CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA

Canadian Institute of Actuaries/Institut canadien des actuaires

septembre 2010
Votre Institut


par Micheline Dionne, FICA
Présidente de l'ICA

Déjà trois mois que j’assume la présidence. Ciel que le temps passe vite!

L’été devait être calme; je pensais prendre des vacances avant que la folie de septembre ne m’emporte dans son tourbillon. Puis est arrivée la controverse au sujet du recensement alors que, bien sûr, la presque totalité des forces était déjà partie en vacances.

Voilà qui a soulevé une série de questions : Devions-nous répondre? Avions-nous les ressources nécessaires pour ce faire? Stratégiquement, était-ce le meilleur moment pour répondre? Avions-nous même une seule chance de changer le cours des choses et d’ajouter au débat un argument que d’autres n’avaient pas encore avancé?

Nous avions devant nous un défi difficile à surmonter, certes, mais au moins la cause était bonne.  De plus, j’ai pensé que pour une première intervention à titre de présidente, c’était bien que ce soit un sujet non controversé, au moins d’un point de vue actuariel... Erreur! C’était sans compter que plusieurs d’entre vous avez des opinions politiques et qu’en politique, il est difficile de garder son sang-froid, même pour des actuaires. Qui a dit que nous n’avions pas de personnalité?  

Je crois que nous nous en sommes bien sortis, une fois les premières hésitations passées, et que le groupe qui s’est penché sur la question a répondu avec diligence et professionnalisme. Notre communiqué de presse a suscité de l’intérêt et mes premières demandes d’entrevues téléphoniques ont suivi, l’une en anglais et l’autre en français. Pour un baptême des ondes, je dois dire que c’était beaucoup plus facile en français qu’en anglais...

Revenons à nos objectifs : Avons-nous contribué à faire changer les choses? J’en doute fort, malheureusement, mais notre effort était digne de mention, la liste générale a retrouvé sa raison d’être et une partie de la population est maintenant davantage sensibilisée à l’importance de bien répondre aux questions du recensement.

Nous avons eu un beau mois d’août et j’ai pu me rendre au chalet quelques jours, un chalet choisi par mon conjoint qui aime la nature sauvage et qui pense que les vacances, c’est fait pour se reposer. (Traduction : il n’y a pas de téléphone ou de signal électronique, à moins de ramer jusqu’à un endroit bien précis au milieu du lac ou de faire 10 kilomètres de vélo.) J’ai donc, à mon retour de vacances, des bras et des jambes plus musclés qu’avant mais je me suis quand même bien reposée.

La prochaine tempête viendra de Daniel qui m’annonce, tout emballé par son nouvel emploi, qu’il quitte son poste de directeur général le 1er octobre. Pourquoi pendant mon terme? Qu’ai-je fait pour mériter cela? Pourquoi pas dans un an, alors que ce sera au tour de Jim de mener la barque? À ce jour, je ne suis pas encore parvenue à convaincre ni Daniel, ni Jim...  

La bonne nouvelle, car bonne nouvelle il y a, c’est que nous avons une occasion en or de revoir la stratégie relative au Secrétariat et de trouver quelqu’un qui nous offrira quelque chose de nouveau tout en bâtissant sur l’héritage que nous laisse Daniel. Les six dernières années ont amené un lot de changements au sein de l’Institut et, par conséquent, nos besoins ont évolué. Alors qu’il y a six ans, nous étions absents de la scène publique, nous participons maintenant aux débats de société touchant la retraite, la santé, l’assurance-emploi et la tarification en assurance automobile... Par contre, certaines tensions internes nous divisent davantage, et il nous faut favoriser davantage la recherche et mettre à jour les modèles qui ont été éprouvés durant la dernière crise financière. Nous allons saisir cette occasion et vous tenir au courant des développements. Entre temps, si vous avez des idées, je vous prie de m’écrire pour m’en faire part.

Au moment d’écrire ces lignes, nous sommes en pleine préparation pour la réunion du Conseil d’administration. À l’ordre du jour, nous parlerons entre autres sujets de réforme des régimes de revenu de retraite, de projets de recherche, d’un nouveau système d’éducation, de changements aux normes internationales, de mise à jour du mode de gouvernance du Conseil et des modifications à la règle 13. J’aurai l’occasion de vous parler de tout cela dans notre numéro d’octobre. À suivre!... Et à bientôt!

Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire à president@actuaires.ca.

Micheline Dionne, FICA, est la présidente de l'Institut canadien des actuaires.

 
Article en Primeur


par Jean-Yves Rioux, FICA

Dernièrement, la gestion du risque a suscité beaucoup d’intérêt alors que les spécialistes du domaine du risque examinaient l’impact de la crise financière et réévaluaient ce qui s’était avéré efficace et ce qui devait faire l’objet d’une amélioration. Il ne fait aucun doute que l’élaboration d’un solide cadre de gestion du risque d’entreprise (GRE) est désormais un élément plus important et prioritaire.

 

Je suis ravi d’avoir été nommé à la présidence de la Commission des applications en gestion du risque d’entreprise afin d’orienter et de coordonner les efforts de personnes de talent qui partagent une vision commune, soit « le positionnement de la profession dans l’univers de la GRE ». Plusieurs défis se trouvent sur la voie de ce positionnement, notamment la concurrence exercée par les autres spécialistes du risque et le fait que la GRE soit une pratique en pleine évolution.

Selon moi, les activités de la commission peuvent être classées dans quatre grandes catégories, qui comportent chacune un certain nombre d’initiatives, dont plusieurs font partie du plus récent plan stratégique de l’ICA. Le tableau suivant en fait la présentation, par catégorie :

Promotion au sein et à l'extérieur de la profession Éducation et 
perfectionnement professionnel continu
Connaissances
techniques 
Collaboration, relations et
opinions
Profils d'actuaires dans le (e)Bulletin

Brochures sur la GRE

Sondage sur les forces, faiblesses, possibilités et menaces (FFPM)

Brochures concernant la qualification

Discours d'ascenseur

Ouverture des voies de la communication

Volet GRE dans le cadre de l’assemblée annuelle

Webémission sur la GRE

Présentation à la Direction de l’admissibilité et de la formation des commentaires issus du sondage sur les FFPM

Diffusion des recherches menées par la Section conjointe sur la gestion du risque (SCGR)

Index sur la GRE en ligne
Relation avec la SCGR

Relations relatives au titre de Chartered Enterprise Risk Analyst (CERA)

Relation avec la Commission sur la gestion des risques et le capital requis

Recommandations relatives aux recherches en matière de politique publique

Outre les initiatives ci-dessus, la commission envisage d’autres activités éventuelles, par exemple, assurer un soutien dans le cadre de colloques spécialisés, contribuer à des projets d’apprentissage en ligne et à d’autres initiatives de PPC et élaborer un cadre de risque.

 

L’exercice réalisé l’an dernier concernant les FFPM, qui comportait un sondage auprès des actuaires intéressés au domaine de la GRE, nous a permis d’atteindre un consensus quant à nos faiblesses et à nos forces à l’égard de la concurrence pour les rôles de premier plan dans le monde de la GRE. Les résultats du sondage peuvent être mis à profit dans plusieurs de nos projets, y compris dans les initiatives de promotion et dans les recommandations à l’égard des activités d’éducation et de perfectionnement continu.

 

Au cours des dernières années, les travaux de la commission ont permis de réaliser des produits concrets, notamment deux brochures (La gestion du risque d’entreprise –  Devriez-vous instaurer la gestion du risque d’entreprise? et La gestion du risque d’entreprise –  Qui la pratique?) et la participation à la production de 35 essais portant sur la crise financière, publiés conjointement par l’ICA, la Casualty Actuarial Society et la Society of Actuaries. Si ce n’est pas déjà fait, je vous invite à faire la lecture de ces documents. Vous pouvez y accéder en suivant les liens suivants.

 

La gestion du risque d’entreprise –  Devriez-vous instaurer la gestion du risque d’entreprise? : http://www.actuaires.ca/members/publications/2008/ERM/208070f.pdf

Essais sur la crise financière : http://www.actuaries.ca/members/publications/2009/erm/209073f.pdf

La gestion du risque d’entreprise –  Qui la pratique? : http://www.actuaires.ca/members/publications/2010/ERM_fr.pdf 

 

En travaillant à l’exécution de ces projets et à la planification d’autres initiatives, nous constatons qu’il nous faut grossir les rangs de notre équipe de bénévoles. Si vous êtes intéressé(e) à contribuer à la réalisation de cette vision, veuillez communiquer avec l’Institut et mentionner votre intérêt à intégrer la Commission des applications en GRE en accédant au Site des membres > Trousse > Modifier vos choix par rapport aux groupes bénévoles.

