CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA

Canadian Institute of Actuaries/Institut canadien des actuaires

avril 2012
Votre Institut


par Jim Christie, FICA
Président de l'ICA

Au cours de l'année qui vient de s'écouler, le Conseil d'administration a consacré une énergie considérable à exprimer de façon claire et succincte une vision de l'avenir de l'Institut. Lors de sa réunion de juin 2012, le Conseil entend mettre la dernière main à cette vision. En attendant, la vision est suffisamment consensuelle pour permettre à l'Institut de mieux harmoniser et coordonner ses démarches bénévoles vastes et variées. Deux orientations en particulier ont clairement suscité l'accord de tous :

  1. L'adhésion à l'ICA est considérée comme primordiale pour tous les actuaires qui exercent leur profession au Canada. Tous les actuaires qui exercent leur profession au Canada sont des membres actifs de l'ICA et considèrent l'Institut comme leur principale affiliation actuarielle et comme l'organisme dans lequel ils sont le plus engagés.
  2. L'ICA est considéré comme un organisme de formation et pas seulement comme un organisme d'agrément. Il assume l'entière responsabilité du cheminement éducatif (qui peut comprendre une externalisation des activités) menant à l'obtention du titre de FICA, lequel est reconnu comme un agrément de grande qualité et indépendant (c.-à-d. sans obligation de s'aligner sur un autre titre).

Ce consensus a permis à l'Institut de se concentrer sur un certain nombre d'initiatives visant à mettre davantage l'accent sur l'attraction de membres et de candidats actuaires beaucoup plus tôt dans leur carrière en actuariat. À cette fin, nous avons lancé les initiatives suivantes :

  •  Le Programme d'agrément universitaire (PAU), qui prendra son envol en septembre 2012, offrira aux candidats une démarche de rechange stimulante qui leur permettra de se voir attribuer des crédits pour certains examens d'actuariat préliminaires en obtenant des notes supérieures dans certains cours offerts par des universités canadiennes dotées d'excellents programmes d'actuariat. L'Institut sera responsable d'assurer la surveillance continue de l'ensemble de normes élevées au cours du processus d'agrément initial. Les candidats devront présenter leur demande de crédits du PAU directement auprès de l'Institut, ce qui, par ricochet, favorisera la reconnaissance hâtive du rôle que joue l'ICA dans la carrière de tous les actuaires canadiens.
  • Un nouveau concept relatif au statut d'associé entrera en vigueur en juin 2012. Les cotisations pour les nouveaux associés ont été réduites et les exigences de qualification de départ ont été alignées sur d'autres étapes de la carrière d'actuaire afin d'inciter les personnes qualifiées à adhérer à l'Institut. Le nouveau titre d'AICA permettra aux personnes qui aspirent à devenir actuaires d'adhérer à l'Institut beaucoup plus tôt dans leur carrière et contribuera à accroître la pertinence de l'ICA au cours des étapes de formation de leur carrière en actuariat.
  • On a demandé aux présidents et présidentes de toutes les commissions et de tous les groupes de travail de s'efforcer davantage de recruter, au besoin, des membres plus jeunes.
  • Nous avons mis sur pied un nouveau forum électronique, le Réseau ICA, afin de permettre aux personnes intéressées par la carrière en actuariat d'établir un lien officiel avec l'Institut avant d'obtenir la qualification qui leur permettra d'y adhérer, en particulier pendant qu'ils sont à l'université.
  • L'ICA est maintenant sur Twitter, ce qui permettra aux membres de suivre l'Institut au moyen d'un réseau social qui leur est familier.
  • Cette année, l'Institut a mené un sondage complet auprès des membres, le premier depuis 2005. L'information recueillie nous a été précieuse pour évaluer la satisfaction des membres et déterminer les éléments qui requièrent le plus qu'on leur accorde une attention accrue. Nous avons désormais l'intention de mener des sondages approfondis auprès des membres tous les cinq ans.
  • Dans le but d'obtenir une rétroaction plus immédiate et régulière, la Direction des services aux membres mettra sur pied un Groupe d'écoute des membres, lequel sera constitué de membres de tous les horizons auxquels on demandera, au moyen de brefs sondages électroniques, de donner leur avis au sujet de questions d'actualité afin d'avoir une idée de ce qu'en pensent les membres. Nous prévoyons mettre cette initiative en œuvre au cours du prochain mois.
  • Afin de mieux comprendre les attentes des employeurs des actuaires envers l'Institut et le système de formation actuarielle, le président sortant, le président désigné, le directeur général et moi-même avons mené une suite d'entretiens avec un échantillon représentatif d'employeurs établis au Canada.

Si vous avez des questions ou commentaires, n'hésitez pas à communiquer avec moi à president@actuaires.ca.

Jim Christie, FICA, est le président de l'Institut canadien des actuaires.

 
Article en Primeur


par Dave Dickson, FICA

Les changements relatifs aux critères d'admissibilité de l'ICA approchent à grands pas. Ces changements, qui prennent effet le 1er juin 2012, permettront aux associés de l'ICA de tirer meilleur parti de leur adhésion. Il convient de noter également des changements relatifs aux critères d'admissibilité pour l'obtention du titre de Fellow.

Les critères d'admissibilité pour devenir associé de l'ICA seront dorénavant similaires aux critères pour devenir associé de la Society of Actuaries (SOA) et de la Casualty Actuarial Society (CAS). À compter du 1er juin 2012, les associés de l'ICA doivent :

  • Avoir obtenu les crédits pour les examens P/1*, FM/2, MFE/3F, MLC/3L et C/4 (* l'exemption de cours universitaire accordée par l'ICA n'est pas prévue pour l'examen P/1);
  • Avoir obtenu de la SOA ou de la CAS des crédits pour la VEE, ou les examens équivalents par l'intermédiaire d'une autre association actuarielle reconnue;
  • Avoir terminé les modules d'apprentissage en ligne « Fondements de la pratique actuarielle » de la SOA ou les cours en ligne 1 et 2 de la CAS;
  • Avoir réussi les examens 5 et 6 de la CAS (seulement pour les candidats du volet IARD);
  • Avoir terminé l'Atelier sur le professionnalisme de l'ICA ou un cours approuvé de la CAS sur le professionnalisme, lorsque celui-ci est offert au Canada.

Par conséquent, il est vraisemblable que les candidats qui ont satisfait aux critères pour le titre d'ASA, d'ACAS ou de CERA seront probablement automatiquement admissibles au titre d'associé de l'ICA.

