut coûter très cher de se défendre; retenir les services d'un avocat et engager un expert de l'extérieur pour analyser son travail peut facilement coûter des milliers de dollars. Vous pourriez avoir à débourser 20 000 $ même pour une petite réclamation liée à la défense. »

Pro-Act vise à atténuer certaines de ces dépenses en offrant une limite de couverture qui varie entre 250 000 $ et 5 millions $. La couverture est offerte par Lloyds, et les primes varient selon le profil, les activités, les revenus, l'historique des réclamations ainsi que la limite d'assurance et le déductible de la firme de consultation. Un actuaire-conseil en régimes de retraite, par exemple, pourrait s'attendre à débourser entre 1,5 % et 2 % de son revenu de consultation pour une couverture adéquate.

M. Tertulliani a ajouté que « l'on s'attend à ce que les professionnels soient assurés. Ils doivent se protéger eux-mêmes et, dans de nombreux cas, ils sont tenus de respecter certaines exigences réglementaires visant à assurer la protection du public. La profession actuarielle représente l'une des quelques professions où un grand nombre d'actuaires-conseils ne sont pas assurés.

« Cette année, Joe Nunes [l'un des membres de l'ancienne Commission consultative sur l'assurance responsabilité professionnelle] a coordonné la séance sur Les litiges contre les actuaires et l'assurance responsabilité professionnelle dans le cadre de l'Assemblée annuelle. Les objectifs principaux de cette séance consistaient à explorer le processus de souscription d'assurance, examiner les politiques principales en matière de couverture et d'exclusion, mettre en évidence les expositions au risque d'un conseiller et les situations potentielles pouvant donner lieu à une réclamation, ainsi que des exemples de réclamations.

« Nous avons obtenu une bonne participation au programme Pro-Act, et peu de réclamations ont été faites. Nous espérons que la majorité des actuaires n'auront jamais à recourir à une telle protection, mais les actuaires comprennent qu'il est important de s'assurer contre les risques. Notre taux de rétention est extrêmement élevé, car les gens se rendent compte qu'il s'agit d'une bonne solution à long terme. »

Pour de plus amples renseignements sur Pro-Act, visitez http://www.pro-act.ca/index_fr.html.

 

La plupart des actuaires travaillent dans des domaines de pratique traditionnels tels que l'assurance, les soins de santé et les placements. Mais, selon un expert, ils sont de plus en plus recherchés dans un domaine où l'on trouve relativement peu d'actuaires : les services bancaires.

Dans un article de South African Insurance Times & Investments News, Michael Tichareva, président du comité des services bancaires et financiers de l'Actuarial Society of South Africa, affirme que les banques sont plus nombreuses à reconnaître la valeur que peuvent apporter les actuaires grâce à leurs compétences uniques en matière de modélisation, de projection et de gestion des risques.

Ces compétences, dit-il, sont particulièrement précieuses pour les banques qui élaborent et mettent en place des cadres de gestion du capital économique et de mesure du rendement ajusté au risque.

Aux dires de M. Tichareva, depuis l'adoption de Bâle II par les banques sud-africaines, les actuaires jouent un rôle crucial à l'égard de la mise au point et de la révision des modèles bancaires exigés par l'organisme de réglementation. Et il ajoute : « Il est permis de croire que, dans l'avenir, l'application par les banques des règlements relatifs à la solvabilité du capital puisse être supervisée par des actuaires sur une base permanente. »

Il laisse entendre également que le contexte réglementaire changeant pourrait mener à la création d'une fonction actuarielle prescrite par la loi dans les banques de l'Afrique du Sud, ce qui n'est actuellement le cas que pour les sociétés d'assurance-vie et d'assurance de courte durée.

Le comité que préside M. Tichareva est en train d'examiner la possibilité de créer un cours de niveau Fellow sur les services bancaires et financiers destiné aux actuaires sud-africains. La matière couverte par la Society est axée sur les domaines de pratique plus classiques tels que l'assurance de courte et longue durées, les soins de santé et les prestations de retraite.

