CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA

Canadian Institute of Actuaries/Institut canadien des actuaires

Mars 2015
Elliott Bauer
D.W. Simpson & Company
Eckler Ltd.
Votre Institut

 

Pour visionner la vidéo, veuillez cliquer sur l’image ci-dessus ou cliquez ici. Voici une transcription de la vidéo : 

Bonjour. Je m’appelle Jacques Tremblay et je suis le président de l’Institut canadien des actuaires.

Il s’agit de mon premier rapport concernant le deuxième cinquantenaire de l’Institut maintenant que toute la frénésie entourant notre anniversaire le 18 mars s’est un peu calmée et avant qu’elle reprenne pour notre Assemblée annuelle et notre célébration gala, qui auront lieu en juin! J’espère que j’aurai l’occasion de vous voir à Ottawa les 17 et 18 juin!

C’est avec fierté que nous avons diffusé une webémission en direct du siège social de l’ICA intitulée Célébrons 50 ans d’excellence actuarielle – Faits saillants de l’histoire de l’ICA et ses perspectives d’avenir. Je suis ravi de rapporter que les webémissions en anglais et en français ont enregistré au total un taux de participation record de plus de 1 500 personnes, des chiffres historiques en ce jour historique!

Ce mois-ci, mon compte rendu porte principalement sur la réunion du Conseil d’administration qui s'est tenue le 26 mars.

En premier lieu, parlons du rapport de la Commission de gouvernance, qui est présidée par notre président désigné, Rob Stapleford. Le premier point abordé a été la recommandation visant la formation d’une nouvelle direction chargée de superviser la recherche, qui représente pour la profession une activité stratégique. La recherche actuarielle est un élément clé de la contribution de l’ICA à la protection de l’intérêt public et à l’avancement de la profession. Le budget affecté à la recherche est important, tout comme les ressources bénévoles chargées de superviser les travaux, et la liste de projets de la Commission de recherche augmente d’année en année.

Le Conseil d’administration a pris la décision qu’il fallait déployer plus d’efforts à l’égard de cette initiative, en envisageant d’autres possibilités qui pourraient être tout aussi utiles, voire plus utiles pour la Commission de recherche.

La Commission de gouvernance a examiné la gestion et le perfectionnement des bénévoles et a présenté un compte rendu à ce sujet. Environ onze pour cent des membres de l’ICA font du bénévolat au sein de l’Institut. Au sein de la Casualty Actuarial Society, la CAS, ce sont environ 33 pour cent des membres qui sont bénévoles. Du côté de la Society of Actuaries, la SOA, la proportion est à peu près la même qu’à l’ICA.

La Commission de gouvernance a recommandé que la Direction des services aux membres, la DSM, crée et supervise une nouvelle Commission sur la gestion et le perfectionnement des bénévoles, la CGPB, en remplacement de l’actuelle Commission sur le bénévolat. La CGPB serait chargée d’assurer la promotion et la coordination de toutes les initiatives de bénévolat; travaillerait en collaboration avec les commissions afin de trouver, de mesurer, d’inciter et de recruter des bénévoles, notamment les membres plus jeunes, pour répondre aux objectifs stratégiques et opérationnels de l’ICA; d’élaborer des façons de repérer les bénévoles qui se distinguent et de favoriser le perfectionnement du leadership; et de travailler étroitement avec la Commission des élections afin de répertorier des candidats appropriés pour occuper les postes élus.

Le Conseil d’administration a approuvé toutes les recommandations de la Commission de gouvernance et bien qu’il soit conscient du travail supplémentaire qui sera imposé à la DSM et à la nouvelle commission, les résultats à long terme suivant ces changements en auront grandement valu la peine.

Le cabinet d’avocats de l’ICA, Fasken Martineau DuMoulin, a comparé l’Institut avec plusieurs autres organismes professionnels et a recommandé que nous envisagions d’ajouter deux conditions d’adhésion, soit l’obligation de divulguer en temps opportun toute condamnation au criminel et de se soumettre à un examen médical. Il faudra effectuer d’autres recherches avant de soumettre cette question au Conseil d’administration et aux membres, mais je souhaitais que les membres soient mis au courant maintenant.