 

Jean-Yves Rioux est le président de la Commission des applications en gestion du risque d’entreprise.

 
Nouvelles de L'Institut

Cette année, un groupe de jeunes actuaires a été honoré à l’occasion de l’assemblée annuelle de l’ICA après avoir atteint ce que Bob Howard, alors président, a appelé « un jalon très important de leur carrière ».

C’est devant un auditoire nombreux lors de l’un des deux déjeuners de l’assemblée que M. Howard a décerné les certificats de Fellow aux personnes suivantes, qui figurent sur la photo ci-dessus en sa compagnie :

Philippe Allard

Johnny Chun Yee Lam

Irfan Shariff

Mark Andrews

Henry Leung

Weibing Tian

Cecilia Wing Sze Ho

Andrew Loach

Shawnee Thorsteinson

Yongwoon Kang

David Ménard

Brant Wipperman

Andy Kenyon

Paul Rothery

À cette occasion, on a également souligné le mérite de plusieurs membres ayant de longs états de service au sein de l’ICA.

Des palmes de bronze ont été décernées à Julie Chambers, Geoffrey Gibson, Linda Goss, Naveed Irshad, Jean-Marc Léveillé, Cara Low, Robert Mallette, Lloyd Milani, Laura Newman, Phil Rivard, Lorne Schinbein, Jason Wiebe et Lisa Zwicker.

Des palmes d’argent ont été décernées à Stephen Humphreys, Jacques Lafrance, Shriram Mulgund et Faisal Siddiqi.

Le plus grand honneur, la palme d’or, qui est présentée à ceux qui cumulent 12 périodes de service, a été remise à Wally Bridel, Luc Farmer, Chris Townsend, Doug Townsend et Jacques Tremblay.

Sur la photo ci-dessous : Jacques Tremblay, Luc Farmer, Jacques Lafrance et Chris Townsend en compagnie de Bob Howard, alors président.

 


par Abinash Churoria


Peu de gens sont conscients que l’année de naissance d’une personne peut être un facteur critique lorsque l’on veut déterminer sa durée de vie. Bienvenue dans le monde fascinant de l’étude des cohortes en particulier et de l’étude de la mortalité en général.

En science actuarielle, nous rencontrons souvent le terme cohorte, mais nous nous y arrêtons rarement. Selon les dictionnaires, une cohorte est un groupe de gens qui ont une caractéristique ou un comportement en commun. Dans la recherche sur la mortalité, l’élément que nous prenons principalement en compte est une cohorte de gens nés au cours du même intervalle de temps, par exemple dans la même décennie, et que l’on appelle communément « cohorte de naissance ». Bien que l’on puisse observer un « effet de cohorte » dans toutes les populations, l’effet de cohorte dans la population du Royaume-Uni est assez marqué et bien documenté.

Le Continuous Mortality Investigation Bureau (CMI) est un organisme établi par la profession actuarielle ayant pour mandat d’effectuer des recherches sur les statistiques de mortalité et de morbidité au Royaume-Uni. L’organisme est financé par ses membres, dont la majorité soumettent également des données. Ils reçoivent aussi des rapports à intervalles réguliers. Le CMI a parrainé une étude sur l’examen détaillé de l’effet de cohorte, dont les résultats ont été publiés en 2002 dans Working paper 1.

Dans le contexte du Royaume-Uni, l’effet de cohorte constitue un phénomène selon lequel les personnes nées entre 1925 et 1945 (centré sur la génération née en 1926) ont connu une amélioration plus rapide de la mortalité que celles nées avant ou après cette période. Le graphique suivant donne un aperçu plus instructif de l’effet de cohorte.


Figure 1. Amélioration de la mortalité selon l’âge et la décennie pour les hommes de la population de l’Angleterre et du pays de Galles. Source des données : Office of National Statistics (ONS), 2001.

Les données qui ont servi à la production de la figure 1 sont présentées dans le tableau 1. Les groupes d’âge qui affichent l’amélioration la plus rapide de la mortalité sont indiqués en caractères gras et on constate qu’ils se déplacent en diagonale, ce qui indique que la même cohorte de naissance a connu, de façon constante, l’amélioration la plus rapide de la mortalité.
 
On trouve dans le tableau 2 l’information équivalente pour les femmes. Les chiffres du tableau 2 indiquent que le même « effet de cohorte » que celui des hommes s’est appliqué exactement aux femmes. C’est un fait intéressant étant donné que l’importance relative des différentes causes de décès varie en fonction du genre.

Tableau 1
Amélioration de la mortalité selon l’âge et la décennie pour les hommes de la population de l’Angleterre et du Pays de Galles. Source des données : ONS, 2001.

Groupe d'âge
Décennie
  1960 1970 1980 1990
25-29 1,5 0,1 0,4 -0,9
30-34 1,7 1,4 -0,6 -0,8
35-39 1,7 1,0 0,3 0,9
40-44 0,1
2,1 2,1
0,5
45-49 -0,2
1,8
2,3
1,3
50-54 0,2
0,9
3,1
2,3
55-59 1,0
0,9
3,1
2,4
60-64 1,0
1,0
2,0
3,2
65-69 0,1
1,4
1,6
3,1
70-74 0,1
1,2
1,7
2,2
75-79 0,7
0,3
1,6
1,9

Tableau 2
Amélioration de la mortalité selon l’âge et la décennie pour les femmes de la population de l’Angleterre et du pays de Galles. Source des données : ONS.

Groupe d'âge
Décennie
  1960 1970 1980 1990
25-29 1,6
0,7
2,6 0,4
30-34 2,5 1,2 0,8 0,6
35-39 1,7 1,5 1,4 0,7
40-44 0,5 2,0 1,7 0,3
45-49 0,4 1,8 2,2 1,2
50-54 0,0 0,6 2,7 1,4
55-59 0,3 0,3 2,0 2,0
60-64 1,1 0,3 0,9 2,7
65-69 1,2 0,9 0,6 2,4
70-74 1,4 1,3 1,0 1,2
75-79 1,6 1,2 1,5 1,0

Qu’est-ce qui était si singulier aux gens nés entre 1925 et 1945 pour que leurs taux de mortalité soient nettement plus faibles que ceux des personnes nées avant ou après cette période? Les experts ont mis en lumière une combinaison de facteurs principaux qui ont mené à cet effet de cohorte :
 

a) La Seconde Guerre mondiale : Les gens nés dans les années 1930 et au début des années 1940 n’ont pas combattu dans un conflit mondial majeur, comme l’ont fait les générations précédentes au cours de la Seconde Guerre mondiale. Donc, on peut attribuer l’effet de cohorte à des effets néfastes subis par ces générations précédentes plutôt qu’à des effets bénéfiques éprouvés par les générations suivantes (nées dans la période de 1930 à 1945).

b) Le régime alimentaire : Le régime alimentaire dans la Grande-Bretagne de l’après-guerre a eu des avantages pour la santé des enfants qui ont grandi au cours de cette période. Le rationnement des vivres a duré jusqu’au début des années 1950, mais la consommation moyenne de légumes frais, de lait, de pommes de terre, de pain, de poisson, etc., était plus élevée durant les années de l’après-guerre. À l’inverse, la consommation de viande et de fromage était plus faible durant cette même période.

c) L'État-providence : La période après 1940 a été marquée par de grands changements sociaux au Royaume-Uni. Par exemple, le droit aux études secondaires est devenu universel en 1942 et le National Health Service a été créé en 1947. Il s'ensuit que l'environnement social des années 1940 était très différent de celui des décennies précédentes.

d) L'historique d'usage du tabac : L'historique d'usage du tabac de différentes générations est très différent. Durant la Deuxième Guerre mondiale, les cigarettes étaient distribuées gratuitement aux personnes en service actif; or, beaucoup de personnes nées dans les années 1920 ou plus tôt faisaient probablement partie des forces armées et fumaient abondamment. Toutefois, c'est après la guerre que les effets néfastes du tabac pour la santé ont commencé véritablement à faire l'objet d'études. Donc, au moment où les personnes nées dans les années 1930 ont atteint l'âge adulte, le lien entre le tabagisme et ses effets néfastes pour la santé était de plus en plus connu. En conséquence, la consommation de cigarettes a lentement commencé à diminuer. Par ailleurs, l'étude connue sous le nom de Doctors Study, qui portait sur l'impact du tabagisme sur la mortalité différentielle entre les fumeurs et les non-fumeurs, a été lancée en 1951.

e) Taux de natalité historiques : Un dernier point mais non le moindre est le fait que la «cohorte de naissance à amélioration élevée de la mortalité » coïncidait avec un creux dans les taux de natalité par rapport à la période située immédiatement avant et après celle-ci. Le graphique suivant clarifie ce point.