Il ajoute que les opérations de sauvetage bancaire ont coûté aux contribuables du monde entier des billions de dollars, soulignant la nécessité d'améliorer de façon significative la gestion des risques au sein des banques. « Étant donné que la gestion des risques constitue un élément clé de l'ensemble de compétences des actuaires, les banques se tournent de plus en plus vers la profession actuarielle pour obtenir les ressources nécessaires à l'évaluation des risques relatifs aux services bancaires et financiers et à la mise en place des outils qui s'imposent. »

 

SSQ Groupe financier a nommé quatre FICA à titre de joueurs clés de la société afin d'assister aux objectifs de croissance de l'entreprise :

  • Serge Boiteau a été nommé conseiller stratégique au président-directeur général, tout en conservant son poste d'actuaire désigné. Il sera responsable des dossiers corporatifs complexes et stratégiques.
  • Eric Trudel a été nommé premier vice-président des services institutionnels. Il sera responsable du développement corporatif, des services juridiques, de la vérification interne et de la gestion du risque, ainsi que de l'actuariat corporatif, de la réassurance et de la tarification.
  • Donald Cyr succède à M. Trudel à titre de vice-président de l'actuariat – assurance de personnes. Il était, depuis 2009, le vice-président de l'actuariat et soutien aux ventes à SSQ Investissements et retraite.
  • Sylvain Charbonneau, l'actuel vice-président de l'actuariat, tarification médicale/nouvelles affaires à SSQ Assurance, verra ses responsabilités augmenter pour inclure l'actuariat et le soutien aux ventes à SSQ Investissements et retraite.

Nino Boezio, FICA, a été nommé vice-président, stratégiste en matière de portefeuille et expert-conseil chez Segal Rogerscasey Canada.

Chris Denys, FICA, a accédé au poste de vice-président principal des solutions clients de la Financière Sun Life. Dans le cadre de ce poste, il dirigera les activités des solutions clients afin d'aider les clients à maximiser leurs programmes de prestations et de retraite et les faire correspondre avec un conseiller. M. Denys dirigeait auparavant la division des marchés parrainés et finances des solutions clients, et il a également assumé la vice-présidence des finances au sein des garanties collectives.

Sonia Gélinas
, FICA, et Yves Plourde, FICA, ont été nommés associés de la pratique de consultation en matière de retraite chez Morneau Shepell. Mme Gélinas, qui possède plus de 16 ans d'expérience en régimes de retraite, dirigera l'agrandissement de la pratique des régimes de retraite de l'entreprise dans les secteurs municipal, public et privé du Québec. M. Plourde fournira des services de consultation stratégiques et bilingues aux promoteurs de régimes des secteur public et privé dans le Canada atlantique. Il possède plus de 21 ans d'expérience.


Le réseautage est un élément clé de la carrière de tout professionnel qui réussit, et l'ICA vous offre une nouvelle possibilité d'informer vos pairs de vos réalisations et progrès.

Notre rubrique du (e)Bulletin, Des nouvelles des actuaires, vous donnera l'occasion d'annoncer votre nouvelle nomination, votre nouveau titre, vos nouveaux titres de compétence ou d'autres renseignements vous concernant. Vous aurez ainsi la possibilité d'informer vos confrères et consœurs actuaires et d'autres professionnels du domaine financier – qu'il s'agisse d'ex-collègues, d'anciens confrères ou consœurs d'université, d'employeurs potentiels, de futurs clients, etc. – de, par exemple :

  • Votre nouvelle nomination;
  • Votre nouveau titre ou nouveau champ de responsabilité;
  • Vos nouvelles qualifications;
  • Vos nouvelles coordonnées;
  • Un prix ou une reconnaissance qui vous a été décerné;
  • La publication de documents ou d'articles.

Il vous suffit d'envoyer un courriel – une simple ligne suffit, mais n'hésitez pas à en mettre davantage si vous le souhaitez – au rédacteur anglais de l'ICA à andrew.melvin@actuaires.ca. Nous veillerons à ajouter cette information au numéro suivant du (e)Bulletin.

Veuillez inclure un numéro de téléphone auquel nous pouvons vous joindre pendant la journée et, si possible, une photo couleur à haute résolution. Pour être ajoutée au numéro à paraître, votre information doit nous parvenir au moins une semaine avant le dernier jour ouvrable du mois.

 
PERSONNES INFLUENTES

Si bon nombre d’actuaires s’enorgueillissent de la profondeur et de l’ampleur de leur expertise en matière de probabilités et de statistiques, il peut parfois arriver que leurs connaissances ne suffisent pas.