La Commission sur les risques, présidée par Sharon Giffen, a procédé à un dernier examen de tous les risques auxquels est exposé l’Institut et a étudié en profondeur le risque qui figure au sommet de la liste, c’est-à-dire le risque lié au capital humain. Cette étude a permis de déterminer que ces risques étaient gérés par des mesures appropriées. Il faudra ensuite mettre au point des mesures appropriées afin d’assurer l’uniformité des rapports présentés au Conseil d’administration.

La Commission sur les ressources humaines, la finance et la vérification a formulé une recommandation en faveur de l’approbation par le Conseil d’administration de l’Énoncé de la politique de placements et la nomination de Fiera Capital à titre de cabinet de placement de l’Institut pour le prochain exercice financier.

Le Conseil d’administration a approuvé ces deux points.

Bruce Langstroth, président de la Direction de la pratique actuarielle, a présenté un rapport qui passe en revue les travaux qui ont été réalisés au dernier trimestre, notamment la publication d’un document de recherche sur les maladies professionnelles; la publication d’une note éducative abordant les événements se produisant après la date de calcul d’une opinion actuarielle à l’égard d'un régime de retraite; la publication d’une note éducative révisée concernant la prise en compte de la hausse des rentes maximales aux termes de la Loi de l’impôt sur le revenu dans les évaluations de solvabilité, de liquidation hypothétique et de liquidation; la note éducative intitulée Valeurs de transfert – Exigences de rapport du gouvernement de l’Ontario; un supplément de note éducative relative aux conseils sur les hypothèses pour les évaluations de liquidation hypothétique et de solvabilité, en vigueur à compter du 31 décembre 2014 et applicable aux évaluations avec dates de calcul entre le 31 décembre 2014 et le 30 décembre 2015.

La Commission de recherche a indiqué qu’elle accuserait un léger déficit pour l’année. Elle planifie plusieurs projets pour l’année à venir et a tenu une séance de remue-méninges pour trouver des sujets possibles et organisé une séance visant à évaluer tous ses projets futurs et à établir les priorités. Suivant la décision du Conseil d’administration d’augmenter le budget de la Commission de recherche, la liste de projets s’est allongée et une provision est prévue pour la réalisation des projets stratégiques prioritaires qui se présenteront au cours de l’année à venir. La Commission de recherche continuera aussi d’approfondir ses relations avec la SOA au chapitre de la recherche, qui a d’ailleurs exprimé un intérêt à réaliser davantage de projets avec l’ICA.

Le groupe collaboratif de recherche du North American Actuarial Council s’apprête à publier une étude de recherche portant sur l’offre et la demande à l’égard du recrutement en actuariat en Amérique du Nord.

Marc Tardif, président de la DSM, a présenté un compte rendu des résultats du dernier trimestre. Les délibérations de l’Assemblée annuelle de 2014 ont été publiées en novembre, et celles du Colloque pour l’actuaire désigné sont presque complétées. Le Groupe de travail sur l’amélioration de la mortalité a terminé son recrutement et amorcera ses travaux sur la détermination des hypothèses d’amélioration de la mortalité et la conciliation des opinions des divers domaines de pratique. La Commission sur les positions publiques a été très occupée à soumettre divers documents au nouveau processus d’approbation et amorce l’élaboration d’une liste de sujets aux fins de la préparation d’énoncés de position. La Commission sur les changements climatiques et la viabilité a rédigé une position publique, laquelle a été approuvée, et elle organise un Forum sur les changements climatiques et la viabilité qui aura lieu le 9 avril. Glen Murray, le ministre de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique, sera un conférencier d’honneur. La Commission sur le bénévolat a repensé le registre des bénévoles et son travail concernant le dossier épineux de la planification de la relève et la recherche de bénévoles pouvant assumer des postes de leadership au sein des commissions sera repris par la nouvelle CGPB.

La Direction des relations internationales, ou DRI, a été très occupée, et le présent rapport présente les grandes lignes de ses activités. La Commission sur les normes comptables internationales (assurance) a fait part à l’International Accounting Standards Board de ses préoccupations concernant certains aspects de la Norme internationale d’information financière (IFRS) proposée à l’égard des contrats d’assurance. La Commission sur la réglementation internationale en assurance a formulé des commentaires concernant la norme proposée par l’Association internationale des contrôleurs d’assurance à l’égard du capital des sociétés d’assurance. La Direction a répondu à l’Association actuarielle internationale, l’AAI, au sujet des risques auxquels elle est exposée. Sa Commission des normes internationales en matière de pensions et d’avantages sociaux a formulé des commentaires à l’AAI à l’égard de sa version quasi-définitive de la Norme internationale de pratique actuarielle 3 visant le travail actuariel lié à la Norme comptable internationale 19. La DRI a également voté en faveur de la déclaration d’intention de l’AAI concernant la NIPA 7 proposée, laquelle concerne le capital des sociétés d’assurance de l’Association internationale des contrôleurs d’assurance. De plus, la DRI a mis sur pied un groupe de travail chargé de se pencher sur l’organisation du Congrès international des actuaires de 2026.

