CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA

Canadian Institute of Actuaries/Institut canadien des actuaires

Octobre 2017
Elliott Bauer
D.W. Simpson & Company
Eckler Ltd.
Mise à jour de la présidente

par Sharon Giffen, FICA
Présidente de l’ICA

Comme le veut la tradition, la réunion de septembre du Conseil d’administration a été précédée d’une séance d’orientation. Il s’agit d’un moment précieux qui permet aux nouveaux membres du Conseil d’administration de comprendre la structure générale de l’ICA et les défis actuels auxquels est confronté chacun des services du siège social. Des présentations personnelles entre les membres du personnel et ceux du Conseil d’administration ont suivies – un peu de plaisir et de légèreté avant de passer à un programme très chargé.

Cette réunion fut remplie de discussions portant sur des sujets susceptibles de toucher tous les actuaires canadiens. Nous tiendrons sous peu des consultations avec les membres, et ce, pendant tout l’hiver. Je vous exhorte tous à vous exprimer et à faire connaître votre opinion pendant cette période.

Consultations à venir

  1. Examen du perfectionnement professionnel continu (PPC)
    Tout d’abord, la consultation portera sur une proposition touchant le PPC. Le Conseil d’administration continue de croire que le public sera mieux servi s’il est certain qu’une personne utilisant le titre de FICA respecte le programme de PPC ou en a été dispensée.
  2. Structure de l’ICA
    Un changement de structure de l’ICA comprendra une consultation par étapes. Au bout du compte, tous les membres seront invités à y prendre part. Toutefois, nous commencerons par les bénévoles actuels et récents, car ce sont eux qui seront probablement les plus touchés. Le projet n’en est pas encore à l’étape de la proposition. Il s’agit plutôt d’un essai : nous sommes très ouverts aux commentaires et aux suggestions de solutions de rechange. J’aimerais recevoir les propos des membres qui portent intérêt à ce sujet, particulièrement ceux qui ont de l’expérience en conception organisationnelle.
  3. Autres questions relatives à la gouvernance
    Dans le but de moderniser nos procédures de gouvernance, diverses propositions seront présentées. Dans la plupart des cas, elles exigeront la modification des Statuts administratifs et elles nécessiteront le vote des membres à la prochaine Assemblée annuelle.

La norme IFRS 17

Ceux d’entre vous qui œuvrent dans le domaine de l’assurance sont certainement au courant de la mise en œuvre prochaine de la norme IFRS 17. Notre Direction des relations internationales s’affaire à ce dossier depuis plusieurs années. La mise en œuvre de cette norme influera sensiblement sur presque tous les aspects des travaux actuariels en assurance. (Un indice rapide : une prime ne constituera pas nécessairement un revenu dans le nouveau cadre!)

Afin de bien faire comprendre les répercussions des nouvelles règles, non seulement sur l’évaluation et les rapports financiers, mais aussi sur la tarification, la conception des produits, la gestion des risques, la gestion de l’actif‑passif et d’autres travaux dans le domaine de l’assurance, nous avons créé une Commission directrice sur la norme IFRS 17, qui sera habilement codirigée par Les Rehbeli et Cynthia Potts. Ceux‑ci auront pour mandat de veiller à ce que toutes les pratiques canadiennes soient bien éclairées au sujet de la norme IFRS 17 et que nous sommes prêts à aider les chefs de file du secteur des assurances à composer avec les répercussions sur leurs entreprises.

Réglementation concernant l’usage de la désignation « actuaire »

Depuis fort longtemps, nous sommes confrontés au problème que représentent les non‑membres de l’ICA qui s’autoproclament « actuaire ». Puisque l’ICA n’a de pouvoirs que sur ses membres, nous avons donc très peu de recours. Nous étudierons les avantages et les inconvénients d’une demande de réglementation provinciale sur l’utilisation de cette désignation, conscients que le manque possible d’uniformité et l’application éventuelle d’une telle réglementation seraient moins souhaitables que l’uniformité de la réglementation actuelle. Restez à l’affût.

Partenariat avec les organismes provinciaux de réglementation des régimes de retraite

Nous avons convenu de fournir des commentaires aux organismes provinciaux de réglementation dans le cadre de l’examen qu’ils effectueront au sujet des règlements sur les régimes de retraite. Le Québec a été le premier à lancer son examen, suivi de près par l’Ontario. Charles Lemieux et Mathieu Provost fourniront des commentaires et le tout sera supervisé par Bernard Morency.