Les associés actuels de l'ICA qui satisfont à ces nouveaux critères d'admissibilité à compter du 1er juin 2012 pourront continuer à faire partie des associés de l'Institut et pourront utiliser le titre d'AICA (associé de l'Institut canadien des actuaires), ce qui n'était pas autorisé auparavant. Les nouveaux associés qui s'inscrivent auprès de l'Institut après le 1er juin 2012 pourront aussi utiliser ce titre tant qu'ils satisfont aux nouveaux critères.

Les associés inscrits depuis cinq ans ou plus en date du 1er juin 2012 auront le droit de vote sur les questions propres à l'ICA lors des assemblées générales et le droit de vote lors des élections du Conseil d'administration.

Les cotisations payées par les associés changent également. Pour l'année d'adhésion commençant le 1er juin 2012, les cotisations payées par les nouveaux associés seront ramenées à 30 pour cent des cotisations payées par les Fellows pour les cinq premières années. Pour les associés inscrits depuis plus de cinq ans, les cotisations se monteront à 85 pour cent des cotisations payées par les Fellows.

Certains associés actuels peuvent ne pas satisfaire aux nouveaux critères : on a communiqué avec eux pour faire en sorte que l'ICA dispose des renseignements en dossier les plus récents au sujet de leurs qualifications. Les associés qui ne satisfont pas aux nouveaux critères ne pourront pas continuer à faire partie des associés et ne pourront pas utiliser le titre d'AICA. Toutefois, l'ICA veut s'assurer qu'il existe tout de même un moyen pour ces personnes de conserver un lien avec l'Institut. Par conséquent, la Direction des services aux membres a créé un groupe de réseautage actuariel appelé CIANet, qui permettra à ces personnes de rester impliquées auprès de l'ICA, en leur envoyant des informations et en leur donnant accès au site Web. Les frais d'inscription à CIANet seront de 100 $ par année seulement. L'ICA a l'intention d'ouvrir ce groupe aux étudiants en science actuarielle, qui ne seront pas tenus de payer les frais d'inscription annuels aussi longtemps qu'ils resteront inscrits aux études à temps plein.

Les candidats qui envisagent de devenir Fellow de l'ICA doivent savoir qu'à compter du 1er juin 2013, pour devenir FICA, un candidat doit être inscrit auprès de l'ICA à titre d'associé depuis au moins 12 mois, tout en accumulant au Canada l'expérience de travail requise. Par conséquent, toute personne qui a l'intention de suivre le Cours orienté vers la pratique après juin 2012 devrait envisager une inscription à titre d'associé de l'ICA pour cette année.

Et pour finir, un bref rappel : même si l'ICA n'a officiellement aucune autorité quant à l'utilisation du terme « actuaire », l'Institut considère que seuls les Fellows sont des actuaires dûment qualifiés et ne réserve dès lors le titre d'« actuaire » qu'aux FICA.

Les questions concernant les changements à venir pour les associés peuvent être adressées à associatechanges@actuaires.ca.

Dave Dickson, FICA, est le président de la Direction de l'admissibilité et de la formation.

 

 
Nouvelles de L'Institut


La Commission des élections est heureuse d'annoncer la liste des candidats pour les élections au Conseil d'administration de l'ICA, pour un mandat commençant en 2012. Il y a huit candidatures au poste d'administrateur et deux candidatures au poste de président désigné. La liste des candidats a été dressée conformément au processus électoral adopté par l'ICA en 2007. La liste comprend des candidats identifiés par la commission ainsi que les membres ayant posé leur candidature.

Les énoncés de position et les données biographiques de tous les candidats aux élections de 2012 se trouvent ci-dessous. L'ordre de présentation des énoncés et des données est aléatoire. Les candidats se préparent à répondre aux questions et commentaires qui seront affichés sur le forum de discussion de la campagne électorale de 2012. La période réservée aux discussions prendra fin à 12 h (HAE) le 3 mai, date à laquelle le bulletin de vote sera disponible pour les membres.

Veuillez noter qu'à compter du 3 mai, les Fellows auront la possibilité de voter électroniquement en accédant au site des membres l'ICA.

Président désigné


Jacques Lafrance
David J. Congram

Administrateur

Jamie Jocsak
Angela Jonkhans
Joseph F. Nunes
Jean-Yves Rioux
Robert H. Stapleford
Daniel G. Doyle
Sharon Giffen
Michel Giguère

 










Les actuaires jouent un rôle fondamental dans de nombreuses organisations, en veillant à réduire les risques de toutes sortes. Mais un projet actuariel a abouti à un résultat inhabituel : faire en sorte que le monde bénéficie en permanence d'une offre suffisante en sirop d'érable.

La Fédération des producteurs acéricoles du Québec vient de faire l'acquisition d'une usine-entrepôt qui permettra de conditionner et de stocker plus de 220 000 barils de sirop d'érable, assurant ainsi un approvisionnement continu du marché, peu importe la générosité de la nature. Et c'est à un rapport actuariel que la Fédération et les amateurs de sirop d'érable sont redevables de cette avancée importante.

En 2008, après quatre années de mauvaises récoltes, la demande augmentait alors que les stocks de sirop s'épuisaient. Les prix ont donc connu une envolée.

Un service d'inventaire joue un rôle central dans le contrôle des risques liés à la production de sirop d'érable, et il est essentiel de garantir une offre constante afin de développer des marchés pour les produits de l'érable. Pour maintenir cet approvisionnement, les producteurs québécois sont donc parvenus à une solution : une réserve stratégique de sirop d'érable.

En 2008, la Fédération a acquis son premier entrepôt, à Saint-Antoine-de-Tilly (Québec). À l'heure actuelle, cet édifice contient 15 millions de livres de sirop dans 23 000 barils. En outre, 21 millions de livres sont stockées ailleurs et l'an dernier, l'organisation a dû louer de l'espace supplémentaire pour faire face aux excédents de récolte.

Toutefois, selon une étude actuarielle de 2010, cela ne suffit pas. Une analyse actuarielle a déterminé qu'en moyenne, la réserve stratégique devrait monter à 40 millions de livres, afin d'éviter les ruptures de stock lors de récoltes médiocres.

Cela explique l'acquisition récente d'un entrepôt de 234 000 pieds carrés à Laurierville, au Centre-du-Québec. Grâce à cette capacité supplémentaire, la Fédération a désormais assez d'espace pour constituer la réserve stratégique globale.