Heureusement, il existe une communauté Internet, Stack Exchange, conçue expressément pour mettre les personnes qui se trouvent devant un problème en contact avec les personnes qui connaissent des solutions possibles. Celle-ci est composée de 89 sites, dont au moins trois pourraient être utiles aux membres de l’ICA.

Cross Validated se décrit comme étant [traduction libre] « un site de questions et réponses gratuit et communautaire s’adressant aux statisticiens, analystes et explorateurs de données et spécialistes en visualisation de données », et son babillard a pour but d’aider les personnes dont le travail concerne des sujets tels que :
  • l’analyse statistique, appliquée ou théorique;
  • la conception d’expériences;
  • la collecte de données;
  • l’exploration de données;
  • la théorie des probabilités;
  • les statistiques mathématiques;
  • l’informatique statistique et axée sur les données.
Les actuaires sont au nombre des divers membres du site, auxquels on attribue une cote de réputation selon l’expertise dont ils font preuve dans leurs réponses aux questions des autres visiteurs. Parmi les plus hauts cotés, il y a des titulaires de doctorat et de maîtrise en statistique, des professeurs et de nombreux autres experts en la matière.

On invite les visiteurs, qui ne sont d’ailleurs pas obligés de s’inscrire, à poser des questions pratiques, auxquelles il est possible de répondre et issues de problèmes réels qu’ils doivent résoudre. Dans les questions récemment posées, on a notamment abordé des sujets tels que le ratio entre deux densités, le repérage des valeurs aberrantes, l’interprétation des formes d’un modèle mixte, la régression logistique et l’analyse typologique.

Les actuaires dont les questions sont davantage axées sur les mathématiques trouveront un degré de soutien tout aussi élevé à la section Mathematics du réseau Stack Exchange. Un professeur émérite à la retraite et plusieurs titulaires de doctorat sont au nombre des utilisateurs les plus hauts cotés, et les sujets dont on discute comprennent la dualité, l’analyse fonctionnelle, la convergence, les algorithmes, les expressions logiques et la production de graphiques.


Un autre site du réseau susceptible d’être très utile aux membres de l’ICA est Quantitative Finance, qui aborde des sujets tels que les instruments dérivés, la différence entre kappa et delta, la permutation des variances et l’analyse spectrale. Trente questions ont été posées sur le seul sujet de la modélisation, et une vingtaine d’autres au sujet de la gestion des risques.

Points positifs : les détails et l’expertise fournis par les utilisateurs; la variété des questions.
Points négatifs : malgré le niveau de connaissance disponible, certaines questions demeurent sans réponse; l’aménagement graphique n’est pas aussi attrayant que celui de certains autres sites.

Adresses :
Stack Exchange http://stackexchange.com
Cross Validated http://stats.stackexchange.com
Mathematics http://math.stackexchange.com
Quantitative Finance http://quant.stackexchange.com

 
LES PUBLICATIONS DU MOIS
Points saillants de la réunion du Conseil d’administration du 19 septembre 2012

Les points saillants de la plus récente réunion du Conseil d’administration, tenue le 19 septembre dernier, sont maintenant disponibles. Pour consulter le document, veuillez accéder au lien ci-dessous.

Contact pour questions supplémentaires : Michel Simard, directeur général de l’ICA, à directeur.general@actuaires.ca

Webémission – Expériences actuarielles internationales

Le mercredi 10 octobre 2012
Midi à 13 h 30 (HAE)
Conférenciers : Alan Cooke et Kelly Rendek

Cette webémission donnera un aperçu de l’expérience des actuaires travaillant à l’étranger. Parmi les sujets abordés, mentionnons :
  • Les facteurs uniques à considérer au moment d’envisager un déplacement ou une affectation dans un autre pays;
  • La manière par laquelle le travail actuariel au Canada diffère et ressemble au travail dans d’autres nations développées;
  • La pratique actuarielle et les défis en matière de travail dans des pays en voie de développement;
  • La manière par laquelle la profession rejoint les autres pays, par exemple à travers des organismes comme Actuaires sans frontières;
  • La microassurance et son importance à l’échelle des pays en voie de développement, ainsi que les défis et les occasions uniques qu’elle peut offrir aux actuaires.
Contact pour questions supplémentaires : Leona Campbell à leona.campbell@actuaires.ca; téléphone : 613-236-8196, poste 124

Lancement du Groupe d’écoute des membres

Quatre-vingt-dix-neuf (99) membres se sont joints durant l’été au nouveau Groupe d’écoute des membres (GEM) de l’ICA, qui leur permet d’exprimer leurs opinions et leurs points de vue sur des sujets d’importance pour le Conseil d’administration, le Secrétariat, les directions et les commissions de l’ICA en répondant promptement (dans les 24 heures suivant l’envoi du sondage) aux brefs sondages en ligne.