Programme d’agrément universitaire (PAU)

Le Conseil a reçu un rapport et des recommandations concernant la possibilité d’apporter des changements au PAU. Pour le moment, aucun changement précis n’est requis. La consultation se poursuivra en vue d’établir la communication avec tous les intervenants pertinents.

Le coin de la pratique

Au sujet de l’initiative visant à donner au Conseil d’administration un aperçu des enjeux actuels dans nos principaux domaines de pratique, nous avons eu une discussion animée concernant bien des enjeux auxquels sont actuellement confrontés les spécialistes en régimes de retraite. Ces précieuses mises à jour permettent au Conseil d’administration de se tenir bien informé de la situation dans tous les domaines de pratique.

Affaires générales de l’ICA

Le Conseil d’administration a également reçu des rapports dans le cours normal de ses activités :

  1. Un rapport annuel du Conseil de surveillance des normes actuarielles (CSNA) et du Conseil des normes actuarielles (CNA);
  2. Les nominations au sein des directions;
  3. Les états financiers;
  4. L’état d’avancement du Cours orienté vers la pratique (COP) (COP mis à jour qui sera offert à compter de juin 2018);
  5. Les mises à jour de la DSM;
  6. Les activités du siège social.

Bénévolat

Il va sans dire que nos nombreux groupes de bénévoles sont très actifs. À chaque bénévole, je dis « Merci », et j’invite tous ceux qui n’ont pas encore trouvé le domaine qui les intéresse pour se porter bénévole de continuer à chercher. Il existe des points d’intérêt pour tout un chacun, ou presque!

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec moi, à mon adresse courriel dans le répertoire des membres en ligne ou à l’adresse courriel du siège social. Bon mois d’octobre!

Sharon Giffen, FICA, est la présidente de l’Institut canadien des actuaires.

 
Le point de mire

par Benoit Miclette, FICA

En termes simples, le rôle de la Direction des services aux membres (DSM) consiste à donner vie aux stratégies et aux objectifs du Conseil d’administration en ce qui concerne les initiatives publiques et gouvernementales, la promotion de la profession actuarielle et les services aux membres de l’ICA. Le résultat : une étendue de travail très vaste qui pourrait, au premier coup d’œil, sembler manquer de cohésion. En y regardant à deux fois, on constate que les éléments communs visent tous les services aux membres, un niveau au-dessus des disciplines actuarielles distinctes qui nous définissent, de la même façon qu’une unité d’entreprise supervise des sujets plus larges au sein d’une société. Les membres de la Direction et moi-même supervisons les serveurs de liste de discussion de l’ICA, de même que 12 commissions, dont la Commission exécutive de recherche, la Commission sur les pratiques émergentes, la Commission sur les changements climatiques et la viabilité, la Commission de la santé, la Commission sur la modélisation prédictive, la Commission des nouveaux membres et la Commission sur la gestion et le développement des bénévoles. Un travail diversifié? Oh que oui! Une vaste portée? Absolument! Ennuyeux? Jamais!

Un regard introspectif sur la DSM

La DSM a effectué une révision complète de ses activités au cours des derniers mois sous la direction de Marie-Hélène Malenfant, la présidente précédente, avec la ferme intention de centrer ses efforts sur les fonctions qui exigent une expertise actuarielle. Cette version révisée de l’éventail de ses activités présente toujours des défis, notamment celui, et non le moindre, d’identifier un plan d’action commun à toutes les commissions sans qu’elles perdent de vue leur principal point de mire.

Je me fixe l’objectif personnel, pendant mon mandat à la présidence de la DSM, d’améliorer la communication et d’accroître la collaboration entre la DSM et toutes les commissions qui en relèvent. Nous avons la vision précise d’avoir des assises solides. Ainsi, notre démarche initiale sera de clarifier les points de connexions entre nos commissions, soit des postes de représentants. D’autres directions ont depuis adopté notre modèle et créé des rôles similaires afin d’établir des relations entre les commissions. La prochaine étape serait de créer un forum pour favoriser la collaboration entre les commissions afin de partager les plans stratégiques et échanger sur les défis communs. Les commissions nous ont donné de la rétroaction positive à cet égard et nous continuerons d’améliorer notre approche au cours des prochains mois.