Fondée en 1966 afin de protéger et de développer les intérêts de 7 400 producteurs, l'organisation a affirmé que les marchés seraient en mesure de recevoir un approvisionnement continu en sirop, quelle que soit la récolte. De plus, la réserve permettra d'empêcher les ventes au rabais et la fluctuation des prix, assurant une stabilité. Elle garantira aussi la sécurité de l'approvisionnement dans des conditions optimales de stockage, et grâce à une planification qui tient compte des exigences du marché, les acériculteurs du Québec, dont les exploitations fournissent près de 80 pour cent de la production mondiale de sirop d'érable, peuvent atténuer la pression pesant sur les programmes de gestion des risques agricoles administrés par l'État.

Le président de la Fédération, Serge Beaulieu, a affirmé la chose suivante : « Sur le long terme, tout le monde pâtit des répercussions négatives de l'instabilité de l'offre, qui nuit au développement et à l'innovation. Les producteurs d'érable veulent faire des investissements et affichent leur soutien à la réserve stratégique globale de sirop d'érable. Cette stratégie est la plus efficace pour gérer les risques dans notre secteur d'activité, appuyer son développement à long terme et réduire notre dépendance aux programmes gouvernementaux. »

 


Tout le pays est à nouveau atteint par la fièvre de la Coupe Stanley, avec les éliminatoires qui tiennent en haleine un nombre incalculable d'amateurs de hockey.

Comme des millions d'autres, l'actuaire Alan Ryder analysera les matchs, espérant pouvoir en prédire les résultats. Cependant, contrairement à ces millions d'amateurs, il utilisera ses compétences en statistique et en actuariat, qui l'ont conduit à être contacté par des équipes de la LNH désireuses de profiter de ses connaissances.

Directeur général d'Aurigen Reinsurance, M. Ryder, FICA, FSA, MAAA, est reconnu pour son site, hockeyanalytics.com, qui attire des amateurs de hockey curieux de découvrir les chiffres qui se cachent derrière les résultats.

Grâce à sa formation en statistique et à sa carrière d'actuaire, M. Ryder a pu générer des calculs détaillés à même de révéler les joueurs les plus importants d'une équipe, et bien plus encore. Son site porte sur des sujets comme les applications de la distribution de Poisson, les probabilités de victoire, les « cinq lois de l'hockeynomie » et l'incidence du temps de possession de la rondelle.

Tout cela a commencé il y a longtemps, en 2002, lorsqu'il a puisé son inspiration dans le livre Win Shares. Écrit par Bill James, le grand-père de l'analyse du baseball, l'ouvrage expliquait qu'on peut attribuer les victoires d'équipes à des joueurs individuels. Amateur de hockey depuis toujours, aimant à ce titre consigner des données telles que les combinaisons d'alignements et l'endroit précis où se faisaient les tirs au but, M. Ryder a conçu son propre système, Player Contribution, afin de déterminer les contributions individuelles aux victoires d'une équipe.

Son modèle de qualité des tirs constituait un travail innovateur. À ce sujet, il a déclaré : « un modèle simpliste permettant de déterminer quels joueurs empêchent que des buts soient marqués se fonde sur l'idée que "la défense empêche les tirs", alors que "le gardien de but arrête les tirs". Mais tous les tirs ne se ressemblent pas. Ils varient grandement en qualité. J'ai donc pris l'initiative d'améliorer ce modèle simpliste en construisant un modèle prédictif pour les buts, basé sur des facteurs observables de qualité du tir, comme la distance et le type de tir. Ce modèle de qualité du tir permettait d'évaluer les conditions favorables à un but et d'en faire ressortir la probabilité.

« En bon actuaire, je voulais que le modèle soit "reproductif", c'est-à-dire que les buts qu'on en attendait se retrouvent dans la réalité, que les buts soient marqués en égalité, supériorité ou infériorité numérique, et pour tous les types de tirs. Lorsqu'on additionne les probabilités de tir pour chaque tir lors d'un match, on obtient les buts prévus pour ce match. Tout actuaire devrait être familier avec ce mode de pensée, qui est désormais utilisé par plusieurs équipes de la LNH afin de mieux évaluer le rendement des équipes et des joueurs individuels, du fait que le nombre de buts marqués en réalité comporte une dimension aléatoire importante. »

Hockeyanalytics.com est tenu en si haute estime que M. Ryder s'est vu offrir des missions de conseil par des équipes de la LNH et a rencontré individuellement quelques-uns de leurs dirigeants. Cependant, il préfère voir dans son site « un passe-temps agréable ».

Toutes ces années consacrées à l'analyse font qu'il jette maintenant un regard différent sur les matchs. « Plus jeune, je suivais l'attaque. Mais maintenant, je m'intéresse beaucoup plus à la défense. La défense est la partie la moins bien comprise de ce sport, parce qu'il n'existe aucune statistique facilement accessible pour la caractériser. Ce qui n'est pas le cas avec les attaquants : les statistiques traditionnelles nous éclairent sur le sujet. Comment les amateurs de hockey savent-ils si un défenseur joue bien? Ils ne disposent vraiment d'aucune information.

« L'actuariat m'a donné un cadre très spécifique pour réfléchir aux problèmes. Une des choses dont vous avez besoin pour étudier le hockey par le prisme de l'analyse est d'en comprendre la dimension aléatoire. La rondelle rebondit beaucoup. Parfois, elle fait son chemin jusqu'au filet. Sans compréhension des probabilités, on pourrait ne pas comprendre ce que les chiffres signifient ».

Le livre Moneyball, qui porte sur le baseball et qui a servi d'inspiration à un film à succès mettant en vedette Brad Pitt, a permis d'attirer l'attention d'un vaste public sur le domaine de l'analyse reliée au sport. Selon M. Ryder, « il a popularisé l'idée qu'on pourrait arriver à un résultat avec ce mode de pensée. En tant que livre sur les affaires, Moneyball est excellent, car son message est clair : il y a quelque chose à gagner dans l'identification et l'acquisition d'avoirs sous-évalués.