Figure 2. Naissances vivantes en Angleterre et au pays de Galles – de 1900 à 1970. Source des données : www.mortality.org.

Les taux de natalité ont augmenté de 31 % entre 1941 et 1945, ce qui peut être tout à fait pertinent. Une conséquence possible du changement important des taux est le fait que l'enfant «moyen » a des chances d'être assez différent de ceux nés immédiatement avant et après cette période. On constate d'autres preuves de ce fait en répartissant les taux de natalité au cours de cette période par classe socioéconomique. Parmi les taux de natalité à la baisse, si l'on constate que les taux de la classe aisée se sont améliorés par rapport à la classe moins aisée, la combinaison socioéconomique de la population change.

Une fois que l'on connaît bien les causes, il faut maintenant se poser la question suivante : en quoi cela touche-t-il les différentes tâches actuarielles? Les projections de mortalité publiées par le CMI dans son rapport CMIR 17 (plus communément appelées « la série 92 ») ne tenaient pas compte de l'impact de ces cohortes de naissance. Donc, en 2002, le CMI a produit les Interim Cohort Projections (projections de cohortes intérimaires), qui est un ensemble révisé de projections applicables à la série 92 :

a) Cohorte à long terme : selon cet ensemble d'améliorations, on suppose que les effets de cohorte diminueront peu à peu d'ici 2040.

b) Cohorte à moyen terme : selon cet ensemble, on suppose que les effets diminueront peu à peu d'ici 2020.

c) Cohorte à court terme : selon cet ensemble, on suppose que les effets diminueront peu à peu d'ici 2010.

Le domaine de l'analyse de la mortalité est un champ de recherche fascinant dont l'étude des cohortes n'est qu'une petite partie. Prédire la mort n'est pas une tâche facile, mais on peut au moins faire un petit effort pour comprendre la façon dont les vies humaines ont évolué et évolueront au fil du temps. Comme le dit le chanteur Kanye West, « Rien ne nous est promis dans la vie sauf la mort. »

Sources :
CMI, Working paper 1, http://www.actuaries.org.uk/research-and-resources/pages/cmi-working-paper-1.

Richard Willets, FFA. « Mortality in the next millennium », exposé présenté à la Staple Inn Actuarial Society, le 7 décembre 1999.

Abinash Churoria est membre étudiant de l'Institute of Actuaries of India et de la Faculty and Institute of Actuaries.

 
Leon Leckie, FICA (1965)
John Linnell, FICA (1965)
J.C. Alan Macdonald, FICA (1965)
Jacques Pellerin, FICA (1992)
Rodney C. Wilton, FICA (1974) 


 
PERSONNES INFLUENTES

Nous voulons un air plus pur, mais nous voulons aussi prendre notre voiture lors de nos prochaines vacances.

Les véhicules continuent à être une source importante de pollution. Comme le prix de l'essence dépasse maintenant un dollar le litre dans plusieurs régions du pays, c'est une bonne idée de changer certaines habitudes, afin d'économiser des sous tout en augmentant l'économie de carburant de la voiture familiale.

Coût environnemental du transport personnel

À chaque fois que votre véhicule utilise du carburant, il produit des émissions, y compris des gaz à effet de serre (GES). Le dioxyde de carbone (CO2) est un des principaux GES, et la quantité de CO2 que votre véhicule produit dépend de la quantité et du type de carburant utilisé.

Pour chaque litre d'essence utilisé, environ 2,4 kilogrammes de CO2 sont produits. Pour chaque litre de diesel, environ 2,7 kilogrammes de CO2 sont produits. La bonne nouvelle, c'est qu'il y a des moyens de réduire votre bilan de GES et votre impact sur l'environnement.

Faites gonfler vos pneus

Des pneus mal gonflés font que votre véhicule ne fonctionne pas aussi efficacement qu'il le devrait, ce qui diminue votre économie de carburant et augmente la production d'émissions de GES. Cela est particulièrement vrai dans les régions urbaines, où la mauvaise qualité de l'air et le smog sont des phénomènes courants. En fait, quand un seul pneu est gonflé de huit livres par pouce carré de moins que nécessaire, vous pouvez réduire la vie de vos pneus de 15 000 kilomètres.

Une fois par mois, vous devriez mesure la pression de vos pneus afin de vous assurer qu'elle est adéquate.

Allez-y en douce sur le gaz et les freins

Oubliez votre rêve de devenir coureur automobile. Conduire à la vitesse limite permise vous permet d'apprécier le paysage et de réduire votre consommation d'essence. Pour la plupart des véhicules, une augmentation de la vitesse de croisière de 100 km/h à 120 km/h accroîtra la consommation d'essence d'environ 20 %.

Certains conducteurs posent leur pied gauche sur la pédale de frein lorsqu'ils conduisent. Cette habitude fait augmenter la consommation de carburant et use les pneus prématurément. Elle peut aussi être dangereuse parce qu'elle chauffe les freins, ce qui réduit la puissance de freinage. En outre, cela veut dire que les lumières des freins restent allumées tout le temps et que le pauvre conducteur derrière vous n'a aucune idée si les freins sont appliqués pour ralentir ou pour arrêter.

Louez une voiture écologique

Si votre véhicule régulier consomme beaucoup d'essence, songez à réduire votre empreinte environnementale en louant une voiture hybride pour votre prochain voyage. Certaines entreprises offrent maintenant ces voitures au même titre que leurs véhicules réguliers. Les voitures hybrides sont plus propres et silencieuses, et votre visite au poste d'essence sera beaucoup moins traumatisante.

Un véhicule hybride combine un moteur à essence conventionnel à une batterie. En ville, l'énergie emmagasinée dans la batterie alimente la voiture, pratiquement sans utiliser d'essence. Sur la grand route, le moteur à essence intervient, mais à un taux d'économie de carburant très efficace.

Conseils pour la conduite

  • Conduisez intelligemment – Évitez les accélérations rapides et les freinages brusques. Une conduite agressive peut diminuer votre kilométrage de 37 %. En d'autres mots, ralentissez et prenez le temps de respirer l'air frais au lieu d'émissions diverses.
  • Minimisez la résistance – Enlevez les supports sur le toit et à l'arrière de votre véhicule lorsqu'ils ne sont pas nécessaires. Un support de toit chargé peut accroître la consommation de carburant de jusqu'à 5%. Même les supports vides accroissent la résistance aérodynamique et la consommation de carburant.
  • Temps chaud – Même si votre automobile est entretenue régulièrement, faites‑la inspecter avant d'entreprendre un grand voyage routier par temps chaud et informez votre technicien de vos plans de voyage, en lui disant par exemple si vous vous dirigez vers les montagnes ou si vous tirez une remorque.
  • Temps froid – La neige qui s'accumule dans les cages des roues et sous les pare‑chocs ajoute du poids à votre véhicule et frotte contre vos pneus, ce qui accroît votre résistance de roulement. Et la neige accumulée au‑dessus du véhicule augmente la résistance aérodynamique et le poids du véhicule. Pour des raisons de sécurité aussi bien que par mesure d'économie de carburant, déneigez votre voiture avant de partir.

Cet article s'inspire du site Web d'Environnement Canada : http://ec.gc.ca/education.

 
LES PUBLICATIONS DU MOIS

Mise à jour des conseils sur les hypothèses pour les évaluations de liquidation hypothétique et de solvabilité – Août 2010

Les conseils les plus récents de la Commission des rapports financiers des régimes de retraite (CRFRR) concernant les hypothèses pour les évaluations de liquidation hypothétique et de solvabilité ont été communiqués dans une note éducative datée du 13 avril 2010. Une version actualisée de la note de service a été publiée le 15 juin 2010, laquelle reposait sur un examen des données recueillies au 31 mars 2010. L'examen a conclu qu'il n'y avait pas suffisamment d'éléments de preuve qui justifieraient une modification des conseils formulés dans la note éducative d'avril 2010.

Méthodologie
Les conseils contenus dans la note éducative d'avril concernant les coûts estimés d'achat des rentes collectives non indexées reposaient principalement sur les prix fournis par six sociétés d'assurance relativement à des contrats types de rentes collectives, qui se fondaient sur les conditions de prix en vigueur au 31 décembre 2009.