Activités des commissions de la DSM

Les commissions qui relèvent de la DSM font un travail exceptionnel afin de remplir leur mandat respectif. Leur enthousiasme et dévouement sont remarquables.

Ainsi, la Commission sur la gestion et le développement des bénévoles (CGDB) a mis sur pied une excellente initiative, soit la publication régulière des occasions de bénévolat dans les annonces électroniques de l’ICA. Cette initiative permet d’accroître la sensibilisation et l’intérêt de nos membres envers le bénévolat et le partage de leur expertise dans le cadre des activités de l’ICA. La CGDB a aussi un programme pilote visant à offrir des occasions pour nos plus jeunes FICA de se joindre aux commissions pour une première expérience de bénévolat. Ce programme a été mis sur pied après une consultation menée par la Commission des nouveaux membres.

Suite à sa restructuration, la Commission exécutive de recherche offre maintenant aux membres l’occasion de participer dans des groupes chargés de la supervision de projets. De façon générale, ces groupes sont des sous-commissions dont la durée du mandat est limitée et qui sont axées sur une étude précise, soit en innovation, en recherche d’expérience ou de nature académique. Ainsi, les membres peuvent se pencher sur des sujets d’actualités. Pour de plus amples renseignements sur les activités de l’ICA en matière de recherche, consultez la page intitulée Recherche sur le site Web de l’ICA.

Nos autres commissions ont plusieurs projets en cours. Vous entendrez parler de ceux-ci davantage au cours des prochains mois, dont une politique sur les énoncés publics, les changements climatiques, les consultations auprès de l’organisme de réglementation des régimes de retraite, etc. Soyez à l’affût!

La Direction des services aux membres est composée de Benoit Miclette (président), Stephen Cheng, Neil Duffy, Claude Ferguson (représentant auprès du Conseil d’administration), Paul Gobeil, Véronique Ménard, Nari Persad, Martin Roy, Yeh Ching Seto, Anne St-Martin et Nimmie Veerappen.

Benoit Miclette, FICA, est le président de la Direction des services aux membres.

 
Les actuaires en déplacement

Développements de carrière

Serge Charbonneau a reçu le prix du conseil régional lors du Congrès national 2017 de l’Association canadienne des administrateurs de régimes de retraite (ACARR). Ce prix vise à reconnaître les efforts d’une personne qui a contribué de façon importante au travail, à la croissance et au développement de leur conseil régional. M. Charbonneau préside le Conseil fédéral de l’ACARR et il est membre du Conseil régional du Québec.

Yvon Charest, président et chef de la direction de iA Groupe financier, a été investi de l’Ordre du Canada en août dernier.

Tim Clarke est le nouveau président de tc Health Consulting. Auparavant, il  a été chef de l’innovation, santé et avantages sociaux, chez Aon Hewitt. Il a également été conseiller en chef pour la gestion de la santé au Canada chez Hewitt Associates, entreprise à laquelle il s’est joint en 1993.

Manuvie a conféré une plus grande importance au rôle d’actuaire en chef pour mieux refléter l’importante contribution de cette fonction au succès de la société. Ainsi, Steven Finch, actuaire en chef chez Manuvie, se rapportera directement au président de Manuvie, Roy Gori, à compter du 1er janvier 2018.

Manuvie a nommé Naveed Irshad dans le rôle de chef, Anciens produits, Amérique du Nord, à compter du 1er janvier 2018.

Assurances Desjardins a désigné André Langlois dans le rôle de premier vice-président à la direction, assurances de personnes. M. Langlois dirigera les opérations pour l’ensemble des secteurs d’activités de l’entreprise, y compris l’assurance individuelle, l’assurance de groupe commerciale, l’assurance-crédit et l’assurance directe, ainsi que les régimes collectifs d’épargne-retraite. M. Langlois travaille pour Desjardins depuis près de 30 ans.

Paul Lorentz a été désigné chef mondial, gestion de patrimoine et d’actifs, chez Manuvie.

Partner Re a nommé Jerome Matrundola dans le rôle de directeur général, assurances de personnes, pour la région de l’Asie-Pacifique. 

Emmanuel Matte est directeur général de Hexavest. Auparavant, il était à la tête des solutions globales de gestion d’actifs au sein de Gestion d’actifs Manuvie, entreprise à laquelle il s’était joint en février 2015. Il a également œuvré au sein de la Standard Life Investments en tant que vice-président principal, solutions de placement.