« Le hockey est un sport difficilement mesurable. On pourrait facilement modéliser le baseball sur ordinateur, car il comporte énormément d'événements discrets. Mais le hockey est le sport d'équipe le plus fluide, qui repose en grande partie pour son fonctionnement sur l'énergie et la passion. »

Les passions que déclenche le hockey ont été source de divergences entre M. Ryder et ses collègues amateurs de ce sport. Lors des trois saisons qu'il a passées à écrire une chronique analytique pour GlobeSports.com, qui était ouverte aux commentaires des lecteurs, il a dû se forger une carapace « très épaisse ». « De nombreux amateurs ne croient pas à l'utilité des statistiques, et de nombreux spectateurs veulent se fier à leurs yeux, pas aux chiffres. Mais, par exemple, la différence entre un gardien moyen et un gardien marginal peut être seulement d'un but tous les trois ou quatre matchs. Il faut passer beaucoup de temps à regarder le hockey pour le voir de ses propres yeux. Il existe cependant toute une communauté réfléchie d'autres analystes spécialistes du hockey, de reporteurs sportifs, de blogueurs et d'équipes. Toutes ces personnes ont un intérêt sincère pour ce type d'analyse. »

Comme tous les autres fans, M. Ryder a un avis sur la Coupe Stanley de cette année. Se décrivant comme « un partisan des Leafs, malheureusement » (« je crois que chacun devrait se choisir une équipe et la soutenir indéfectiblement »), il affirme la chose suivante : « À la fin de la saison régulière, je pensais que la meilleure équipe était les Penguins de Pittsburgh, mais ils ne sont plus là. Le hockey est plein d'évènements aléatoires et la meilleure équipe ne remporte pas toujours une période, un match ou une série. Je crois que St Louis pourrait vraiment étonner le public. Ses joueurs font preuve d'une discipline exceptionnelle et ils remportent les matchs grâce à la défense. Ils gardent la maîtrise des matchs. Le jeu de gardien de but de cette équipe est redoutable, et c'est ainsi qu'on peut franchir les éliminatoires. »

Cependant, ses propos se doublent d'une mise en garde : « Il y a tant de façons dont les choses peuvent mal tourner... »

 

Kathryn Hyland, membre de la Commission des applications en gestion du risque d'entreprise et de la Commission sur la gestion des risques, s'adresse aux invités.

Lors du récent Symposium sur la gestion du risque d'entreprise (GRE) à Washington, DC, l'ICA a commandité un petit-déjeuner pour les Canadiens qui étaient inscrits à la conférence. Cet événement, dont le but était d'aider les Canadiens à établir des liens avec d'autres praticiens du domaine de la GRE et de favoriser la communication entre les professionnels, a regroupé environ 30 actuaires et autres invités.

Comme il était important de consacrer le plus de temps possible à ces deux objectifs, l'ordre du jour ne comprenait aucun long discours. Michel Simard, directeur général de l'ICA, était l'hôte de la partie officielle du programme. Jim Christie, président de l'ICA, a fait valoir l'importance grandissante de la GRE au sein de la profession, et Jean-Yves Rioux, président de la Commission des applications en gestion du risque d'entreprise, a expliqué le rôle de la commission et les projets en cours.

Finalement, Kathryn Hyland, membre de la Commission des applications en gestion du risque d'entreprise et de la Commission sur la gestion des risques, et représentante de l'ICA auprès du Global Risk Institute in Financial Services (GRIFS), a passé en revue les plans et les initiatives du GRIFS.

 


Une section d'un sondage en ligne typique.

En novembre, le Conseil d'administration de l'ICA a demandé à la Commission sur les communications, par l'entremise de la Direction des services aux membres (DSM), d'évaluer la possibilité de créer un groupe d'écoute des membres (GEM).

Ce groupe ressemblerait au MAP (Member Advisory Panel ou comité consultatif des membres) qui a été mis sur pied par la Casualty Actuarial Society (CAS) il y a plusieurs années. Le MAP est constitué de plus de 100 bénévoles qui sont disponibles, selon la demande, pour répondre régulièrement à des questions sur une gamme de sujets d'importance pour le conseil d'administration de la CAS et ses différents comités.

Après avoir passé en revue les renseignements concernant ce type de groupe et rencontré deux fois Mike Boa, directeur des communications et du marketing de la CAS, la Commission sur les communications a recommandé à la DSM la création d'un groupe semblable au Canada au sein de l'ICA.

Le GEM comprendrait un groupe représentatif de 100 à 150 membres de l'ICA. Le Conseil d'administration de l'ICA, le Secrétariat, les directions, les commissions et les groupes de travail consulteraient ces bénévoles de manière confidentielle sur une gamme variée de questions.

Stephen Cheng, président de la Commission sur les communications, affirme que « la commission se chargera de l'administration du GEM, qu'il s'agisse du recrutement des membres, de la représentation des différentes catégories de membres au sein du groupe, ou de la consultation de la part des groupes de l'ICA qui cherchent à obtenir des renseignements auprès des membres du GEM.

« Notre rôle consistera en partie à communiquer avec les autres groupes de l'Institut afin de les informer de l'existence du GEM et de les inciter à utiliser ses ressources pour leur travail. Nous ferons également part aux membres de l'ICA de la création du GEM afin de les sensibiliser à son rôle au sein de l'Institut et d'encourager le GEM à représenter les membres. »

À sa réunion de mars, la DSM a approuvé le plan de création du GEM et elle a adopté les changements nécessaires visant à modifier le mandat de la Commission sur les communications afin de tenir compte de cette nouvelle responsabilité.

Au cours des prochains mois, nous comptons :

  1. créer le processus d'inscription en ligne pour les membres qui voudront se joindre au GEM;
  2. intégrer ce nouveau processus dans le cadre de travail de l'ICA;
  3. communiquer la disponibilité de cette nouvelle ressource intéressante à tous les présidents de directions, de commissions ou de groupes de travail.

Le prochain numéro du (e)Bulletin renfermera de plus amples renseignements à ce sujet.

 

Raymond L. Whaley, FICA (1965), FSA (1957), est né en 1929 à Mount Hope, en Ontario. Diplômé de l'Université de Toronto en 1950, il a obtenu un diplôme en mathématique et physique avant d'entreprendre une longue carrière, dont il a consacré 40 ans à La Prudentielle, compagnie d'assurance. Il a pris sa retraite de La Prudentielle alors qu'il occupait le poste de vice-président principal.

M. Whaley est demeuré actif pendant sa retraite, accédant notamment à la présidence de Living and Learning in Retirement – le plus ancien programme d'apprentissage du Canada destiné aux personnes du troisième âge – au Glendon College de l'Université York.

M. Whaley, qui a été membre de directions et de commissions de l'ICA, notamment en matière de publications et de morbidité, et membre de l'Association Actuarielle Internationale, est décédé à l'hôpital St. Michael's de Toronto à l'âge de 82 ans.

Peter G. Grant, FICA (1965), FSA (1965), qui est décédé au cours du mois à l'âge de 74 ans, a obtenu son diplôme en science actuarielle de l'Université de Western Ontario en 1959.