Analyse
Afin de continuer à surveiller les prix des rentes collectives, la CRFRR a obtenu des prix à titre indicatif selon le même processus qui a été suivi pour recueillir ceux en date du 31 décembre 2009, mais en se fondant sur les conditions de prix en vigueur au 30 juin 2010. Les prix des rentes non indexées donnés à titre indicatif au 31 décembre 2009 et au 30 juin 2010 peuvent se résumer comme suit :

MOYENNE DES TROIS PRIX LES PLUS CONCURRENTIELS
(SELON LES TABLES DE MORTALITÉ UP94@2020)

  Gros achats
Petits achats
31/12/2009 30/06/2010 31/12/2009 30/06/2010
Retraités    
Taux d'actualisation 4,51 % 4,33 % 4,52 % 4,28 %
Écart par rapport à la série
CANSIM V39062
+0,42 % +0,74 % +0,43 % +0,69 %
Participants avec droits acquis différés    
Taux d'actualisation 4,46 % 4,31 %
4,40 %
4,07 %
Écart par rapport à la série
CANSIM V39062
+0,37 % +0,72 % +0,31 % +0,48 %

En ce qui concerne le groupe des retraités du bloc des gros achats de rentes non indexées, dans le cas des assureurs ayant indiqué les trois prix les plus concurrentiels, on note une augmentation de l'excédent (écart) de 32 points de base de la moyenne des taux d'actualisation, de concert avec les tables de mortalité UP94@2020, par rapport au rendement des obligations à long terme du gouvernement du Canada (GC) (série V39062). De façon similaire, l'écart a augmenté de 35 points de base dans le cas des participants avec droits acquis différés du bloc des gros achats.

Quant au groupe des retraités du bloc des petits achats de rentes non indexées, on note une hausse de 26 points de base de l'écart, tandis que dans le cas des participants avec droits acquis différés du bloc des petits achats, l'écart a augmenté de 17 points de base.

Les prix donnés à titre indicatif au 30 juin 2010 suggèrent que, depuis le 31 décembre 2009, l'écart existant entre les taux d'actualisation relatifs à l'achat de rentes collectives non indexées et le rendement des obligations à long terme du GC peut avoir augmenté d'environ 30 à 35 points de base dans le cas des gros achats et d'environ 15 à 25 points de base dans le cas des petits achats.

Après avoir discuté avec quelques assureurs, la CRFRR comprend que le marché des rentes collectives n'a pas été très actif au cours de la première moitié de 2010. Toutefois, la CRFRR a pu obtenir des données limitées sur les achats réels récents de rentes collectives, lesquelles semblent corroborer une augmentation de l'écart entre les taux d'actualisation depuis le 31 décembre 2009. Tout compte fait, la CRFRR a conclu que les données sur les achats réels dont elle disposait n'indiquaient aucune tendance qui viendrait invalider l'information contenue dans les prix donnés à titre indicatif, d'autant plus que la quantité de données sur les achats réels était limitée.

Conseils s'appliquant dans le cas des rentes non indexées
À la lumière de l'analyse qui précède, la CRFRR a conclu que, pour les évaluations qui entrent en vigueur le 30 juin 2010 ou après cette date, un taux d'actualisation approprié aux fins de l'estimation du prix d'achat d'une rente collective non indexée serait déterminée comme le rendement non redressé des obligations à long terme du GC (série CANSIM V39062), auquel on ajoute 70 points de base et lequel est utilisé de concert avec les tables de mortalité UP94@2020. Ces conseils s'appliquent aussi bien aux rentes immédiates qu'aux rentes différées, et quelle que soit la taille globale d'un achat de rente collective.

Les conseils révisés sur les écarts s'appliquent aux évaluations avec date de calcul entre le 30 juin 2010 et le 30 décembre 2010, en attendant d'autres conseils ou d'autres éléments de preuve sur la variation du prix des rentes.

Exemple
Au 30 juin 2010, le taux non redressé de la série CANSIM V39062 était de 3,59 %. Ce taux constituerait la base permettant d'établir un taux d'actualisation sous-jacent approprié pour les évaluations des contrats de rentes collectives non indexées qui entreraient en vigueur le 30 juin 2010 et le 1er juillet 2010. Avant l'arrondissement, un taux d'actualisation sous-jacent applicable serait alors fixé à 3,59 % + 0,70 % = 4,29 %.

Validité de la note éducative d'avril 2010
Exception faite des conseils révisés contenus dans la présente note de service, les actuaires continueraient de s'en remettre aux conseils contenus dans la note éducative du 13 avril 2010 quant au choix des hypothèses pour les évaluations de liquidation hypothétique et de solvabilité avec date de calcul entre le 31 décembre 2009 et le 30 décembre 2010.

Lien : http://www.actuaires.ca/members/publications/2010/210056f.pdf

Contact pour questions supplémentaires : Gavin Benjamin, président, Commission des rapports financiers des régimes de retraite, à gavin.benjamin@towerswatson.com.

 

Fusion de la Faculty of Actuaries de l'Écosse et de l'Institute of Actuaries

Le 25 mai 2010, les membres de la Faculty of Actuaries de l'Écosse et de l'Institute of Actuaries ont résolu de procéder à la fusion des deux organismes. La transaction en vertu de laquelle la fusion a pris effet a eu lieu le 1er août 2010; la Faculty a alors abandonné sa charte royale et l'Institute (renommé Institute and Faculty of Actuaries) est devenu l'unique association actuarielle du Royaume-Uni. Comme la Faculty n'existe plus, il se peut que toutes les mentions de la Faculty figurant dans la législation locale, dans les testaments des membres, dans les contrats privés et dans les fiducies ne soient plus exécutoires.

Législation locale
Toute mention de la Faculty of Actuaries ou de l'Institute of Actuaries devrait être examinée et remplacée, le cas échéant, par une mention de l'Institute and Faculty of Actuaries. Lorsqu'il est seulement fait mention de l'Institute of Actuaries, il n'est pas nécessaire d'apporter une modification puisque l'entité juridique existe toujours. Toutefois, il est recommandé d'apporter cette modification afin d'éviter toute confusion dans l'avenir.

Testaments et documents testamentaires
Si l'un des membres de l'ICA a légué des biens personnels à la Faculty dans son testament, ce legs, selon l'interprétation qui peut en être faite, pourrait ne plus être exécutoire en raison de la fusion. Les membres concernés devraient examiner leur testament avec leur conseiller juridique.

Fiducies
Un certain nombre de fiducies devront vraisemblablement être modifiées suite à l'achèvement de la fusion. C'est notamment le cas lorsqu'un acte de fiducie désigne comme fiduciaire une fonction ou un membre de la Faculty. Il est recommandé que toute personne responsable d'une telle fiducie consulte un conseiller juridique pour s'assurer que toutes les dispositions fiduciaires demeurent exécutoires.

Ordonnances des tribunaux
La fusion pourrait avoir une incidence sur les ordonnances des tribunaux visant notamment l'évaluation des rentes dans le cadre de litiges, par exemple des procédures de divorce. Si des ordonnances ou des décisions en cours mentionnent la Faculty et ne peuvent être mises à exécution tant que la fusion n'est pas achevée, les parties touchées peuvent devoir demander un jugement révisé mentionnant le nouvel organisme issu de la fusion. Avant de présenter une telle demande à un tribunal, il est toutefois recommandé que les intéressés consultent leur conseiller juridique.

Lien : http://www.actuaries.org.uk/

Contact pour questions supplémentaires : Tableau de contrôle de l'Institute et de la Faculty : +44 (0)20 7632 2100.

 

À tous les actuaires désignés et autres parties intéressées

L'ICA s'apprête à formuler des commentaires à l'intention de l'International Accounting Standards Board (IASB) concernant l'exposé-sondage sur les contrats d'assurance (Normes internationales d'information financière (IFRS) phase II) et fera de même ultérieurement avec l'exposé-sondage du Financial Accounting Standards Board (FASB). À cet effet, l'ICA souhaite fournir des éclaircisssements sur la dynamique des méthodes d'actualisation proposées, et possiblement suggérer d'autres approches.

Certains actuaires ont déjà communiqué l'intérêt de leur société à fournir des renseignements et à assurer un soutien en matière de modélisation de scénarios de taux d'actualisation différents. L'Institut désire offrir maintenant cette occasion à toutes les parties intéressées.

Si votre société est prête à fournir des renseignements concernant l'incidence de la méthodologie d'actualisation proposée et d'effectuer des tests supplémentaires sur des blocs de contrats existants, veuillez envoyer un courriel à Jim Doherty (jim.b.doherty@ca.ey.com) en vous assurant d'inclure les coordonnées de la personne-ressource.

Contact pour questions supplémentaires: Jim Doherty à l'adresse jim.b.doherty@ca.ey.com.

    

Demande de communications – Gestion du risque

La section conjointe de la gestion du risque de la Society of Actuaries (SOA), de la Casualty Actuarial Society (CAS) et de l'Institut canadien des actuaires (ICA) ainsi que l'Investment Section de la SOA lancent la deuxième ronde d'une demande de communications sur "Systemic Risk, Financial Reform, and Moving Forward from the Financial Crisis" (Le risque systémique, la réforme financière et la voie de l'avenir suite à la crise financière). Pour de plus amples renseignements, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous.