L’ICA a tenu une rencontre avec l’Association canadienne des organismes de contrôle des régimes de retraite afin de discuter de nos commentaires concernant le provisionnement des régimes de retraite et les valeurs de transfert. Nous avons également eu une rencontre avec la Commission des services financiers de l’Ontario et avec le ministre des Finances de l’Ontario à l’occasion de la consultation prébudgétaire à Ottawa afin de discuter des approches prudentes de planification et du Régime de retraite de la province de l’Ontario. Le mois d’avril sera très occupé. Des rencontres sont prévues avec le Bureau du surintendant des institutions financières, la Régie des rentes, l’American Academy of Actuaries, l’Australian Institute of Actuaries, l’Actuarial Society of South Africa, la CAS, l’AAI, le NAAC, la SOA et l’Institute and Faculty of Actuaries.

John Dark, secrétaire-trésorier de l’ICA, a présenté les états financiers du troisième trimestre. L’excédent prévu pour la fin de l’exercice se chiffre à 493 800 $ et est attribuable en grande partie au projet de gestion des relations avec la clientèle de Microsoft Dynamics qui sera mis en œuvre en 2015-2016. Il a également présenté le budget pour l’exercice 2015-2016, qui comprend un déficit de 497 600 $ en raison de plusieurs charges ponctuelles, notamment les activités et le gala du 50e anniversaire, la mise à niveau de nos systèmes de technologies de l’information, laquelle nous permettra la mise en place du système de gestion des relations avec la clientèle, ainsi que la constitution d’une réserve grevée d’une affectation d’origine interne de 750 000 $ avec le temps aux fins des charges disciplinaires. Le budget comprend aussi une augmentation modeste des cotisations, laquelle vous sera communiquée par notre secrétaire-trésorier.

Le Conseil d’administration a pris la décision d’approuver le budget proposé suite à des discussions fructueuses au sujet de ces questions.

La Direction de l’admissibilité et de la formation, ou la DAF, a présenté un compte rendu de plusieurs activités, dont sa recommandation à l’égard de l’approbation d’une entente de reconnaissance mutuelle révisée entre l’ICA et l’Australian Institute of Actuaries. Le Conseil de l’institut australien a déjà approuvé le document lors de sa réunion du 10 mars, et le Conseil d’administration de l’ICA a approuvé le document, qui sera signé à l’occasion de la réunion prochaine de l’AAI à Zurich. La DAF envisage de conclure une entente de reconnaissance mutuelle avec l’Afrique du Sud et de mettre à jour son entente avec l’Irlande.

La DAF s’est penchée sur l’élaboration d’une nouvelle définition du professionnalisme et sur l’affectation de ressources supplémentaires à cet égard. Elle a également présenté un compte rendu des activités d’information auprès de divers marchés cibles, dont les étudiants et les professionnels qui ne sont pas membres. Mentionnons notamment notre partenariat stratégique avec l’Association Nationale des Étudiants en Actuariat; le Programme d’agrément universitaire, ou PAU, qui comprend des visites dans les onze universités agréées; la participation à des foires de l’emploi; et la participation à des événements commandités par la Professional Risk Managers’ International Association à Montréal. De plus, la nouvelle Commission sur les programmes d’études poursuit les travaux de l’ancien Groupe de travail sur les exigences d’admissibilité et d’éducation canadiennes et travaillera à un plan de mise en œuvre des recommandations approuvées en novembre par le Conseil d’administration. Ces activités comprennent le premier plan des objectifs d’apprentissage à l’égard de l’éducation des associés et des Fellows, le renforcement des relations avec les partenaires en éducation et une attention plus marquée à l’égard de l’éducation générale en matière d’administration des affaires, de communication et de professionnalisme.

La révision des principes de base du PAU va bon train, et on prévoit la production d’un rapport préliminaire en juillet et la publication du document définitif en septembre. La DAF a fait état de plusieurs autres ententes en processus avec d’autres partenaires en éducation afin d’assurer la reconnaissance des titres d’AICA et de FICA.