Il a d'abord travaillé à titre d'adjoint d'actuariat au sein de la Compagnie d'Assurance-Vie Manufacturers à Toronto, mais en 1965, ayant obtenu son titre de Fellow de l'ICA et de la Society of Actuaries, il a intégré le domaine de la consultation en régimes de retraite auprès de Towers, Perrin, Forster & Crosby (ensuite Towers Perrin, maintenant Towers Watson), également à Toronto. Au début des années 1970, il a obtenu une mutation au bureau de la compagnie à Londres, Angleterre, pour retourner par la suite en Amérique du Nord, demeurant au bureau de la compagnie à Chicago jusqu'à sa retraite.

Grand amateur de golf, il a passé sa retraite à Ponte Vedra Beach, FL, et à Kenilworth, IL.

 

 

Christian Dufour, FICA, FSA, a été nommé vice-président à l'administration et aux relations avec la clientèle secteur assurance individuelle et services financiers chez La Capitale. Il s'est joint à la société en 1991 à titre d'actuaire et a occupé plusieurs postes de gestion.

Kiersten Johnston, FICA, FSA, une actuaire-conseil possédant plus de 12 ans d'expérience en consultation en matière de retraite, s'est jointe à Eckler, à Toronto, ON, où elle donnera des conseils stratégiques sur la conception, le provisionnement, l'administration et la gestion financière de régimes de retraite et d'autres programmes de prestations de retraite. Elle travaillera également avec des clients sur la mise en oeuvre de régimes, et plus encore.

Éric Marcoux a été nommé au poste de vice-président exécutif à l'assurance collective chez La Capitale secteur assurance de personnes et services financiers. Avant de se joindre à La Capitale en 1995, il a occupé plusieurs fonctions de gestion.

Anne Vincent a été nommée vice-présidente, actuariat corporatif, chez Scor Global Vie Canada, dont le siège est situé à Montréal, Québec. Elle travaillait auparavant chez Eckler à titre de conseillère.


Le réseautage est un élément clé de la carrière de tout professionnel qui réussit, et l'ICA vous offre une nouvelle possibilité d'informer vos pairs de vos réalisations et progrès.

Notre rubrique du (e)Bulletin, Des nouvelles des actuaires, vous donnera l'occasion d'annoncer votre nouvelle nomination, votre nouveau titre, vos nouveaux titres de compétence ou d'autres renseignements vous concernant. Vous aurez ainsi la possibilité d'informer vos confrères et consœurs actuaires et d'autres professionnels du domaine financier – qu'il s'agisse d'ex-collègues, d'anciens confrères ou consœurs d'université, d'employeurs potentiels, de futurs clients, etc. – de, par exemple :

  • Votre nouvelle nomination;
  • Votre nouveau titre ou nouveau champ de responsabilité;
  • Vos nouvelles qualifications;
  • Vos nouvelles coordonnées;
  • Un prix ou une reconnaissance qui vous a été décerné;
  • La publication de documents ou d'articles.

Il vous suffit d'envoyer un courriel – une simple ligne suffit, mais n'hésitez pas à en mettre davantage si vous le souhaitez – au rédacteur anglais de l'ICA à andrew.melvin@actuaires.ca. Nous veillerons à ajouter cette information au numéro suivant du (e)Bulletin.

Veuillez inclure un numéro de téléphone auquel nous pouvons vous joindre pendant la journée et, si possible, une photo couleur à haute résolution. Pour être ajoutée au numéro à paraître, votre information doit nous parvenir au moins une semaine avant le dernier jour ouvrable du mois.

 
PERSONNES INFLUENTES


Surmonter les complexités de la vie professionnelle moderne peut s'avérer difficile et chronophage. Chaque jour, on vous lance de nouveaux défis concernant la gestion du temps, le leadership, la résolution de problèmes, pour n'en nommer que quelques-uns.

Certaines personnes s'inscrivent à des cours afin de savoir comment aborder ces situations et travailler plus efficacement. Mais, chaque année, des millions d'autres personnes se tournent plutôt vers les conseils de Mind Tools (en anglais seulement).

Lancé en 1996 à titre de site gratuit d'acquisition de compétences, Mind Tools offre maintenant une « boîte à outils » (dont certains ne sont accessibles qu'aux membres, qui paient des droits mensuels pouvant atteindre 27 $ US). La boîte à outils comporte notamment les catégories suivantes :

Chaque catégorie offre diverses ressources visant à soutenir tous ceux qui en ont besoin, des gestionnaires qui veulent obtenir de l'avancement en apprenant de nouvelles techniques aux jeunes professionnels avides d'acquérir les compétences qui pourraient faire d'eux des candidats en vue d'une promotion. Ceux qui consultent la catégorie Gestion du temps, par exemple, y trouveront un jeu-questionnaire qui les aidera à cibler les techniques qui seront les plus bénéfiques pour eux, de l'information relative aux outils de priorisation tels que l'analyse des comparaisons par paires et la matrice de priorité, ainsi qu'une description des cinq règles d'or de l'établissement des objectifs.

Les leçons gratuites et payantes (réservées aux membres) sont clairement identifiées et offrent des conseils de haut niveau et des conseils pratiques. Les visiteurs disposés à payer pour obtenir une formation plus intensive ont accès à des cours approfondis; joignez-vous au Career Café pour vous renseigner auprès d'autres membres; participez à plus de 80 discussions dirigées par un coach sur le développement personnel; accédez à 70 entrevues avec des experts, baladoémissions et plus de 60 cours d'une heure.

Les personnes qui occupent des postes de gestion peuvent également inscrire leur entreprise dans une rubrique d'entreprise, qui leur donne accès à 1 000 ressources, à de la formation sur mesure, à des rapports d'activités, et plus encore.

À ce jour, la formation a gagné de nombreux adeptes : selon Mind Tools, le site est visité chaque année par 15 millions de personnes et son infolettre électronique régulière compte maintenant plus de 300 000 abonnés.

L'organisation est d'avis que, utilisées de concert, ses leçons [traduction libre] « peuvent vous aider à acquérir une efficacité exceptionnelle, à devenir un gestionnaire et un leader remarquable, à mieux réussir votre carrière, et même à être plus heureux au travail. »

Points positifs : La variété des conseils offerts et la clarté des textes.

Points négatifs : La promotion à répétition des sections et autres ressources payantes.

Adresse : http://www.mindtools.com/

 
LES PUBLICATIONS DU MOIS

L'ICA est sur Twitter

Les actuaires et la population peuvent dorénavant suivre l'Institut sur Twitter, à @ICA_Actuaires.

Les tweets souligneront les événements prochains, publiciseront les nouveaux documents et communiqueront des renseignements importants. Des boutons Twitter ont été ajoutés au site Web public et à la section des membres du site Web de l'ICA afin de permettre à chacun de suivre les comptes anglais ou français de l'ICA.