Contrairement à la première demande de communications, des prix en argent seront décernés pour les communications dignes de mention – 1re place, 500 $; 2e place, 250 $; 3e place, 100 $.

Lien : ici

Contact pour questions supplémentaires : Bob Wolf, Fellow, SOA, à rwolf@soa.org ou en composant le 847-706-3560.

 

Rapport du Groupe de travail sur les méthodes d'évaluation du passif et du capital des fonds distincts

Le Groupe de travail sur les méthodes d'évaluation du passif et du capital des fonds distincts a préparé le rapport ci-joint. On y trouve des recommandations aux fins de la détermination du passif des polices des garanties de fonds distincts et des considérations relatives à l'établissement du capital requis pour ces garanties.

Pour toute question ou commentaire au sujet du présent rapport, veuillez communiquer avec Alexis Gerbeau à l'adresse
alexis.gerbeau@standardlife.ca.

Lien : http://www.actuaires.ca/members/publications/2010/210053f.pdf

Contact pour questions supplémentaires : Alexis Gerbeau, président, Groupe de travail sur les méthodes d'évaluation du passif et du capital des fonds distincts, à l'adresse alexis.gerbeau@standardlife.ca.

 

Poste de Professeur (en CDI) à l'ESSEC Business School Paris

Le Département de Systèmes d'Information et de Sciences de la Décision (SID) de l'ESSEC Business School invite les actuaires à postuler sur un poste en CDI de professeur en Mathématiques Appliquées: Statistique, Probabilité Appliquée ou Econométrie, et spécialiste en Sciences Actuarielles. Ce poste est ouvert en vue de la création d'une chaire (recherche et enseignement) en actuariat.

L'ESSEC, l'une des prestigieuses Grandes Écoles de France ayant deux campus, l'un en banlieue parisienne et l'autre à Singapore, figure parmi les meilleures écoles de commerce européennes et offre un enseignement en M.Sc., Executive MBA, Mastères spécialisés et Ph.D. Cette école a été la première école de commerce en dehors des États-Unis classée AACSB. Toute information complémentaire sur l'ESSEC et le département SID est disponible sur le site
http://www.essec.edu/.

Tout candidat postulant à ce poste doit être actuaire et docteur (Ph.D. ou équivalent) en Mathématiques Appliquées: Statistique, Probabilité Appliquée ou Econométrie. Ayant pour mission de créer au sein de l'ESSEC une chaire en actuariat (recherche et enseignement), le candidat devra avoir une expérience professionnelle (non académique) en actuariat significative. Il sera également amené à enseigner les statistiques ou l'économétrie à tout niveau.

Le dossier de candidature doit comprendre un C.V. détaillé, une lettre de motivation et un exemplaire des (pré-)publications. Il devra parvenir à l'adresse postale suivante :

Secrétariat des Sciences de la Décision
Département SID
ESSEC Business School
Avenue Bernard Hirsch BP 50105
95021 Cergy-Pontoise Cedex
France

Les candidatures peuvent également être envoyées par courriel à : stats@essec.fr.

La date de clôture des candidatures est fixée le 15 novembre 2010.

Pour toute information complémentaire concernant la partie académique, s'adresser au Prof. Kratz (
kratz@essec.fr).

 

Les fichiers audio de l'assemblée annuelle sont disponibles sur le site Web de l'ICA

Les fichiers audio des exposés donnés lors de l'assemblée annuelle de l'ICA, tenue les 29 et 30 juin 2010, sont disponibles sur le site Web de l'ICA (site des membres), sous l'index des Publications > Délibérations > Assemblées annuelles.

Lien : ici

Contact pour questions supplémentaires : Nancy Jenkinson, responsable, service des réunions, à nancy.jenkinson@actuaires.ca.

 

Recensement : Un questionnaire volontaire n'est pas un substitut pour un questionnaire obligatoire

L'Institut canadien des actuaires a diffusé un communiqué de presse concernant la nature obligatoire du formulaire de recensement détaillé.

Lien : http://www.actuaires.ca/members/publications/2010/210052f.pdf

Contact pour questions supplémentaires : Les Dandridge, directeur, communications et affaires publiques, à les.dandridge@actuaires.ca.

 

La position publique de la profession au sujet du formulaire de recensement détaillé

L'ICA a élaboré une position publique relativement au débat actuel concernant la nature obligatoire du formulaire de recensement détaillé. Nous encourageons les membres à accéder au lien ci-dessous et à prendre connaissance du document.

Lien : ici

Contact pour questions supplémentaires : Chris Fievoli, actuaire résident, à chris.fievoli@actuaires.ca.

 

Assemblée annuelle 2010 de la Conference of Consulting Actuaries (CCA) – Du 24 au 27 octobre 2010

Vous êtes invité(e) à participer à l'assemblée annuelle 2010 de la Conference of Consulting Actuaries (CCA) à Rancho Mirage, en Californie (tout juste à l'extérieur de Palm Springs). L'assemblée se déroulera du dimanche 24 octobre au mercredi 27 octobre. La CCA a préparé un volet international et toute une gamme d'autres sujets de séances dont bon nombre pourraient être utiles pour vous aider à satisfaire aux exigences de perfectionnement professionnel continu (PPC).

L'assemblée annuelle de la CCA est largement reconnue pour ses séances de perfectionnement continu de qualité et son programme diversifié. Les participants ont de nombreuses occasions de rencontrer des chefs de file chevronnés de la profession actuarielle et d'interagir avec eux. Ces occasions débordent le cadre des séances avec nos forums de réseautage du mardi après-midi portant sur des sujets variés, allant de la réforme des soins de santé, aux régimes de retraite publics et aux petites entreprises. Le lundi en soirée, il y aura aussi un gala au Westin de Mission Hills. Le mardi soir, c'est la soirée poker.

Au plaisir de vous voir dans la ville ensoleillée de Rancho Mirage, en Californie!

Pour de plus amples détails, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous.

Lien : http://www.ccactuaries.org/events/am2010/register.html

Contact pour questions supplémentaires : Bureau de conférence – par téléphone : 847-719-6500; par courriel : conference@ccactuaries.org.

  

La Direction de la pratique actuarielle approuve une opinion publique sur les IFRS

La Norme internationale d'information financière 4 (IFRS 4) traite de l'évaluation du passif des contrats d'assurance. Il s'agit toujours d'une norme préliminaire (souvent désignée « Phase 1 »), mais elle s'appliquera au Canada lors de l'introduction des IFRS en 2011.

La Direction de la pratique actuarielle de l'ICA estime que les méthodes d'évaluation en vigueur respectent les exigences du paragraphe 14 de l'IFRS 4 et que, par conséquent, les RPAPC peuvent continuer d'utiliser les méthodes en vigueur pour mesurer les prestations de ces régimes au Canada après l'adoption des IFRS.

Lien : http://www.actuaires.ca/members/publications/2010/210051f.pdf

Contact pour questions supplémentaires : Tyrone Faulds, président, Direction de la pratique actuarielle, à ty.faulds@londonlife.com.

 

La réponse de la profession au sujet du formulaire détaillé de recensement

Une lettre de la présidente de l'ICA a été envoyée hier au ministre Clement identifiant les préoccupations de l'Institut face à la décision récemment annoncée par Statistique Canada de remplacer la version obligatoire du questionnaire détaillé de recensement par une version à réponse volontaire.

Un échange de points de vue bat son plein sur la liste générale (
general@actuaires.ca). Si vous n'êtes pas encore inscrit à la liste générale, vous pouvez le faire en ouvrant une séance sur le site des membres, puis en cliquant sur Trousse, puis sur Modifier vos inscriptions aux listes.

Pour en apprendre davantage, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous.

Liens :

Lettre de la présidente : ici
Pour joindre la liste générale : http://www.actuaires.ca/members/security/index_f.cfm

Contact pour questions supplémentaires : Micheline Dionne, présidente, à president@actuaires.ca.

 

Mémoire au Nova Scotia Pension Review Panel

L'Institut canadien des actuaires a présenté ses commentaires au sujet du document de discussion sur les régimes de retraite publié en mars 2010 par le Labour and Workforce Development de la Nouvelle-Écosse dans la foulée de la parution du rapport intitulé Promises to Keep publié par le Nova Scotia Pension Review Panel.

Lien : http://www.actuaires.ca/members/publications/2010/210050f.pdf

Contact pour questions supplémentaires : Michel St-Germain, président, Direction des services aux membres, à michel.st-germain@mercer.com.

 


Occasions de perfectionnement professionnel continu (PPC)!