Harry Panjer a été élu président de la fondation de la Comox Valley Community.

Michel St-Germain a reçu le prix du secteur de l’Association canadienne des administrateurs de régimes de retraite (ACARR) 2017, un prix qui reconnaît le travail et les réalisations d’une personne qui s’est établi comme une source d’inspiration derrière des changements fondamentaux au niveau du secteur du revenu de retraite canadien. En plus de son travail chez Mercer, M. St-Germain est président de la Commission consultative sur les régimes de retraite de l’ICA et siège au comité des politiques nationales de l’ACARR et au comité exécutif. Au cours des deux dernières années, il a collaboré avec les sous-comités de l’ACARR sur les politiques nationales, le supplément volontaire du Régime de pensions du Canada, la note d’orientation actuarielle pour le CSFO, l’expansion des régimes de retraite publics et la réforme de la capitalisation en Ontario.

Les actuaires dans les médias

Robert Brown a été cité dans la revue Benefits Canada, dans un article portant sur les régimes à prestations cibles.

Thierry Chamberland, Mathieu Tessier et Michel Fortin ont été cités dans un article du Insurance Journal portant sur la longévité accrue et la gestion du risque en matière de régimes de retraite.

Malcolm Hamilton a été cité dans un article de la revue MoneySense au sujet des économies des Canadiens à la retraite.
___________________________________________________________________________________

Le réseautage est un élément clé de la carrière de tout professionnel qui réussit, et l’ICA vous offre une nouvelle possibilité d’informer vos pairs de vos réalisations et progrès.

Notre rubrique du (e)Bulletin, Les actuaires en déplacement, vous donnera l’occasion d’annoncer votre nouvelle nomination, votre nouveau titre, vos nouveaux titres de compétence ou d’autres renseignements vous concernant. Vous aurez ainsi la possibilité d’informer vos confrères et consœurs de travail et d’autres professionnels en actuariat ou du domaine financier – qu’il s’agisse d’ex-collègues, d’anciens confrères ou consœurs d’université, d’employeurs potentiels, de futurs clients, etc. – de, par exemple :

  • Votre nouvelle nomination;
  • Votre nouveau titre ou nouveau champ de responsabilité;
  • Vos nouvelles qualifications;
  • Vos nouvelles coordonnées;
  • Un prix ou une reconnaissance qui vous a été décerné;
  • La publication de documents ou d'articles.

Il vous suffit d’envoyer un courriel – une simple ligne suffit, mais n’hésitez pas à en mettre davantage si vous le souhaitez – à la rédactrice anglaise de l’ICA à bonnie.robinson@cia-ica.ca. Nous veillerons à ajouter cette information au numéro suivant du (e)Bulletin.

Pour plus de nouvelles concernant les membres de l’ICA et leurs activités, suivez l’ICA sur Twitter.  

 
Insight Decision Solutions
Acutarial Design
RGA Canada
À l'horizon

par Jeffrey Baer, FICA

Je me suis rendu compte, assez récemment, que l’actuariat est une forme très spécialisée d’analytique prédictive. Je n’avais jamais perçu l’actuariat sous cet angle pendant toutes mes études de premier cycle en actuariat, ou pendant mes six années de préparation aux examens actuariels. Ce n’est que lorsque j’ai dirigé une équipe analytique pendant une année que l’idée m’est venue : mes deux identités professionnelles, actuaire et professionnel en analytique, partagent les mêmes origines.

Applications pratiques

Examinons les deux fonctions les plus courantes de l’actuaire : la tarification et l’évaluation. On nous enseigne à appliquer des techniques actuarielles spécifiques pour déterminer les taux indiqués, mais un processus analytique qui produirait des taux qui ne sont pas excessifs, insuffisants ou discriminatoires pourrait constituer une démarche de tarification valable. Le calcul de réserves suffisantes pour couvrir les sinistres et les dépenses non payés représente un problème de prévision qui peut être réglé à l’aide d’une multitude de méthodes de modélisation prédictive différentes.

En ma qualité de directeur de l’analytique avancée auprès d’Assurance Economical et de la compagnie d’assurance Sonnet, j’ai le privilège de diriger une équipe diversifiée de professionnels en analytique accomplis qui possèdent de l’expérience en statistique, en recherche opérationnelle, en analyse géospatiale et en apprentissage machine. Je suis chargé de collaborer avec des intervenants du milieu des affaires dans des domaines tels les ventes, la souscription, le marketing et le règlement des sinistres pour mettre au point des solutions fondées sur les données afin de régler des problèmes d’entreprise, et de diriger la recherche d’applications novatrices de modélisation prédictive au sein de notre organisation. Ma description de tâches n’exige pas d’expérience en actuariat. Pourtant, j’ai souvent constaté que ma formation d’actuaire est très utile dans le milieu de l’analytique.