Nous encourageons tous les membres à cliquer sur le bouton approprié
ici ou directement sur notre page Twitter. En suivant l'ICA, et en retweetant tout affichage que vous jugez d'intérêt, vous aidez à assurer que le travail de l'Institut et de ses membres puisse atteindre le plus grand auditoire possible, rehaussant de façon constante le profil de la profession actuarielle au Canada.

Lien : http://twitter.com/ica_actuaires

Contact pour questions supplémentaires : Les Dandridge, directeur, communications et affaires publiques, à les.dandridge@actuaires.ca

Webémissions sur la GRE

Les dix critères clés en matière de GRE
Le mercredi 28 mars
12 h 15 à 13 h 15 (HAE)

Conférencier :
Sim Segal, président, SimErgy Consulting LLC

À l'occasion de cette webémission, nous présenterons les dix principaux critères qui définissent les pratiques exemplaires à l'égard d'un programme de GRE, et auxquels on peut recourir comme points de référence pour vérifier la solidité de n'importe quel programme de GRE. Nous exposerons les pratiques courantes dans l'industrie, que nous évaluerons en fonction de ces dix critères, puis nous discuterons des avantages et des inconvénients associés à chacun d'eux.

Cinq secrets de la réussite en matière d'identification des risques
Le mercredi 25 avril
12 h 15 à 13 h 15 (HAE)


Conférencier :
Sim Segal, président, SimErgy Consulting LLC

L'identification des risques étant la première étape du cycle du processus de la GRE, on présume que la pratique courante doit maintenant constituer la pratique exemplaire, mais cela n'est pas le cas. Cette webémission abordera les erreurs cruciales couramment commises en matière d'identification des risques qui peuvent faire dérailler un processus de GRE, ainsi que les cinq secrets permettant d'éviter ces erreurs.

Lien : http://www.actuaires.ca/webcasts/index_f.cfm

Contact pour questions supplémentaires : Leona Campbell à leona.campbell@actuaires.ca; téléphone : 613-236-8196, poste 124

Déclaration d'intention – Modification aux Normes de pratique applicables aux régimes de retraite de l'ICA – Déclaration des renseignements concernant le coût supplémentaire et la sensibilité sur une base de liquidation hypothétique ou de solvabilité

Le Conseil des normes actuarielles (CNA) propose de modifier le paragraphe 3260.06 des normes de pratique pour exempter les types de rapports décrits ci-dessus et peut-être d'autres types de rapports comparables.

Étant donné les avantages prévus et la portée limitée des changements proposés, le CNA a l'intention de donner rapidement suite à cette proposition avec une période aux fins de commentaires plus courte que d'habitude afin d'adopter les normes de pratique révisées au plus tard le 30 juin 2012.

Le CNA demande aux membres de l'ICA et aux autres parties intéressées de lui transmettre leurs commentaires au sujet de la présente déclaration d'intention. Nous vous invitons à faire part de vos commentaires au sujet des modifications proposées au plus tard le 16 avril 2012 à Michael Banks à l'adresse
michael.banks@mercer.com, avec une copie à Chris Fievoli à l'adresse chris.fievoli@actuaires.ca.

Lien : http://www.actuaires.ca/members/publications/2012/212014f.pdf

Contact pour questions supplémentaires : Michael Banks, président, groupe désigné, à michael.banks@mercer.com

Exposé-sondage pour la révision des Normes de pratique applicables aux régimes d'avantages sociaux postérieurs à l'emploi

L'exposé-sondage ci-joint a été approuvé par le Conseil des normes actuarielles le 31 janvier 2012. Il représente une refonte complète de la partie 6000 – Normes de pratique applicables aux régimes d'avantages sociaux postérieurs à l'emploi.

Veuillez transmettre vos commentaires sur le présent exposé sondage avant le 15 mai 2012, de préférence sous forme électronique, à Ellen Whelan à
ewhelan@eckler.ca, avec une copie à Chris Fievoli à chris.fievoli@actuaires.ca.

Il est prévu que la date d'entrée en vigueur de la version définitive de la norme de pratique sera fixée au 31 janvier 2013.

Lien : http://www.actuaires.ca/members/publications/2012/212013f.pdf

Contact pour questions supplémentaires : Ellen Whelan, présidente, groupe désigné, à ewhelan@eckler.ca

Une nouvelle occasion de perfectionnement professionnel continu (PPC) en 2012

Le Colloque sur les investissements de l'ICA vient de s'ajouter à la série d'occasions de PPC offertes en 2012. Le colloque se tiendra le 27 septembre au St. Andrews Club & Conference Centre, sur la rue King West à Toronto, Ontario.

Ajoutez cet événement aux occasions suivantes pour faire du réseautage avec vos pairs et accumuler des heures de PPC :

  • Assemblée annuelle de l'ICA – Les 21 et 22 juin 2012, à l'hôtel Hilton Doubletree de l'aéroport de Toronto;
  • Colloque sur l'expertise devant les tribunaux de l'ICA – Les 14 et 15 septembre 2012, au Waterside Inn de Port Credit, Ontario;
  • Colloque pour l'actuaire désigné de l'ICA – Les 20 et 21 septembre 2012, à l'hôtel Fairmont Royal York de Toronto, Ontario;
  • Colloque sur les régimes de retraite de l'ICA – Le 5 novembre 2012, à l'hôtel Hilton Montréal Bonaventure de Montréal, Québec.

Contact pour questions supplémentaires : Nancy Jenkinson à nancy.jenkinson@actuaires.ca; téléphone : 613-236-8196, poste 104; téléc. : 613-233-4552

La date limite du dépôt des déclarations de conformité au PPC est passée

Tous les Fellows, affiliés et associés de l'Institut sont tenus de déposer, au plus tard le 28 février chaque année, une déclaration annuelle de conformité ou d'exemption conformément à la Politique sur le suivi de la conformité à la Norme de qualification concernant le perfectionnement professionnel continu (PPC) de l'ICA.

La SEULE exception concerne les membres dont les cotisations sont exonérées en vertu de la catégorie 1A – Retraite de la Politique sur l'exonération de cotisation de l'ICA. À titre de rappel, la catégorie 1A concerne les membres dont l'âge plus le nombre d'années d'adhésion auprès de l'ICA totalise 75 ans ou plus, et la personne ne pratique plus en tant qu'actuaire à des fins de gains financiers.

Les déclarations de conformité au PPC auraient dû être déposées au plus tard le 29 février 2012. Si vous n'avez pas déposé votre déclaration, veuillez le faire immédiatement.