Le lancement du Programme de bourse d’études supérieures (PBES) a été l’une des initiatives importantes. Nous avons reçu 14 demandes qui sont en cours d’examen.

Encore deux points à mentionner. Le programme de l’Assemblée annuelle 2015 a été mis au point trois mois plus tôt qu’à l’habitude grâce au travail acharné de la Commission de l’éducation permanente, du personnel du siège social et des conférenciers. Les inscriptions sont ouvertes depuis la fin février. Avec sa liste impressionnante de conférenciers invités, ses séances simultanées riches en contenu et la célébration gala du 50e anniversaire, cette assemblée est à ne pas manquer.

Si vous n’êtes pas encore inscrit à l’Assemblée annuelle, veuillez le faire dès que possible. Cet événement sera inoubliable!

Alors voilà qui conclut ce bref aperçu de la réunion du Conseil d’administration. Ma présentation a été plus étoffée qu’à l’habitude, mais il est important que les membres soient mis au courant des nombreux projets en cours.

On se revoit en mai!

Jacques Tremblay, FICA, est le président de l'Institut canadien des actuaires.

 

 
Article en Primeur

 
par Angelita Graham, FICA

« Le présent définit l’avenir. L’avenir se construit sur les fondations du passé. » [traduction libre] Lailah Gifty Akita

Alors que nous nous préparons à nous rassembler à Ottawa en juin pour célébrer le cinquantenaire de notre profession et porter un regard sur le prochain demi-siècle, j’aimerais vous parler de quelques-unes des activités qui ont occupé la Direction de l’admissibilité et de la formation (DAF) au cours des neuf derniers mois et qui contribuent à façonner le développement de la profession.

La création d’un programme d’études canadien : ouvrir de nouveaux horizons

L’un des objectifs stratégiques à long terme établis par l’ICA en 2012 consistait à doter l’Institut d’un système d’éducation clairement défini en termes canadiens et à adopter une approche structurée à l’égard de l’approvisionnement et de l’évaluation des moyens appropriés pour satisfaire aux exigences des titres d’associé et de Fellow.

Nous sommes fiers d’annoncer que, pour la première fois, l’ICA a créé son propre programme-cadre d’études aux fins de l’attribution des titres d’AICA et de FICA. Ce jalon important de notre parcours est attribuable au travail acharné des membres du Groupe de travail sur les exigences d’admissibilité et d’éducation canadiennes, ainsi que du personnel du siège social de l’ICA.

Grâce à notre programme d’études, nous serons en mesure de prendre en charge l’éducation des actuaires canadiens et nous aurons en main un plan par rapport auquel nous pourrons évaluer nos partenaires actuels et futurs en matière d’éducation. Cette démarche favorisera en outre le renforcement de notre relation avec la Society of Actuaries (SOA) et la Casualty Actuarial Society (CAS), nos partenaires actuels en éducation, ainsi que le caractère proactif de cette relation.

S’il est important pour nous de mettre au point notre propre programme, il importe également de l’entretenir et de l’évaluer de façon continue. À cette fin, conformément aux recommandations issues du rapport du groupe de travail en matière d’éducation, la Commission sur le programme d’études en matière d’éducation de l’ICA a été mise sur pied.

Sous la direction de Mathieu Boudreault et Thomas Hinton, la commission sera chargée de tenir à jour et d’améliorer le programme d’études de l’ICA aux fins de la qualification des associés et des Fellows et de satisfaire à d’autres exigences générales en matière d’éducation. Elle travaillera également à la mise en œuvre des recommandations de nature plus transformationnelle contenues dans le rapport, notamment :

  • L’ajout de notions en matière de communication et de gestion des affaires;
  • La modélisation au niveau de l’associé.

Bien que certains s’interrogent quant à la nécessité d’apporter ces changements, nous sommes ravis de dire que ces propositions ne sont pas propres à l’ICA. Dans son programme d’études provisoire publié en février 2015, l’Association actuarielle internationale a également désigné ces concepts à titre d’exigences fondamentales pour les actuaires de l’avenir.

Comme l’a dit l’ancien président Bill Clinton : « L’avenir n’est pas un héritage, mais plutôt une occasion et une obligation. » La création du programme d’études de l’ICA ne constitue pas une incitation à concevoir notre propre système d’examens, mais plutôt la reconnaissance de notre responsabilité de diriger l’avenir de notre profession.