Des notions d’actuariat dans les domaines non actuariels

Dans certains cas, mon équipe utilise des concepts actuariels traditionnels et les applique à des domaines non actuariels. Par exemple, nous avons récemment mobilisé notre service des sinistres pour régler un problème opérationnel intéressant à Assurance Economical. Nous avons une excellente équipe de 20 experts en sinistres qui sont sur le terrain et qui soutiennent nos clients pendant le processus de règlement d’un sinistre. Toutefois, pour atteindre des niveaux élevés de service à la clientèle tout en équilibrant la capacité des experts en sinistres, le temps de déplacement et d’autres contraintes, nous devons déterminer la taille du territoire dont est responsable chacun de ces experts. À cette fin, nous pouvons appliquer des concepts actuariels pour prévoir le nombre de demandes de règlement pour des dommages matériels qui nécessiteront la présence d’un expert en sinistre sur place au cours de la prochaine année. Nous pouvons ensuite utiliser ces projections comme élément d’un modèle d’optimisation qui tient compte de notre objectif et de nos contraintes et qui détermine les territoires optimaux pour les experts.

Dans d’autres cas, j’applique à la conception de solutions analytiques les mêmes compétences que j’ai acquises comme actuaire. À l’instar de l’actuariat, l’analytique prédictive exige de la prudence pour poser des hypothèses, de l’expertise pour programmer et jongler avec les données, ainsi que de solides connaissances en affaires. Du point de vue des compétences générales, la résolution de problèmes, le travail d’équipe et la capacité de communiquer des concepts techniques à des auditoires non techniques sont toutes des compétences nécessaires.

Améliorer la satisfaction de la clientèle, les processus internes et les décisions opérationnelles

Grâce à ces compétences, les applications d’analytique prédictive visant à améliorer la satisfaction de la clientèle, les processus internes et les décisions opérationnelles sont infinies. Nous avons utilisé l’analytique prédictive pour déterminer les secteurs de croissance cible, trier les comptes pour la souscription, détecter les possibilités de recouvrement en matière de sinistres et optimiser la sélection des biens pour l’inspection des risques.

Un avenir brillant

L’avenir de l’actuaire et professionnel en analytique est brillant. L’analytique prédictive fait de plus en plus partie du programme de formation de base de l’actuaire, ce qui constitue une excellente nouvelle. J’ai bien hâte de rencontrer les membres de la prochaine génération d’actuaires et professionnels en analytique chez Economical!

Jeffrey Baer, FICA, est directeur de l’analytique avancée auprès d’Assurance Economical et de la compagnie d’assurance Sonnet.

 
Nouvelles de l'Institut

Le 30 août dernier, 70 personnes ont participé à Balivernes sur la profession d’actuaire et autres légendes urbaines, un événement de réseautage conjoint parrainé par l’Institut canadien des actuaires (ICA) et l’Association nationale des étudiants en actuariat (ANÉA).

La soirée avait lieu au Mill Street Brew Pub dans le quartier historique de la distillerie. Trevor Cartlidge, FICA et actuaire-conseil principal chez Willis Towers Watson, a diverti la foule en relatant des anecdotes personnelles, des gaffes et des faux pas, y compris comment le cours de sa vie a été perturbé suite à une mauvaise information.

L’événement, qui a accueilli un heureux mélange d’étudiants et de membres de l’ICA, a été une belle occasion pour réseauter et rassembler les actuaires de demain et ceux d’aujourd’hui. « C’était vraiment excitant de voir autant d’actuaires et de futurs actuaires réunis » a expliqué Victor Wang, président de l’ANÉA. « Nous sommes parvenus à attirer un groupe diversifié, composé à la fois d’étudiants en provenance des universités Western, York, Toronto, Waterloo, etc., et d’actuaires travaillant pour un grand éventail d’employeurs de la région du Grand Toronto. » 