Le premier sondage, qui portait sur le remplacement du magazine Au-delà du risque, a été distribué à 11 h 30 le 21 septembre. À 11 h 33, un sondage avait déjà été complété. Des 99 membres du GEM, 85 ont ouvert le sondage et 77 ont répondu à certaines ou la totalité des questions.

Il reste encore des places à combler pour ceux qui souhaitent partager leurs points de vue et jouer un rôle dans l’avenir de la profession.

Un sondage d’ordre général sera distribué sous peu et votre opinion pourrait nous être grandement bénéfique. Cette initiative ne demande que très peu de temps. Nous vous invitons à plonger, à cliquer sur le lien ci-dessous et à vous inscrire dès aujourd’hui.


Contact pour questions supplémentaires : Josée Racette, gestionnaire de projet, communications et affaires publiques, à josee.racette@actuaires.ca

Colloque sur les régimes de retraite de l’ICA – Le 5 novembre 2012
La période d’inscription est ouverte!

La période d’inscription au Colloque sur les régimes de retraite de l’ICA, qui se tiendra le 5 novembre à l’hôtel Hilton Montréal Bonaventure, est ouverte. Vous pouvez vous inscrire par télécopieur, par la poste, en ligne ou par l’intermédiaire de notre formulaire de transaction sécurisée.

Veuillez visiter le site Web pour obtenir des renseignements concernant le programme et d’autres informations pertinentes.


Contact pour questions supplémentaires : Nancy Jenkinson, service des réunions, à nancy.jenkinson@actuaires.ca. Tél. : 613-236-8196, poste 104; téléc. : 613-233-4552

Révision par Statistique Canada des données aux fins des indicateurs économiques

Statistique Canada a annoncé qu’il publiera bientôt les données révisées aux fins de plusieurs indicateurs économiques importants. Par conséquent, de nombreux termes familiers ne seront plus utilisés dans ses documents et tableaux, bien que les révisions ajoutent des variables et des concepts importants, en plus de détails sur le secteur institutionnel. Les données révisées (et les dates de leur diffusion) comprennent :
  • 1er octobre : Bilan trimestriel du produit intérieur brut et plus;
  • 12 octobre : Productivité du travail dans le secteur des affaires;
  • 15 octobre : Comptes du bilan national.
Les utilisateurs réguliers de Statistique Canada peuvent se familiariser avec la nouvelle terminologie et les nouveaux concepts en accédant au lien ci-dessous.


Contact pour questions supplémentaires : Statistique Canada à csna-info-scnc@statcan.gc.ca

Exposé-sondage portant sur la révision des Normes de pratique applicables aux régimes de retraite (partie 3000)

L’exposé-sondage ci-joint a été approuvé par le Conseil des normes actuarielles (CNA) le 20 septembre 2012, et comprend des changements apportés aux Normes de pratique sur les régimes de retraite actuelles. Les révisions portent sur des questions telles que la définition du coût supplémentaire, les exigences de divulgation des méthodes et des hypothèses actuarielles utilisées aux fins de la détermination du coût supplémentaire, et les évaluations de provisionnement qui ne sont pas strictement des évaluations en continuité ni des évaluations de liquidation hypothétique ni des évaluations de solvabilité.

Les parties intéressées à commenter le présent exposé-sondage devraient transmettre leurs commentaires à Stephen Butterfield à stephen.butterfield@towerswatson.com au plus tard le 15 novembre 2012. Une copie devrait également être transmise à Chris Fievoli, actuaire résident de l’ICA, à chris.fievoli@actuaires.ca.

Contact pour questions supplémentaires : Stephen Butterfield, président, groupe désigné, à stephen.butterfield@towerswatson.com

Mémoire à l’Association internationale des contrôleurs d’assurance

L’Institut canadien des actuaires a présenté ses commentaires à l’Association internationale des contrôleurs d’assurance (AICA) relativement à l’ébauche de travail sur le cadre de travail courant aux fins de la supervision des Groupes d’assurance actifs sur la scène internationale.