Les occasions suivantes qui se tiendront à l'automne vous permettront de faire du réseautage avec vos pairs et d'accumuler des heures structurées de PPC :

  • Colloque sur les régimes de retraite de l'ICA – Le 3 novembre 2010 à l'hôtel Hilton Bonaventure de Montréal, Québec

Lien : http://www.actuaires.ca/meetings/specialty_seminars_f.cfm

Contact pour questions supplémentaires : Nancy Jenkinson à nancy.jenkinson@actuaires.ca; tél. : 613-236-8196, poste 104; téléc. : 613-233-4552.

 

Colloque sur les régimes de retraite de l'ICA – Le 3 novembre 2010
Inscriptions maintenant ouvertes!

Le Colloque sur les régimes de retraite de l'ICA se tiendra le 3 novembre 2010 à l'hôtel Hilton Montréal Bonaventure.

Le programme et le formulaire d'inscription en ligne sont disponibles sur le site Web de l'ICA. Vous pouvez vous inscrire par télécopieur, par la poste ou en ligne au moyen de notre formulaire d'inscription sécurisé pour les transactions.

Pour de plus amples renseignements sur les séances, l'inscription, l'hébergement et le transport, veuillez accéder au lien ci-dessous.

Lien : http://www.actuaires.ca/meetings/pension/2010/index_f.html

Contact pour questions supplémentaires : Nancy Jenkinson, service des réunions, à nancy.jenkinson@actuaires.ca. Tél. : 613-236-8196, poste 104; téléc. : 613-233-4552.

 

Version révisée de l'Étude sur la cessation de régimes d'assurance collective d'invalidité de longue durée au Canada (1988-1997)

Une version révisée de l'Étude sur la cessation de régimes d'assurance collective d'invalidité de longue durée au Canada (1988-1997) a été publiée suite à des modifications à la section portant sur les remerciements.

De plus, l'étude comprend maintenant une table sur le rétablissement et la mortalité des invalides.

Pour consulter la version révisée de l'étude et la table, veuillez accéder aux liens ci-dessous :

Version révisée de l'étude :
http://www.actuaries.ca/members/publications/2010/210002f_revised.pdf
Table : ici

Contact pour questions supplémentaires: Peter Douglas, président, Sous-commission collective – santé et vie, à l'adresse douglas@uregina.ca.

 

Exposé-sondage concernant la révision des Normes de pratique, section 2500 – Examen dynamique de suffisance du capital

Le présent exposé-sondage concernant la révision des Normes de pratique, section 2500 – Examen dynamique de suffisance du capital, a été approuvé par le Conseil des normes actuarielles (CNA) le 3 juin 2010.

Il propose des changements à la section 2500 suite à la publication de la ligne directrice E-18 (Simulation de crise) du Bureau du surintendant des institutions financières.
(pdf
).

Nous invitons les commentaires sur les changements proposés, particulièrement les commentaires provenant d'actuaires œuvrant dans ce domaine de pratique, avant le 10 septembre 2010, préférablement sous forme électronique à Jacques Tremblay à
jacques.tremblay@oliverwyman.com, avec une copie à Chris Fievoli à Chris.Fievoli@actuaires.ca.

Lien : http://www.actuaires.ca/members/publications/2010/210049f.pdf

Contact pour questions supplémentaires : Jacques Tremblay, président, groupe désigné, à jacques.tremblay@oliverwyman.com.

 

Bulletin de discipline – Volume 16, numéro 2

Le présent rapport de discipline, préparé par la Commission de déontologie, a pour but d'informer les membres de l'ICA sur le processus disciplinaire et les activités en cours dans ce domaine.

Lien : http://www.actuaries.ca/members/publications/2010/210046_f.pdf

Contact pour questions supplémentaires: Bill Weiland, président, Commission de déontologie, à l'adresse bweiland@eckler.ca.

 

Déclaration d'intention de modifier les Normes de pratique applicables aux régimes d'avantages sociaux postérieurs à l'emploi

La déclaration d'intention visant à modifier les Normes de pratique applicables aux régimes d'avantages sociaux postérieurs à l'emploi (partie 6000) a été approuvée par le Conseil des normes actuarielles le 3 juin 2010.

Elle propose un examen et une révision de la partie 6000 des normes de pratique.

Nous invitons les commentaires sur les changements proposés, particulièrement les commentaires provenant d'actuaires œuvrant dans le domaine des régimes d'avantages sociaux postérieurs à l'emploi, avant le 30 août 2010. Veuillez transmettre vos commentaires, de préférence sous forme électronique, à Ellen Whelan, à l'adresse ellen.whelan@mercer.com, avec une copie à Chris Fievoli, à l'adresse Chris.Fievoli@actuaires.ca.

Lien : http://www.actuaires.ca/members/publications/2010/210035f.pdf

Contact pour questions supplémentaires : Ellen Whelan, présidente, groupe désigné, à l'adresse ellen.whelan@mercer.com.

 

Une nouvelle possibilité stimulante de PPC – Entrevues en format MP3

Entrevues avec Chris Fievoli, actuaire résident
C'est avec plaisir que l'ICA vous offre une nouvelle possibilité de perfectionnement professionnel continu (PPC) : une série d'entrevues passionnantes avec l'actuaire résident Chris Fievoli, qui s'entretiendra avec des professionnels de l'industrie sur des sujets de l'heure. Chaque entrevue dure environ 30 minutes et est offerte en format MP3; vous pouvez ainsi écouter et apprendre sur le pouce. Que ce soit au volant, dans le train, à la maison ou au travail, le PPC de l'ICA est maintenant disponible en formats souples qui conviennent à votre horaire chargé.

Prix pour les membres : 29,00 $
Prix pour les non membres : 58,00 $

Veuillez prendre note que les entrevues sont disponibles en anglais seulement.

Lien :

Pour acheter le fichier MP3 téléchargeable : http://www.actuaires.ca/interviews/index_f.cfm

Contact pour questions supplémentaires : Alicia Rollo, directrice, éducation et perfectionnement professionnel, à l'adresse alicia.rollo@actuaires.ca ou par téléphone au (613) 236-8196, poste 136.

 

Mémoire à la Commission des services financiers de l'Ontario

L'Institut canadien des actuaires a présenté ses observations sur l'Énoncé des priorités de la Commission des services financiers de l'Ontario (CSFO).

Lien : http://www.actuaires.ca/members/publications/2010/210045f.pdf

Contact pour questions supplémentaires : Michel St-Germain, président, Direction des services aux membres, à michel.st-germain@mercer.com.

 

Normes de pratique définitives concernant la révision des Normes de pratique applicables aux régimes de retraite (partie 3000)

La version définitive ci-jointe concernant la révision des Normes de pratique applicables aux régimes de retraite (partie 3000) a été approuvée par le Conseil des normes actuarielles le 3 juin 2010.

La date d'entrée en vigueur a été fixée au 31 décembre 2010. La mise en œuvre hâtive des normes révisées n'est pas autorisée.

Les actuaires qui exercent leurs activités dans le domaine des régimes de retraite devront examiner les normes définitives avant d'exécuter les travaux qu'elles régissent.

Pour lire les normes de pratique définitives concernant les régimes de retraite, veuillez accéder aux liens ci-dessous.

Liens :
Note de service :
http://www.actuaires.ca/members/publications/2010/210040f.pdf
Normes de pratique – Section générale des Normes de pratique, sous-section 1110 :
http://www.actuaires.ca/members/publications/2010/210041f.pdf
Normes de pratique – Normes de pratique applicables aux régimes de retraite (partie 3000) :
http://www.actuaires.ca/members/publications/2010/210043f.pdf

Contact pour questions supplémentaires : Michael Banks, président, Groupe de travail sur les normes applicables aux régimes de retraite, à l'adresse Michael_Banks@mercer.com.

 

Mise à jour des conseils sur les hypothèses pour les évaluations de liquidation hypothétique et de solvabilité – Juin 2010

Les conseils les plus récents de la Commission des rapports financiers des régimes de retraite (CRFRR) concernant les hypothèses pour les évaluations de liquidation hypothétique et de solvabilité ont été communiqués dans une note de service datée du 13 avril 2010
(
http://www.actuaires.ca/members/publications/2010/210022f.pdf).

Les conseils contenus dans la note éducative d'avril concernant les coûts estimés d'achat des rentes collectives non indexées reposaient principalement sur les prix fournis par six sociétés d'assurance relativement à des blocs de contrats types de rentes collectives, qui se fondaient sur les conditions de prix en vigueur au 31 décembre 2009.