Les étudiants présents ont apprécié l’occasion de créer de nouveaux liens, d’écouter le point de vue de M. Cartlidge, les secrets derrière son succès et ses recommandations quant aux outils essentiels à avoir dans sa trousse de futur actuaire. « Cela a été une occasion agréable de réseauter avec la communauté actuarielle à Toronto », explique Michal Malyska, un étudiant en statistiques à l’Université de Toronto. « C’était sympathique d’avoir la chance d’explorer le quartier de la distillerie durant l’événement. »

« C’était une formidable occasion de réunir les membres actuels et futurs de l’ICA dans une ambiance conviviale », raconte Alicia Rollo, directrice, éducation et perfectionnement professionnel, à l’ICA. « Trevor a été vraiment très divertissant tout en donnant beaucoup de matière à réflexion aux étudiants en actuariat. »

Mme Rollo ajoute que l’ICA accorde une grande valeur à sa relation avec l’ANÉA et que ce genre de soirée pourrait devenir un événement annuel de fin d’été, en plus du parrainage habituel par l’ICA du congrès de l’ANÉA en janvier.

« Nous sommes contents des retombées de cet événement et nous avons hâte à nos futures collaborations avec l’ICA au cours des prochaines années » a ajouté le président désigné de l’ANÉA, Haider Imam.

 

Vous êtes passionnés d’un sujet de perfectionnement professionnel continu (PPC) en particulier et aimeriez l’explorer dans le cadre d’une assemblée, d’un colloque ou d’une webémission de l’ICA en 2018? Vous souhaitez partager votre passion en devenant un conférencier lors d’un prochain événement de l’ICA, ce qui vous aiderait à satisfaire l’exigence d’accomplir 100 heures d’activités de PPC sur une période de deux ans?

Si vous répondez oui à l’une ou l’autre de ces questions, la Commission de l’éducation permanente veut vous entendre. Faites-nous parvenir vos idées pour un excellent sujet de PPC ou soumettez votre proposition pour être conférencier à un événement de l’ICA. Contribuez à l’avancement de la profession actuarielle au Canada.

Nous sommes ravis de recevoir vos propositions tout au cours de l’année. Par contre, pour les événements, les colloques et les webémissions de 2018, veuillez nous faire parvenir vos propositions d’ici le 27 octobre.

Nous vous invitons également à prendre quelques minutes pour répondre au sondage suivant et soumettre vos idées : Appel aux idées de perfectionnement professionnel continu (PPC) et aux propositions de conférenciers.

 

Le plus récent numéro de Voir au-delà du risque, la publication électronique trimestrielle, est maintenant disponible sur le site Web de l’ICA.

Dans ce numéro, Sylvain Fortier, chef des risques et des finances chez Uni Coopération financière, décrit les compétences et l’expertise qu’apportent les actuaires dans l’industrie bancaire et financière, particulièrement dans le domaine de la gestion des risques opérationnels.

Voir au-delà du risque est la publication trimestrielle électronique de l’ICA et chaque numéro présente des contributions de noms bien connus au sein de la pratique actuarielle et d’experts du sujet traité qui écrivent sur des sujets qui sont proposés et perfectionnés par le Groupe d’experts à la rédaction, les lecteurs et les membres de l’ICA.

Nous avons la certitude que vous trouverez cet article instructif et inspirant, et nous vous incitons à le partager avec vos amis et collègues.

 
Nouvelles sur les événements

L’événement En direct avec l’ICA est une occasion pour les membres de l’ICA de réseauter et d’échanger des idées sur ce qui leur tient à cœur en tant qu’actuaire. Venez rencontrer Sharon Giffen, présidente de l’ICA, et Patrick Chamberland, administrateur au Conseil d’administration, afin de discuter des enjeux actuariels de l’heure, d’obtenir des réponses à vos questions sur l’ICA et d’aider l’Institut à mieux comprendre vos besoins.

Le premier événement intitulé « En direct » de l’ICA s’est tenu en avril 2017 au Drake One-Fifty à Toronto. Dave Dickson et Sharon Giffen, qui étaient alors respectivement président et présidente désignée, ont abordé plusieurs sujets, du Programme d’agrément universitaire (PAU) jusqu’aux énoncés publics, en passant par la présence des actuaires canadiens sur la scène internationale. Les participants ont posé des questions pertinentes, formulé des commentaires et étaient tous impatients de partager leurs opinions. Après une heure de discussions animées, plusieurs personnes sont restées au restaurant pour poursuivre les échanges et réseauter. Ce fut une excellente occasion de revoir de vieux amis et de rencontrer de nouvelles personnes.