Contact pour questions supplémentaires : Micheline Dionne, présidente, Commission des relations internationales, à mdionne@rgare.ca

Note éducative – Événements subséquents

La note éducative ci-jointe a été approuvée par la Direction de la pratique actuarielle le 7 septembre 2012. Par le biais d’une discussion portant sur le critère d’importance, le diagramme de décision d’événement des normes de pratique, ainsi que des exemples concrets, cette note fournit aux actuaires des conseils leur permettant d’identifier si des événements sont des événements subséquents et de mieux comprendre les mesures à adopter dans de telles situations.


Contact pour questions supplémentaires : Isabelle Périgny, présidente, Commission des rapports financiers des compagnies d’assurances IARD, à isabelle.perigny@lacapitale.com

Mémoire au Bureau du surintendant des institutions financières

L’Institut canadien des actuaires a présenté ses commentaires au Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF) sur la version provisoire de la ligne directrice sur la gouvernance d’entreprise des institutions financières fédérales.


Contact pour questions supplémentaires : Marc-André Melançon, président, Direction des services aux membres, à mamelancon@rgare.ca

La CAS reconnaît le Programme d’agrément universitaire de l’ICA

Le Programme d’agrément universitaire (PAU) de l’ICA a reçu un vote de confiance important cette semaine : il a obtenu la reconnaissance de la Casualty Actuarial Society (CAS).

À l’annonce de sa décision, la CAS a indiqué qu’elle avait complété un examen complet du PAU et que sa décision d’appuyer le programme constituait l’aboutissement d’un processus pluriannuel impliquant le travail et la surveillance de l’élaboration des politiques, procédures et normes universitaires de l’ICA, et l’évaluation des universités et des cours individuels. La CAS a conclu que la norme concernant l’exemption des examens serait à tout le moins aussi rigoureuse qu’un examen actuariel, et par conséquent les exemptions accordées par l’Institut seraient valides à l’égard des examens préliminaires de la CAS.

Pour plus de détails au sujet de la décision de la CAS et du programme en soi, veuillez accéder aux liens ci-dessous.

Liens :
Annonce de la CAS


Contact pour questions supplémentaires : Les questions et commentaires au sujet du programme devraient être envoyés à agrement@actuaires.ca

Mémoire au Comité permanent des finances de la Chambre des communes

L’Institut canadien des actuaires a présenté ses commentaires au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le cadre des consultations prébudgétaires de 2012.

Contact pour questions supplémentaires : Les Dandridge, directeur, communications et affaires publiques, à les.dandridge@actuaires.ca

Exposé-sondage concernant la révision de la partie 4000 des Normes de pratique applicables à l’expertise devant les tribunaux, et des paragraphes pertinents de la partie 1000, Section générale

L’exposé-sondage ci-joint a été approuvé par le Conseil des normes actuarielles (CNA) le 30 août 2012. Les révisions proposées visent à mettre à jour les normes de pratique pour tenir compte de l’évolution des pratiques et des nouveautés au sein de la profession et du domaine juridique au Canada et à améliorer le caractère approprié des normes de pratique dans le cadre plus étendu du travail d’expertise devant les tribunaux.

Les parties intéressées à commenter le présent exposé-sondage devraient transmettre leurs commentaires à Nancy Yake à nancy.yake@sympatico.ca au plus tard le 30 novembre 2012. Une copie devrait également être transmise à Chris Fievoli, actuaire résident de l’ICA, à chris.fievoli@actuaires.ca.

Contact pour questions supplémentaires : Nancy Yake, présidente, groupe désigné, à nancy.yake@sympatico.ca
 
Calendrier des rencontres

Le 5 novembre 2012

Colloque sur les régimes de retraite

Hôtel Hilton Montréal Bonaventure

Montréal (Québec)

Le 7 novembre 2012

Webémission-Ligne directrice 6 de l’ACOR—Le point de vue de l’organisme de réglementation sur les pratiques prudentes de placement

S.O.

S.O.