Si vous êtes admissible à une exemption de la conformité au PPC, vous devez tout de même déposer une déclaration de conformité.

Si vous ne répondez pas aux exigences de la Norme de qualification concernant le PPC, ce qui vous empêche de remplir la déclaration de conformité, vous devez soumettre une Demande de compensation pour insuffisance en matière de PPC. Veuillez vous adresser au Secrétariat pour obtenir ce formulaire.

Liens :

Politique sur le suivi de la conformité (il faut d'abord ouvrir une session sur le site des membres) :
http://www.actuaires.ca/members/publications/2011/211025f.pdf

Dépôt de la déclaration de PPC (il faut d'abord ouvrir une session sur le site des membres) :
http://www.actuaires.ca/members/professional/my_cpd_f.cfm

Contact pour questions supplémentaires : Leona Campbell à leona.campbell@actuaires.ca; téléphone : 613-236-8196, poste 124

Un millième Chartered Enterprise Risk Analyst est nommé

La gestion du risque à l'échelle mondiale peut se réjouir d'une grande réalisation : 1 000 personnes se sont vues décerner le titre de Chartered Enterprise Risk Analyst (CERA) (analyste agréé du risque d'entreprise).

Le plus récent récipiendaire du titre de CERA, pour lequel l'ICA est une association signataire qui accorde le titre, est Karl Schriek, un Fellow de l'Actuarial Society of South Africa qui travaille à titre d'actuaire au sein de l'entreprise General Reinsurance Africa. Il affirme : « Ce que le titre de CERA a à offrir est des plus stimulants. Il s'agit d'un titre vraiment robuste en matière de risque d'entreprise et les CERA sont bien placés pour jouer un rôle de premier plan dans l'avenir du risque d'entreprise. »

Le titre de CERA a été établi aux États-Unis par la Society of Actuaries (SOA) en 2007, et deux ans plus tard, 14 associations nationales — y compris l'ICA — s'y sont jointes afin de créer le titre mondial qu'est le CERA, abordant le problème du besoin croissant de professionnels du risque hautement qualifiés, surtout dans le secteur de la finance. Les membres de la CERA Global Association utilisent quatre variantes d'initiales : Chartered Enterprise Risk Actuary, Chartered Enterprise Risk Analyst (le titre décerné par l'ICA et la SOA), Certified Enterprise Risk Actuary et Certified Enterprise Risk Analyst.

Fred Rowley, président de l'association, a dit que les CERA sont tenus de répondre à des normes de conduite professionnelle précisant leurs responsabilités envers le public, leurs clients et leurs employeurs, ainsi que la profession actuarielle. Il ajoute : « Les entreprises qui se fient aux CERA peuvent prendre des décisions plus intelligentes et certaines relativement aux défis complexes de la gestion du risque qui ont une incidence sur les organisations et la société. »

Lien : http://www.soa.org/news-and-publications/newsroom/press-releases/2012-03-05-1000-cera-act.aspx

Contact pour questions supplémentaires : Alicia Rollo, directrice de l'éducation et du perfectionnement professionnel, à alicia.rollo@actuaires.ca

Améliorations au répertoire en ligne

Des améliorations ont été apportées au répertoire en ligne des membres de la profession actuarielle, qui comprend les membres de l'ICA, l'American Academy of Actuaries, l'American Society of Pension Professionals & Actuaries, la Casualty Actuarial Society, la Conference of Consulting Actuaries et la Society of Actuaries. Les actuaires peuvent maintenant ajouter une biographie professionnelle et une photo à leur inscription au répertoire, et ajouter un lien au site Web de leur entreprise ou leur site Web personnel, leur profil LinkedIn, leur fil de nouvelles Twitter et leur compte Facebook.

Si vous choisissez de ne pas partager cette information, aucun changement supplémentaire n'est requis. Pour explorer ces améliorations ou mettre à jour votre inscription au répertoire, veuillez consulter le lien ci-dessous.

Lien : https://www.actuarialdirectory.org/

Contact pour questions supplémentaires : CustomerService@actuarialdirectory.org

Note éducative – Évaluation du passif des contrats d'assurance-vie universelle

La Commission des rapports financiers des compagnies d'assurance-vie a élaboré la note éducative ci-jointe – Évaluation du passif des contrats d'assurance-vie universelle. Cette note éducative présente des considérations et des exemples d'application des normes de pratique à l'évaluation du passif des contrats d'assurance-vie universelle dans les états financiers canadiens établis selon les principes comptables généralement reconnus (PCGR).

Lien : http://www.actuaires.ca/members/publications/2012/212012f.pdf

Contact pour questions supplémentaires : Edward Gibson, président, Commission des rapports financiers des compagnies d'assurance-vie, à edward.gibson@empire.ca

Avis d'accusations et transmission à un tribunal disciplinaire

Des accusations ont été portées par la Commission de déontologie contre un membre de l'Institut canadien des actuaires (ICA). Ces accusations ont été référées à un tribunal disciplinaire.

Conformément au nouvel article 20.04(3.1) des Statuts administratifs (en vigueur depuis le 1er juillet 2005), un avis à l'effet que des accusations ont été portées et que l'affaire a été référée à un tribunal disciplinaire de l'ICA est transmis de manière à renseigner les membres de l'Institut ainsi que le public au sujet d'une cause disciplinaire en cours impliquant un membre.

Conformément aux Statuts administratifs, cet avis comprend les accusations, le nom et la principale adresse du membre et la spécialité que pratique le membre, le cas échéant. L'avis comprend également une note à l'effet que le membre est accusé, mais que l'audition devant le tribunal n'a pas encore eu lieu et qu'aucune décision n'a encore été rendue.

Pour lire cet avis, veuillez accéder au lien suivant.

Lien : http://www.actuaires.ca/members/publications/2012/212010.pdf

Contact pour questions supplémentaires : Wayne Berney, président, Commission de déontologie, à wberney@shaw.ca

Webémission sur la GAP 101

Mardi 6 mars 2012
Midi à 13 h 30 (HNE)
Présentateur :
Charles Gilbert, président, Nexus Risk Management

L'histoire récente a montré l'importance d'une gestion actif-passif (GAP) de qualité, qui aurait permis d'éviter facilement les graves pertes et faillites subies par les sociétés d'assurance, de même que toute la crise des pensions. Les régimes de retraite, les assureurs et leurs parties prenantes l'ont appris à leurs dépens, puisque les marchés financiers ont sanctionné de manière implacable les institutions qui ont manqué de discipline en matière de GAP. Il faut sensibiliser davantage les décideurs sur le sujet. Simplistes mais répandues, les stratégies d'appariement des durées ne suffisent pas à protéger les régimes de retraite et les sociétés d'assurance contre le caractère multidimensionnel du risque de taux d'intérêt auquel ils sont exposés.