Afin de continuer à surveiller les prix des rentes collectives, la CRFRR a obtenu des prix à titre indicatif selon le même processus qui a été suivi pour recueillir ceux en date du 31 décembre 2009, mais en se fondant sur les conditions de prix en vigueur au 31 mars 2010. Les prix des rentes non indexées donnés à titre indicatif au 31 décembre 2009 et au 31 mars 2010 peuvent se résumer comme suit :

MOYENNE DES TROIS PRIX LES PLUS CONCURRENTIELS
  Gros achats
Petits achats
31/12/2009 31/03/2010 31/12/2009 31/03/2010
Retraités    
Taux d'actualisation 4,51 % 4,53 % 4,52 % 4,47 %
Écart par rapport à la série
CANSIM V39062
+0,42 % +0,54 % +0,43 % +0,48 %
Participants avec droits acquis différés    
Taux d'actualisation 4,46 % 4,51 %
4,40 %
4,26 %
Écart par rapport à la série
CANSIM V39062
+0,37 % +0,52 % +0,31 % +0,27 %

En ce qui concerne le groupe des retraités du bloc des gros achats de rentes non indexées, dans le cas des assureurs ayant indiqué les trois prix les plus concurrentiels, on note une augmentation de l'excédent (écart) de 12 points de base de la moyenne des taux d'actualisation, de concert avec les tables de mortalité UP94@2020, par rapport au rendement des obligations à long terme du gouvernement du Canada (GC) (série V39062). De façon similaire, l'écart a augmenté de 15 points de base dans le cas des participants avec droits acquis différés du bloc des gros achats.

Quant au groupe des retraités du bloc des petits achats de rentes non indexées, on note une hausse de 5 points de base de l'écart, tandis que, dans le cas des participants avec droits acquis différés du bloc des petits achats, l'écart s'est rétréci de 4 points de base.

Les prix donnés à titre indicatif au 31 mars 2010 suggèrent que l'écart existant entre les taux d'actualisation relatifs à l'achat de rentes collectives non indexées et le rendement des obligations à long terme du GC peut avoir augmenté de 10 à 15 points de base dans le cas des gros achats, tandis qu'il semble être resté inchangé dans le cas des petits achats.

Après avoir discuté avec quelques assureurs, la CRFRR est d'avis que le marché des rentes collectives n'a pas été très actif au cours du premier trimestre de 2010. La CRFRR n'a pas pu obtenir de données sur un nombre suffisant d'achats réels récents de rentes collectives pour valider la cohérence des taux d'actualisation obtenus à partir des prix donnés à titre indicatif au 31 mars 2010.

Compte tenu du manque de données sur les achats réels, de la volatilité élevée des taux d'actualisation des achats de rentes collectives qui a été observée durant certaines périodes au cours des 24 derniers mois ainsi que de la variation relativement faible des écarts que semblent indiquer les prix donnés à titre indicatif au 31 mars 2010, la CRFRR a déterminé qu'elle ne disposait pas, pour l'heure, de suffisamment d'éléments de preuve qui justifieraient une modification des conseils formulés dans la note éducative d'avril 2010.

Contact pour questions supplémentaires : Michael Banks, président, Commission des rapports financiers des régimes de retraite, à l'adresse Michael_Banks@mercer.com.

 

Une nouvelle enquête révèle que les Canadiens s'inquiètent de leur retraite – mais ne vont pas chercher d'aide

Dans le cadre de son commentaire permanent en matière de politique publique, l'Institut canadien des actuaires a publié un rapport fondé sur un sondage mené par Ipsos Reid pour le compte de l'ICA auprès d'un groupe de plus de 2 000 Canadiens constitué à parts égales de préretraités (adultes de plus de 45 ans qui sont encore actifs) et de retraités (adultes de plus de 45 ans qui se disent retraités). Cette recherche avait pour objet d'évaluer le degré de sensibilisation et de préparation des Canadiens à l'égard des risques liés à la retraite, ainsi que leur capacité à gérer ces risques.

Près de la moitié des préretraités ne sont pas entièrement préparés pour s'assurer une retraite confortable, selon les résultats de l'enquête publiée le 14 juin 2010.

La réponse médiatique a été excellente, surtout à la lumière de la rencontre des ministres des finances et des régimes de retraite réunis à l'Île-du-Prince-Édouard pour discuter des changements au système de revenu de retraite du Canada. Plusieurs groupes cherchaient à véhiculer leur message par le biais des médias, et l'Institut s'est démarqué pour connaître la meilleure journée de son histoire au plan médiatique.

Pour consulter le texte intégral du communiqué et du rapport intitulé Risques liés à la retraite : Définir les horizons de retraite, veuillez accéder aux liens ci-dessous.

Nous rappelons aux membres que Barry Gros et Chris Fievoli, qui font partie de l'équipe ayant supervisé le projet, présenteront la séance 12 lors de l'assemblée annuelle. Assurez-vous de réserver votre place à cette séance importante!

Liens :
Rapport
Communiqué de presse

Contact pour questions supplémentaires : Les Dandridge, directeur, communications et affaires publiques, à les.dandridge@actuaires.ca.

 

Deuxième révision de l'exposé-sondage sur la valeur actualisée des prestations de retraite en cas de rupture du mariage (section 4300)

Le document ci-devant a été approuvé par le Conseil des normes actuarielles (CNA) le 3 juin 2010. Compte tenu des commentaires reçus, il renferme quelques changements apportés à l'exposé-sondage précédent diffusé en décembre 2009. Toutefois, il comprend également une réponse aux commentaires présentés au sujet de l'exposé-sondage précédent, tant du point de vue du processus appliqué par le CNA que des recommandations formulées par ce dernier. Le présent document présente également les motifs pour lesquels le CNA recommande des hypothèses spécifiques, tout particulièrement le recours au taux d'inflation implicite (TII) (la différence entre le rendement des obligations non indexées du gouvernement du Canada et celui des obligations du gouvernement du Canada à rendement réel) comme fondement de l'hypothèse d'inflation, et il répond à ceux qui estiment qu'il n'est pas approprié de recourir au TII.

Lien : http://www.actuaires.ca/members/publications/2010/210036f.pdf

Contact pour questions supplémentaires : Charles McLeod, président, Conseil des normes actuarielles, à charlesmcleod@sympatico.ca.

 

Note éducative – Évaluation du passif des polices d'assurance collective de personnes

La Commission des rapports financiers des compagnies d'assurance-vie (CRFCAV) a élaboré la présente note éducative pour aider les actuaires à appliquer les normes de pratique aux fins de l'évaluation du passif des polices d'assurance collective de personnes dans le cadre des états financiers des assureurs-vie préparés conformément aux principes comptables généralement reconnus (PCGR) au Canada.

Cette note, dont l'objectif consiste également à fournir des renseignements complémentaires concernant les normes de pratique, se fonde sur les travaux antérieurs de la commission et reflète les commentaires formulés par des experts œuvrant dans le domaine de l'assurance collective de personnes.

Pour consulter la note éducative, veuillez accéder au lien ci-dessous.

Lien : http://www.actuaires.ca/members/publications/2010/210034f.pdf

Contact pour questions supplémentaires : Dale Mathews, présidente, Commission des rapports financiers des compagnies d'assurance-vie, à l'adresse Dale_Mathews@manulife.com.

 

Résultats des élections de 2010 de l'ICA

Félicitations aux membres de l'ICA élus au Conseil d'administration dans le cadre des élections de 2010.


Le président désigné est :
James (Jim) K. Christie

Les nouveaux administrateurs sont :
Stephen P. Bonnar
Sylvie Charest
William F. Chinery
Jacques Lafrance

Le président désigné servira un mandat d'un an à titre de président désigné, suivi de deux mandats consécutifs d'un an à titre de président et de président sortant. Les administrateurs sont élus pour un mandat de trois ans.

Les mandats des membres élus entreront en vigueur à la clôture de l'assemblée annuelle, le 30 juin 2010.

Au nom de tous les membres, nous tenons à remercier les autres membres qui ont posé leur candidature dans le cadre des élections.

Contact pour questions supplémentaires : Al Edwards, président, Commission des élections, au (519) 435-7069 ou par courriel à l'adresse al.edwards@londonlife.com.

 
Calendrier des rencontres

Le 21 octobre 2010

Webémission

Série sur les Normes internationales d'information financière (IFRS) - La réponse de l'ICA face aux récents développements

Midi à
13 h 30 (HAE)

Le 26 octobre 2010

Webémission

Réassurance

Midi à
13 h 30 (HAE)

Le 3 novembre 2010

Colloque sur les régimes de retraite

Hôtel Hilton Montréal Bonaventure

Montréal, QC

Le 23 novembre 2010

Webémission

Régimes de retraite à cotisations déterminées

Midi à
13 h 30 (HAE)

Le 8 décembre 2010

Webémission

Série sur les Normes internationales d'information financière (IFRS) - Les normes canadiennes

Midi à
13 h 30 (HAE)

Les 29 et 30 juin 2011

Assemblée annuelle

Hôtel Westin d'Ottawa

Ottawa, ON

Vous trouverez des renseignements supplémentaires sur tous les événements de l'ICA à l'adresse http://www.actuaires.ca/meetings/calendar_of_meetings_f.cfm.
Vous pouvez aussi téléphoner à Nancy Jenkinson au 613-236-8196, poste 104 ou lui écrire à
nancy.jenkinson@actuaires.ca.