Le 16 novembre 2012

Atelier sur le professionnalisme

Hôtel InterContinental

Toronto (Ontario)

Le 6 décembre 2012

Atelier sur le professionnalisme

Hôtel Hilton Montréal Bonaventure

Montréal (Québec)

Les 20 et 21 juin 2013

Assemblée annuelle

Hôtel Hilton Montréal Bonaventure

Montréal (Québec)

Les 26 et 27 septembre 2013

Colloque pour l'actuaire désigné

Hôtel Hilton Montréal Bonaventure

Montréal (Québec)

Les 18 et 19 juin 2014

Assemblée annuelle

Hôtel Hyatt Regency

Vancouver (C.-B.)

Les 17 et 18 juin 2015

Assemblée annuelle

Westin Ottawa

Ottawa (Ontario)

Vous trouverez des renseignements supplémentaires sur tous les événements de l'ICA à l'adresse http://www.actuaires.ca/meetings/calendar_of_meetings_f.cfm.
Vous pouvez aussi téléphoner à Nancy Jenkinson au (613) 236-8196, poste 104 ou lui écrire à
nancy.jenkinson@actuaires.ca.

Pour des renseignements sur les webémissions de l'ICA, veuillez accéder au lien suivant : http://www.actuaires.ca/webcasts/index_f.cfm.

 
Le Point sur le Conseil et les Directions
Conseil d’administration

Les personnes ci-dessous ont été nommées aux directions suivantes :
  • Pratique actuarielleMichel Giguère, en vigueur à compter du 1er juillet 2012;
  • Services aux membresMarc Tardif, en vigueur immédiatement;
  • Admissibilité et formation Claude Ferguson, en vigueur à compter du 1er juillet 2012.
La création d’un Groupe de travail sur l’évaluation du fournisseur de services juridiques de l’ICA—pour aider le Conseil d’administration à choisir le fournisseur de services juridiques offrant la meilleure combinaison d’attributs et compétences, y compris les honoraires—a été approuvée. Il est composé des membres suivants : Simon Curtis (président); Liam McFarlane (membre—Commission de déontologie); James E. (Jay) Jeffery (membre—Conseil des normes actuarielles); Martin Roy (membre—Conseil d’administration), trésorier; Joe Nunes (membre—Conseil d’administration); Michel St. Germain (membre—Conseil d’administration); et Michel Simard (ex officio).

Le Groupe de travail sur l’examen des régimes de retraite 2009 a été dissout avec les remerciements du Conseil d’administration.

À titre d’information seulement :

Diane Gosselin a démissionné de la Commission sur la gestion des risques.

Le mandat de Sylvie Charest au sein de la Direction des services aux membres s’est terminé avec la nomination de Marc Tardif.

Les mandats de Trevor Cartlidge et de John Have au sein de la Direction de l’admissibilité et de la formation ont été complétés à compter du 31 juillet 2012.

Direction de la pratique actuarielle

Les personnes ci-dessous ont été nommées aux commissions suivantes :

  • Commission d'indemnisation des accidents du travail—Ryan Tse, Crispina Caballero, Jeff Turnbull, Lalina Lévesque et Julie Bélanger.
  • Commission des rapports financiers des régimes de retraite—Simon Nelson et Nilesh Patel.
  • Commission sur la gestion des risques et le capital requis—Leonard Pressey (vice-président, assurance-vie).
  • Commission des rapports financiers des compagnies d'assurance-vie—Alexis Gerbeau (président) et Rebecca Rycroft (vice-présidente), les deux mandats entrant en vigueur le 1er janvier 2013.

À titre d'information seulement :

Marie-Eve Morency et Anne St-Martin ont démissionné de la Commission d'indemnisation des accidents du travail.

Michel Dionne continuera de siéger à la vice-présidence (assurances IARD) de la Commission sur la gestion des risques et le capital requis.

Les mandats de Karen Hall et Kelly Aimers auprès de la Commission sur les régimes de prestations après emploi ont été complétés, et elles quittent avec les remerciements de la commission.

Direction de l'admissibilité et de la formation (DAF)

Amy Waldhauer a été nommée à titre de membre observatrice pour la Casualty Actuarial Society auprès de la Commission de l'agrément, en vigueur immédiatement.