L’inscription à l’événement En direct avec l’ICA ouvrira le 12 octobre sur le site Web de l’ICA.

En direct avec l’ICA

Date : Le jeudi 2 novembre 2017

Heure : De 16 h 30 à 18 h 30

Lieu : Jatoba, 1184, place Phillips, Montréal

Entrée : Gratuite

Format : Discussion interactive et séance de questions et réponses

Des rafraîchissements seront offerts.

 

par Matthieu Landry

Les séances sur les modifications apportées au Test de suffisance du capital des sociétés d’assurance‑vie (TSAV) et à la norme IFRS 17, ainsi que les études de cas sur le professionnalisme ont été l’objet principal du Colloque pour l’actuaire désigné de l’ICA 2017.

« En raison de la mise en œuvre du TSAV en 2018, suivie de près par l’IFRS 17, le Colloque pour l’actuaire désigné de cette année a porté plus particulièrement sur les nombreux changements que les membres de l’ICA devront mettre en place au cours des prochaines années », a déclaré Chris Fievoli, actuaire membre du personnel de l’ICA, communications et affaires publiques.

Le TSAV et l’IFRS 17 ont représenté des sujets de toute première importance à l’occasion de presque toutes les séances durant le colloque. Les discussions ont porté sur les principales modifications (y compris des différences philosophiques) découlant de la nouvelle norme d’évaluation, la participation des actuaires à la mise en œuvre de l’IFRS 17, les missions  périodiques des vérificateurs et des professionnels chargés de la préparation des états financiers, etc.

Séance interactive sur le professionnalisme à l’intention des membres de l’ICA

Une séance interactive mettant en vedette deux vidéos sur des études de cas traitant du professionnalisme et des commentaires d’un groupe d’actuaires chevronnés a également été un point saillant du colloque. Les membres présents ont participé à un sondage en direct à l’aide de l’application mobile de l’ICA, ce qui a constitué une occasion unique de perfectionnement professionnel continu et de réseautage.

« Il était également important de prendre du recul et de confirmer l’importance du professionnalisme dans notre quotidien, affirme M. Fievoli. Cette année, le colloque a également abordé cette question. »

Conférencier invité : Ryan Avent, The Economist

Parmi les autres points saillants du colloque, mentionnons la conférence d’honneur de Ryan Avent, rédacteur principal à The Economist, qui a entretenu les participants des effets de la révolution numérique sur les institutions sociales fondamentales, qu’il s’agisse de la structure de l’État providence ou de la façon dont nos villes sont construites.

L’an prochain, le Colloque pour l’actuaire désigné aura lieu les 17 et 18 septembre, à Toronto.

Matthieu Landry est le coordonnateur principal du marketing à l’ICA.

 

par Matthieu Landry

Le Colloque 2017 sur l’expertise devant les tribunaux proposait une série de séances sur une vaste gamme de sujets, entre autres les litiges découlant de congédiements injustifiés, l’examen du régime de l’assurance‑automobile de l’Ontario par David Marshall, et les répercussions des technologies modernes sur la profession actuarielle.

L’intelligence artificielle

Au cours de cette séance, intitulée Les répercussions de l’analytique des services de réclamations des sociétés d’assurances , Carl Lambert, vice-président, intelligence d’affaires nationale pour les assurances IARD auprès de Co-operators, a indiqué de quelle façon l’intelligence artificielle par l’apprentissage machine, permet d’analyser des données et de faciliter l’exécution de tâches importantes en actuariat.

« L’avenir de l’intelligence artificielle par l’apprentissage machine est très intéressant pour la profession actuarielle », a déclaré Joseph Gabriel, actuaire membre du personnel de l’ICA. « Grâce à l’analyse efficace et efficiente d’une multitude de données, l’évaluation des sinistres en assurance devient plus précise. Cette précision nous [les actuaires] permet de détecter plus facilement les demandes inopportunes ou frauduleuses, ce qui, en fin de compte, profite aux souscripteurs et aux assureurs. »

L’intelligence humaine

David Marshall, ancien président‑directeur général de la Commission de la sécurité professionnelle et de l’assurance contre les accidents du travail de l’Ontario, a présenté son examen du système d’assurance-automobile en Ontario sur la page Des indemnités justes accordées de façon équitable. Une partie de son exposé portait sur l’amélioration des résultats au plan de la santé pour les victimes de collision tout en réduisant le coût de l’assurance pour les conducteurs ontariens.