Pour des renseignements sur les webémissions de l'ICA, veuillez accéder au lien suivant : http://www.actuaires.ca/webcasts/index_f.cfm.

 
Le Point sur le Conseil et les Directions

Conseil d’administration

Le Conseil a approuvé la composition de la Direction des services aux membres pour 2010-2011, à compter du 1er juillet 2010, comme suit : Richard Bisson, Julie Chambers, Sylvie Charest, John Dark, Marcia Gallos, Marc-André Melançon, Michel St-Germain (président), Marcus Robertson, Cathy Shum-Adams, Christopher Townsend et Gary Walters (vice-président).

Remarque : Le mandat de Bruce Langstroth a pris fin le 30 juin 2010.

Le Conseil a approuvé la composition de la Direction de l’admissibilité et de la formation pour 2010-2011, à compter du 1er juillet 2010, comme suit : Stephen Bonnar, Trevor Cartlidge, Dave Dickson (président), Angelita Graham, John Have, Neville Henderson, James Lewis, David Oakden, Paul Winokur et Jason Vary.

Remarque : Les mandats de Barbara Addie et de Mike Smith ont pris fin le 30 juin 2010. La nouvelle membre dont la nomination a été approuvée est Angelita Graham.

Le Conseil a approuvé la composition de la Direction de la pratique actuarielle pour 2010-2011, à compter du 1er juillet 2010, comme suit : Alan Exley, Simon Curtis, Steve Easson, Ty Faulds (président), Jacqueline Friedland, Derek Gerard, Bruce Langstroth, Marie-Hélène Malenfant, Daniel Pellerin, Phil Rivard (vice-président) et Lesley Thomson.

Remarque : Les mandats de Pat Johnston, Ralph Ovsec et Josephine Robinson ont pris fin le 30 juin 2010. Les nouveaux membres dont la nomination a été approuvée sont Alan Exley, Simon Curtis et Bruce Langstroth.

Le Conseil a approuvé la composition de la Commission de déontologie pour 2010-2011, à compter du 1er juillet 2010, comme suit : Wayne Berney (vice-président), Guy Breton, Douglas Brooks, Luc Farmer, Normand Gendron, Jessie Shaw Gmeiner, Bob Howard (ex officio), Danielle Lamarche, Jim McCarter, Liam McFarlane (secrétaire), Jim Murta, John Tarrel, William Weiland (président) et Ashley Witts.

Remarque : Randy Dutka a démissionné de son poste à la Commission de déontologie en date du 30 mars 2010. Les mandats de Mike Hale, Bob Baldwin et Michel St-Germain ont pris fin le 30 juin 2010. Le mandat d’Ashley Witts prendra fin le 31 décembre 2010. Bob Howard siège à titre de nouveau membre ex officio à compter du 1er juillet 2010.

Conformément au Statut administratif 9.01(2), le groupe de candidats à des tribunaux pour 2010-2011, à compter du 1er juillet 2010, a été constitué comme suit : Nicholas Bauer, Shiraz Bharmal (président), Martin Brown, Marc Fernet, Neville Henderson, Daniel Murphy, J. Edward Nixon (vice-président), Owen O’Neil, James Paterson, Philip Pothier, Allan Shapira, David Short, William Solomon, Monique Tremblay, Hugh White et Nancy Yake.

Remarque : Les mandats de Richard Bisson et de James A. Brierley ont pris fin le 30 juin 2010. Les nouveaux membres dont la nomination a été approuvée sont David Short, Monique Tremblay et Nancy Yake.

Le Conseil a approuvé la nomination, avec effet immédiat, de Jim Doherty au poste de vice-président de la Commission des relations internationales.

Le Conseil a approuvé la nomination, avec effet immédiat, de Ben Marshall en tant que représentant de l’ICA au sein du Comité de l’éducation de l’Association Actuarielle Internationale (AAI).

Anthony Benjamin, Rob Brown, Micheline Dionne, Neil Duffy, Chris Fievoli, Bob Howard (président), Manuel Monteiro, Céline Plante et Fred Vettese ont été nommés au Groupe de travail sur la vision au sujet des régimes de retraite, lequel relevait du Conseil et dont le mandat s’échelonnait du 10 juin 2010 au 31 août 2010. Jean-Claude Ménard a participé au groupe en tant qu’observateur.

Paul Della Penna, John Christie, James Christie, John Dark, Leslie Lohmann, Moi-Yin Ng, Catherine Robertson, Marc Tardif et Ashley Witts ont démissionné de leur poste à la Commission des règles de déontologie.

Direction de l’admissibilité et de la formation (DAF)

La participation de Danielle Harrison et Mei-Hsuan Chao à titre de membres de la Sous-commission des assurances IARD de la Commission responsable de l’organisation du colloque mixte pour l’actuaire désigné a été confirmée. Germain Denoncourt a démissionné de son poste à la sous-commission.

Les nominations de Sophie Cournoyer et Melissa Kirshenbaum ont été approuvées respectivement aux postes de présidente et vice-présidente de la Commission responsable de l’organisation du Colloque sur les régimes de retraite. Michael Banks, Anne-Marie Lainesse et Deborah McMillan ont été nommés membres de la commission.

La Commission des webémissions et la Commission responsable de l’organisation des assemblées annuelle et générale ont été dissoutes avec les remerciements de la DAF.

La composition de la Commission de l’application des règles et des normes (CARN) a été restructurée comme suit :

  • Président : Dave Dickson
  • Membres : Roger Allen, président de la Sous-commission de la conformité en matière de PPC; Louis-Georges Simard, président du Groupe de travail sur l’examen des régimes de retraite 2009; David Short et Roderick Sproule, tous deux membres du Groupe de travail sur l’examen des régimes de retraite 2009.

Richard Bisson, Liam McFarlane, Owen O’Neil, M. David Brown, René Delsanne, K. Paul Duxbury, D. Cameron Hunter, J. Chris Kutney, John McKellar, Peter Morse, Thomas Schinbein, William Solomon et Cecil Van Bolhuis ont démissionné de leur poste à la commission.

Rémi Villeneuve a été nommé vice-président de la Commission d’admissibilité.

Claudette Cantin a démissionné de la Commission responsable de l’organisation du colloque mixte pour l’actuaire désigné.

 

Amy Pun, John Dark, Peter Muirhead, Bruce Jones et Ben Marshall ont été nommés membres de la Commission de l’agrément. Harry Panjer a démissionné de son poste de président, et Mary Millard, Jean-Louis Massé, B. John Manistre, René Delsanne, James Christie et Allan Brender ont également démissionné de la commission.

 

Amy Pun a été nommée vice-présidente de la Commission de l’éducation permanente. Ralph Ovsec, Lynn Grenier-Lew, Gary Walters, Mike Smith, Mariève Tétreault et Nathalie Bégin ont été nommés membres de la commission, et Frank Grossman, Nathalie Rahman, Frank Reynolds, Graham Rogers, Evelyn Somer et Guy Poliquin ont démissionné de la commission.

Direction des services aux membres

Marc-André Belzil a été nommé président de la Commission de recherche à compter du 1er octobre 2010.

Julie Chambers a été nommée, avec effet immédiat, présidente de la Sous-commission sur l’expérience dans les rentes de la Commission de recherche. Roland Johnson a été nommé membre de la sous-commission, avec effet immédiat.

Stephen W.I. Cheng a été nommé vice-président de la Commission sur les communications, avec effet immédiat.

À titre d’information seulement :

Le 28 juin 2010, le Conseil d’administration a approuvé la motion suivante :
Que le Conseil approuve la composition de la Direction des services aux membres pour 2010-2011, à compter du 1er juillet 2010, comme suit : Richard Bisson, Julie Chambers, Sylvie Charest, John Dark, Marcia Gallos, Marc-André Melançon, Michel St-Germain (président), Marcus Robertson, Cathy Shum-Adams, Christopher Townsend et Gary Walters (vice-président).

Veuillez prendre note : Richard Bisson, Sylvie Charest et John Dark sont membres du Conseil d’administration.

Annie Girard a démissionné, avec effet immédiat, de son poste de membre de la Sous-commission sur l’expérience dans les rentes de la Commission de recherche.

Direction de la pratique actuarielle

Pierre Dionne et Isabelle Périgny ont été nommés respectivement président et vice-présidente de la Commission des rapports financiers des compagnies d’assurances IARD.

Un Groupe de travail sur les taux d’actualisation applicables à la comptabilisation des prestations de retraite et postérieures à la retraite, dont la présidence est assumée par Gavin Benjamin, a été créé.