La DAF a approuvé la constitution de la Commission de l'éducation permanente et ses sous-commissions pour 2012–2013, en vigueur le 1er octobre 2012, comme suit :

  • Commission de l'éducation permanente : Lynn Grenier-Lew (présidente), Nathalie Bégin (présidente, Sous-commission sur les assurances IARD), Jeremy Bell (président, Sous-commission sur l'assurance collective de personnes), Claire Bilodeau, Patrick Chamberland (président, Sous-commission sur les placements), Ashley Goorachurn (président, Sous-commission sur la gestion du risque d'entreprise), Dominic Hains (président, Sous-commission sur la réassurance), Deborah McMillan (présidente, Sous-commission sur les régimes de retraite), Ralph Ovsec (président, Sous-commission sur l'assurance individuelle de personnes), Chris Fievoli et Alicia Rollo.
  • Sous-commission sur les placements : Patrick Chamberland (président), Chris Brisebois, Tim Cavallin, Ross Dunlop, Eric Fontaine, Sunny Oh, Paul Tytarenko et Tony Williams.
  • Sous-commission sur la gestion du risque d'entreprise : Ashley Goorachurn (président), Jay Zhong, Hélène Baril, and Altaf Rahim.
  • Sous-commission sur les régimes de retraite : Deborah McMillan (présidente), Stephen Cheng, Emily Tryssenaar, Tulio Walles Mora et Heather Dee Wolfe.
  • Sous-commission sur l'assurance individuelle de personnes : Jeremy Bell (président), Isabelle Bouchard, Louise Lessard et Edward Tsu-Jen Kuo.

La nomination de Michael Hale à titre de représentant du Conseil sur le traité relatif au titre de CERA de l'ICA de novembre 2012 à novembre 2013, et la nomination de Minaz Lalani à titre de représentant du Comité d'examen du titre mondial CERA de l'ICA de novembre 2012 à novembre 2015, ont été approuvées.

Direction des services aux membres

Les personnes ci-dessous ont été nommées aux (sous-)commissions suivantes :

  • Commission de recherche—Dave Dickson, vice-président, en vigueur le 1er juillet 2012; et Donald Blue, Candice Hung et Claire Bilodeau, membres, en vigueur immédiatement.
  • Sous-commission sur l'expérience en assurance collective de personnes de la Commission de recherche—Donald Blue et Candice Hung, coprésidents, en vigueur immédiatement.
  • Sous-commission sur l'expérience dans les rentes de la Commission de recherche—Lynn Allen, membre, en vigueur le 1er septembre 2012.
  • Sous-commission sur l'expérience en assurance-vie individuelle de la Commission de recherche—Simon Bélanger, membre, en vigueur immédiatement.
  • Commission des applications en gestion du risque d'entreprise—Shannon Patershuk, présidente, en vigueur le 1er mai 2012; Sim Segal (non-membre de l'ICA), vice-président, en vigueur immédiatement, étant entendu que Shannon Patershuk recrute un deuxième vice-président; et Hélène Baril, Joseph Daniel DeDominicis, Frank Reynolds, Mark Struck, Ella Young (non-membre de l'ICA) et Jay Zhong, membres, en vigueur le 14 septembre 2012.

Le Groupe de travail sur les sondages complets concernant les services aux membres a été dissout avec remerciements.

À titre d'information seulement :

Les mandats de Jean-Yves Rioux et Kathryn Hyland à titre de président et de membre de la Commission des applications en gestion du risque d'entreprise ont été complétés, en vigueur le 1er mai et le 1er juillet, respectivement, et quittent avec les remerciements de la commission. Martin Leroux et Jennie Kang ont démissionné de la commission, en vigueur le 1er octobre et le 1er juillet 2012, respectivement.

Irawati Chen (non-membre de l'ICA) a démissionné à titre de membre de la Sous-commission sur l'expérience dans les rentes de la Commission de recherche, en vigueur immédiatement.

Michel Hébert a démissionné de la Sous-commission sur l'assurance-vie individuelle de la Commission de recherche, en vigueur immédiatement.

Veuillez noter les agents de liaison auprès des commissions suivantes :

  1. Commission sur le bénévolatà confirmer
  2. Équipe Op-Édà confirmer
  3. Commission des publicationsMarc Tardif
  4. Commission sur l'assurance collectiveCathy Shum-Adams
  5. Commission consultative sur les régimes de retraiteRobert Stapleford
  6. Commission des nouveaux membresJulie Chambers
  7. Commission de rechercheDave Dickson
  8. Commission des applications en gestion du risque d'entrepriseà confirmer
  9. Commission sur les communicationsJason Alleyne