Cette webémission donnera une vue d'ensemble sur l'évolution de la GAP, en présentera les concepts fondamentaux et évoquera l'utilisation et les limitations des paramètres communs de risque. GAP 101, qui s'adresse aux AICA et aux nouveaux FICA, est de niveau élémentaire/intermédiaire. La séance se terminera par une période de questions.

Lien : http://www.actuaires.ca/webcasts/index_f.cfm

Contact pour questions supplémentaires : Leona Campbell à leona.campbell@actuaires.ca; téléphone : 613-236-8196, poste 124

 
Calendrier des rencontres

Le 30 mai 2012

Webémission

Comment créer et donner des présentations efficaces à l'aide de PowerPoint

S.O.

Du 3 au 6 juin 2012

Cours orienté vers la pratique

Delta Ottawa

Ottawa (Ontario)

Le 20 juin 2012

Atelier sur le professionnalisme

Hôtel Hilton Doubletree - Aéroport de Toronto

Toronto (Ontario)

Les 21 et 22 juin 2012

Assemblée annuelle

Hôtel Hilton Doubletree - Aéroport de Toronto

Toronto (Ontario)

Les 14 et 15 septembre 2012

Colloque sur l'expertise devant les tribunaux

Waterside Inn

Port Credit (Ontario)

Les 20 et 21 septembre 2012

Colloque pour l'actuaire désigné

Hôtel Fairmont Royal York

Toronto (Ontario)

Le 27 septembre 2012

Colloque sur les investissements

Club St. Andrew's

Toronto (Ontario)

Le 5 novembre 2012

Colloque sur les régimes de retraite

Hôtel Hilton Montréal Bonaventure

Montréal (Québec)

Le 16 novembre 2012

Atelier sur le professionnalisme

Hôtel InterContinental

Toronto (Ontario)

Le 6 décembre 2012

Atelier sur le professionnalisme

Hôtel Hilton Montréal Bonaventure

Montréal (Québec)

Les 20 et 21 juin 2013

Assemblée annuelle

Hôtel Hilton Montréal Bonaventure

Montréal (Québec)

Juin 2014

Assemblée annuelle

À confirmer

Vancouver (C.-B.)

Vous trouverez des renseignements supplémentaires sur tous les événements de l'ICA à l'adresse http://www.actuaires.ca/meetings/calendar_of_meetings_f.cfm.
Vous pouvez aussi téléphoner à Nancy Jenkinson au (613) 236-8196, poste 104 ou lui écrire à
nancy.jenkinson@actuaires.ca.

Pour des renseignements sur les webémissions de l'ICA, veuillez accéder au lien suivant : http://www.actuaires.ca/webcasts/index_f.cfm.

 
Le Point sur le Conseil et les Directions

Conseil

Mathieu Boudreault et Thomas Hinton ont été nommés membres de la Direction de l'admissibilité et de la formation (DAF), en vigueur immédiatement.

Le Groupe de travail sur l'éducation et le Groupe de travail sur la gouvernance ont été dissouts avec les remerciements du Conseil d'administration.

Chris Townsend a été nommé membre de la Commission des relations internationales, en vigueur immédiatement.

Anne Vincent et Dave Dickson ont été nommés responsables des réponses aux requêtes concernant les modifications aux statuts administratifs liés à la destitution d'un membre du Conseil d'administration.

Un Groupe de travail sur le 50e anniversaire, qui vise à trouver différentes façons de promouvoir l'anniversaire, a été créé et il est formé de Richard Bisson, Martin Roy, Gary Walters et John Have, et d'un membre de chaque direction (à annoncer). Le Groupe de travail sur le 50e anniversaire, mis sur pied par la DAF et formé de Gary Walters (président), Claire Bilodeau, Dave Dickson, Angelita Graham, John Have et Christina Lambie, a été renommé le Groupe de travail sur la célébration du 50e anniversaire de l'assemblée annuelle.

Un groupe de travail sur les politiques de l'ICA a été créé, en vigueur immédiatement, et il est formé des membres suivants : Simon Curtis, Chris Townsend, Michel Simard et Lynn Blackburn.

Direction des services aux membres (DSM)

Brian Pelly a été nommé membre de la Commission sur la tarification des assurances IARD, en vigueur immédiatement.

Eric Trudel et Mark Pawziuk ont été nommés membres de la Commission sur l'assurance collective, en vigueur immédiatement.

Shannon Patershuk a été nommée membre de la Commission sur la gestion des risques et le capital requis.

La Commission sur les communications a recommandé à la DSM de mettre sur pied un Groupe d'écoute des membres (GEM), soit un groupe représentatif comptant entre 100 et 150 membres de l'ICA qui se portent bénévoles, sous pli confidentiel, à être consultés sur une série de dossiers par le Conseil d'administration, le Secrétariat, les directions, les commissions ou les groupes de travail de l'ICA. La Commission sur les communications sera chargée de la surveillance des activités et des projets du GEM et consultera différents partis sur la conception d'un questionnaire.

À titre d'information seulement :

Nikolai Serykh et Janice Moorley ont terminé leur mandat à titre de membres de la Sous-commission sur l'expérience dans les rentes de la Commission de recherche, en vigueur immédiatement, et quittent avec les remerciements de la sous-commission.

Marie-Pierre Ouedraogo a terminé son mandat à titre de membre de la Commission sur le bénévolat, en vigueur le 14 septembre 2010, et quitte avec les remerciements de la commission.

Normand Frenette a terminé son mandat à titre de membre de la Commission sur les communications, en vigueur immédiatement, et quitte avec les remerciements de la commission.

Kathy Thompson a terminé son mandat à titre de membre de la Commission sur l'assurance collective, en vigueur immédiatement, et quitte avec les remerciements de la commission.

Direction de la pratique actuarielle

Jeffrey Muller a été nommé représentant réglementaire auprès de la Commission sur la gestion des risques et le capital requis.

Tony Williams a été nommé président, et Ross Dunlop vice-président, de la Commission de pratique d'investissement.

Gordon Lang a été nommé membre du Groupe de travail sur la juste valeur marchande des polices d'assurance-vie dans les cas de transferts de propriété et de situations connexes.

Michèle Boivin a été nommée membre de la Commission sur les régimes de prestations après emploi.