Programme de bourses d’études supérieures de l’ICA

La Commission des relations universitaires, dirigée par Mathieu Boudreault, a mis sur pied le Programme de bourse d'études supérieures (maîtrise) de l’ICA, qui a été lancé à la fin de l’année dernière. Le programme vise à « promouvoir la recherche et les travaux de cours de niveau maîtrise en actuariat et d’accélérer le transfert des nouvelles technologies et des connaissances initiales vers l’industrie ». Il versera annuellement des bourses d’études pouvant aller jusqu’à 10 000 $ à des étudiants à temps plein ou à temps partiel inscrits dans un programme de maîtrise au Canada.

Dans le cadre de notre premier processus de demande, qui s’est terminé le 28 février, nous avons enregistré 14 inscriptions. Un candidat se verra attribuer une bourse ultérieurement cette année. Nous prévoyons recevoir de plus en plus de demandes au fur et à mesure que le programme acquerra de la notoriété.

Pour obtenir des renseignements au sujet du programme et de la marche à suivre pour présenter une demande, veuillez consulter le site Web de l’ICA.

Le Programme d’agrément universitaire

Le Programme d’agrément universitaire (PAU) en est à sa troisième année de fonctionnement, une réussite dont nous sommes très fiers. Conformément à notre engagement à l’égard du maintien de la plus haute qualité, nous procédons actuellement à une révision fondamentale du programme. Peter Muirhead et son équipe en examineront tous les aspects afin de s’assurer qu’il demeure solide et conforme à nos attentes.

En avril aura lieu une consultation auprès des membres par voie de sondage au sujet du PAU, et je vous invite vivement à fournir votre rétroaction.

Le projet de révision de la conformité aux exigences de PPC

En 1994, l’ICA a mis en place des exigences en matière de perfectionnement professionnel continu (PPC), lesquelles sont entrées en vigueur le 1er janvier 1997. Au fil des ans, celles-ci ont évolué pour passer d’un régime de confiance aux procédures de dépôt d’une déclaration annuelle détaillée que nous connaissons aujourd’hui. La Commission de l’admissibilité, sous la supervision de la DAF, procède à un examen du programme de conformité aux exigences de PPC, lequel devrait être complété d’ici juin 2016. Cet examen vise à statuer sur le caractère adéquat des exigences actuelles, notamment l’amalgame d’heures structurées et non structurées, la définition des heures techniques pertinentes ainsi que les exigences relatives aux déclarations, et à déterminer si des modifications s’imposent. Si des modifications étaient proposées, les membres auront l’occasion de formuler leurs commentaires.

L’analyse des besoins en matière de PPC

La Commission de l’éducation permanente (CEP), dirigée par Deborah McMillan, a récemment mené un sondage concernant les besoins des membres en matière de PPC. Bien que l’on soit toujours à discuter des résultats, ceux-ci ont révélé clairement que vous souhaitez avoir davantage de webémissions, et nous nous efforcerons de répondre à vos attentes au cours de l’année à venir. Nous avons été étonnés de constater à quel point vous étiez peu nombreux à être au courant des ressources de PPC gratuites offertes sur le site Web de l’ICA dans les archives des réunions et les enregistrements audio. Je vous invite à tirer profit le plus possible de ces ressources.

Bravo à la CEP et au Groupe de travail sur la célébration du 50e anniversaire de l’Assemblée annuelle, dirigé par Gary Walters, qui ont conçu un programme extraordinaire.

Nous sommes fiers de ce que nous avons réussi à accomplir jusqu’ici, mais nous sommes encore plus enthousiastes à l’égard de ce que les années qui viennent réservent à notre profession, à mesure que nous prenons notre avenir en main de façon plus importante. Il s’agit d’une période stimulante pour l’ICA et je suis heureuse de prendre part à nos diverses initiatives. Comme l’a dit Malcolm X : « L’éducation est un passeport vers l’avenir; demain appartient à ceux qui s’y préparent dès aujourd’hui. » [traduction libre] Je suis enthousiaste à l’égard de l’avenir de l’ICA!

J’espère vous rencontrer à Ottawa en juin!

Angelita Graham, FICA, est la présidente de la Direction de l'admissibilité et de la formation.
 