D’autres séances ont donné lieu à une introduction sur les litiges afférents au congédiement injustifié et le rôle des experts en actuariat à cet égard, y compris la gestion de ces dossiers complexes au sein des entreprises. En outre, le colloque a permis d’examiner l’expertise devant les tribunaux dans des affaires de nature fiscale lorsque les actuaires sont appelés à fournir des conseils à l’étape de la vérification ou de l’appel.

 
Les bénévoles en déplacement

Conseil d’administration

Les personnes suivantes ont été nommées aux directions ci-dessous :

  • Direction des services aux membres: Paul Gobeil, Véronique Ménard et Nimmie Veerappen, en vigueur immédiatement;
  • Direction de la pratique actuarielle : Peter Douglas, Pierre-Paul Renaud et George Wang, en vigueur immédiatement.

Le Groupe de travail sur les enjeux liés aux assurances IARD a été créé avec la composition suivante : Pierre Dionne (président), Barb Addie, Renée Couture et Brian Pelly, en vigueur le 1er juillet 2017.

La Commission directrice sur la norme IFRS 17 a été créée.

La personne suivante a terminé son mandat auprès de la commission ci-dessous et quitte avec remerciements :

  • Direction des services aux membres : Ralph Ovsec, en vigueur le 30 avril 2017.

La Commission spéciale du Conseil d’administration sur l’établissement des conseils actuariels a été dissoute avec remerciements.

Direction de la pratique actuarielle

Les personnes suivantes ont été nommées aux commissions et groupe de travail ci-dessous :

  • Commission sur les rapports financiers des compagnies d’assurances IARD :
    • Groupe de travail sur la norme IFRS : Anna Marie Beaton, Sarah Chevalier, Michel Dionne, Jacqueline Friedland, Patricia Hladun, Nathalie Lavigne, Cynthia Potts, Lisa Yeung, en vigueur le 20 juin 2017, et Éric Lemay (représentant).
  • Commission sur l’indemnisation des accidents du travail : Le mandat de Crispina Caballero en tant que présidente a été prolongé d’un an, Michael Williams (vice-président), en vigueur le 4 juillet 2017, et Marie-Hélène Malenfant (représentante);
  • Commission sur l’expertise devant les tribunaux : Frank Reynolds, en vigueur le 11 juillet 2017 et Dean Newell (représentant);
  • Commission sur les régimes de prestations après emploi : Natalie Thompson, en vigueur le 22 novembre 2016 et Dean Newell (représentant);
  • Commission de pratique sur la gestion du risque d’entreprise : Joel Cornberg, Frédéric Matte, Karim Nanji, Sylvie Paquette, en vigueur le 18 août 2017, et Steve Easson (représentant);
  • Commission sur les rapports financiers des régimes de retraite : Andrew Gillies (vice-président), Benedict Ukonga, en vigueur le 22 août 2017, et Dean Newell (représentant);
  • Commission de pratique d’investissement : Peter Douglas (représentant);
  • Commission de l’actuaire désigné/responsable de l’évaluation : Éric Lemay (représentant);
  • Commission sur la gestion des risques et le capital requis : Steve Easson (représentant);
  • Commission sur la tarification des assurances IARD de l’ICA : Pierre-Paul Renaud (représentant);
  • Commission sur la pratique de l’assurance collective : George Wang (représentant).

Les personnes suivantes ont terminé leurs mandats auprès des commissions et groupe de travail ci-dessous et quittent avec remerciements :

  • Groupe de travail sur l’amélioration de la mortalité : Emilie Bouchard;
  • Commission sur l’expertise devant les tribunaux : Brian Burnell; 
  • Commission sur les rapports financiers des régimes de retraite : Angelita Graham.

Direction des relations internationales

Les personnes suivantes ont été nommées aux commissions ci-dessous :

  • Commission sur la réglementation internationale en assurance : Réjean Besner, en vigueur le 21 septembre 2017;
  • Commission sur les normes comptables internationales (assurance) : Pierre Parenteau, en vigueur le 21 septembre 2017.

La personne suivante a terminé son mandat auprès de la commission ci-dessous et quitte avec remerciements :

  • Commission sur les normes comptables internationales (assurance) : Alex Xu, en vigueur le 4 juillet 2017.