Nouvelles de L'Institut

par Bruce Langstroth, FICA

Les praticiens du domaine de l’assurance, et en particulier ceux dont les activités concernent l’évaluation et les rapports financiers, sont sans doute bien au courant des travaux en cours à l’International Accounting Standards Board (IASB) aux fins de la mise à jour de la Norme internationale d’information financière 4 visant les contrats d’assurance (IFRS 4).

Bon nombre d’entre vous, toutefois, en savent peut-être un peu moins sur la façon dont les normes actuarielles et le matériel d’orientation appuyant l’IFRS 4 seront déployés. Quel est le rôle du Conseil des normes actuarielles (CNA) du Canada et de la Direction de la pratique actuarielle de l’ICA (et des commissions de pratique qui la soutiennent)? Le présent article a pour but d’éclaircir un peu ces questions.

La première étape aux fins de l’établissement de la pratique actuarielle canadienne consistera en la publication d’une norme internationale de pratique actuarielle (NIPA) par l’Association actuarielle internationale (AAI). Cette étape fait naturellement suite à l’application internationale de l’IFRS 4 et à la volonté de soutenir l’objectif de l’IASB visant à favoriser l’uniformité de la comptabilité à l’échelle mondiale – une norme comptable internationale devrait être appuyée par une norme actuarielle internationale. L’AAI a déjà formulé une déclaration d’intention en lien avec la NIPA, et les travaux seront véritablement mis en œuvre dès que l’IFRS 4 sera disponible.

Le CNA a pris la position générale selon laquelle il adoptera les NIPA en y intégrant les modifications requises pour les adapter au contexte canadien, et l’on peut s’attendre à ce que cette même approche générale soit adoptée à l’égard de la NIPA visant l’IFRS 4. Il a mis sur pied un groupe désigné chargé de l’élaboration de normes relatives à l’IFRS 4 en prévision de la norme définitive et des travaux que poursuivra l’AAI en lien avec la NIPA connexe.

Comme c’est le cas pour les normes « fabriquées au Canada », la Direction de la pratique actuarielle formulera des conseils relatifs à l’application des normes actuarielles liées à l’IFRS 4. Bien que la Commission des rapports financiers des compagnies d’assurance-vie et la Commission des rapports financiers des compagnies d’assurances IARD soient bien au fait des changements à venir au chapitre des normes, la norme visant l’IFRS 4 et les progrès suffisants réalisés à l’égard de la NIPA visant l’IFRS 4 connexe fourniront un bon aperçu des normes qui nécessiteront des conseils.

Le mandat de la Direction des relations internationales (DRI) de l’ICA consiste notamment à « superviser les relations avec les organismes actuariels de l’extérieur du Canada », « bien connaître et formuler des recommandations au Conseil d’administration sur des projets précis dont font partie ou pourraient faire partie l’ICA et ces associations et accords » et « donner suite aux demandes de commentaires sur des sujets actuariels d’intérêt à l’échelle internationale et préparer des mémoires, le cas échéant. » Bien que la DRI n’ait pas directement de rôle à jouer dans l’élaboration des normes actuarielles et des conseils relatifs à l’IFRS 4, elle assume un vaste rôle de supervision qui vise à faire en sorte que l’ICA soit au courant de l’activité qui a cours à l’extérieur du Canada et prêt à prendre les mesures appropriées qui s’imposent.

Enfin, l’ICA a mis sur pied le Groupe de travail sur l’état de préparation des Normes internationales d’information financière, auquel il a confié le mandat de « coordonner les efforts de la Direction de la pratique actuarielle, du Conseil des normes actuarielles et de la Commission des relations internationales [désormais la Direction des relations internationales] ». Le groupe de travail s’est vu confier de façon explicite la tâche de veiller à ce que les parties intéressées canadiennes soient informées et mobilisées de façon appropriée en ce qui concerne les progrès réalisés à l’égard des travaux relatifs à l’IFRS 4.

En conclusion, le processus qui mènera à la publication des normes et des conseils relatifs à l’IFRS 4 sera complexe et chronophage, et de nombreux groupes et bénévoles attendent impatiemment la version définitive de l’IFRS 4.

Bruce Langstroth, FICA, est le président de la Direction de la pratique actuarielle.

 

Plus de 1 500 professionnels en actuariat ont célébré avec l’ICA 50 ans d’excellence actuarielle tout en cumulant 60 minutes de PPC gratuit en lien avec le professionnalisme à l’occasion de notre webémission du cinquantenaire.

Cette dernière, intitulée Faits saillants de l’histoire de l’ICA et ses perspectives d’avenir, est au nombre des événements organisés par l’Institut ayant suscité le plus grand taux de participation. Des professionnels en actuariat des quatre coins du Canada et d’ailleurs se sont inscrits pour voir :

  • Le modérateur, Michel Simard, présenter cette séance regorgeant de renseignements et transmettre les questions provenant de l’auditoire en ligne;
  • Le président, Jacques Tremblay, parler de la croissance de l’ICA depuis sa création;
  • Bruno Gagnon, membre de la Direction de l’admissibilité et de la formation de l’ICA, expliquer le développement du processus d’éducation et de qualification en abordant notamment la mise en œuvre du Programme d’agrément universitaire, et bien plus encore;
  • Luc Farmer, membre du Conseil des normes actuarielles, donner l’historique des normes de pratique de l’ICA et porter un regard sur les plus récentes initiatives mondiales;
  • Claude Lockhead, membre de la Commission de déontologie de l’ICA, parler de l’évolution du processus disciplinaire et des propositions qui sont en cours d’évaluation.

Lynn Blackburn, directrice de la pratique professionnelle et des services aux bénévoles, dont la division a participé à la recherche de renseignements aux fins du contenu de la webémission a dit : [traduction libre] « Ce fut une journée très palpitante pour l’ICA et nous sommes ravis que les membres aient participé en si grand nombre. Lorsque nous avons eu l’idée de créer cette webémission, nous cherchions à organiser quelque chose de spécial le jour même de l’anniversaire de l’ICA, non pas simplement pour commémorer cette journée, mais pour réunir le plus grand nombre de membres possibles pour vivre ce moment. J’ai été personnellement très heureuse de pouvoir prendre part à la recherche de contenu aux fins de cette webémission (cela m’a rappelé beaucoup de vieux souvenirs!) et d’avoir eu l’occasion de travailler en collaboration avec les présentateurs. Chacun d’eux a contribué de sa propre expérience et nous n’aurions pas pu créer cet événement sans les vastes connaissances qu’ils ont bien voulu partager avec nous. Je n’y étais pas lors du 25e anniversaire de l’ICA, que j’ai raté de quelques années, mais vu l’âge de la retraite qui augmente, qui sait, je serai peut-être bien de la partie pour célébrer le 75e! »

Alicia Rollo, directrice de l’adhésion, de l’éducation et du perfectionnement professionnel, dont la division s'est chargée du volet technologique de la webémission, a dit : [traduction libre] « Nous avons été très contents des commentaires reçus de la part des membres qui ont profité de la diffusion vidéo en continu en direct. Cela n’est pas possible habituellement en raison de problèmes liés aux différents emplacements géographiques des conférenciers et de certaines contraintes technologiques, mais comme tout le monde se trouvait au même endroit pour cette occasion spéciale, le tout a bien fonctionné. Nous nous efforcerons d’offrir davantage d’occasions de diffusion vidéo en continu dans l’avenir. »

Ceux qui n’ont pas pu être des nôtres à l’occasion de cette webémission ou qui souhaitent la visionner de nouveau peuvent maintenant la consulter dans les archives du site Web de l’ICA.

Pour obtenir des précisions au sujet des webémissions à venir et d’autres événements de l’ICA, cliquer ici.
 
L’ICA a lancé deux campagnes publicitaires de grande envergure au cours du mois sur les sites Web du Financial Post (FP) et de Les affaires.

Un certain nombre d’annonces animées apparaissant sur les pages du FP ont redirigé les visiteurs à la page sur le leadership. Cette page contenait d’autres annonces animées ainsi que des liens vers des documents intéressants sur le site Web de l’ICA.

De plus, deux articles mettant en vedette des membres de l’ICA ont été écrits et affichés sur les pages. L’un portait sur les événements marquants des 50 premières années de l’ICA, avec Mo Chambers, Paul McCrossan et Jacques Tremblay, et l’autre sur la boîte à outils actuarielle, avec Chris Fievoli, Lloyd Milani et Justin Pursaga.

Nous avons commandité de nombreuses éditions du matin et du soir du magazine Les affaires. Notamment, le 18 mars, la page d’accueil www.lesaffaires.com a affiché plusieurs des annonces animées de l’ICA et nous avons également fait parvenir un courriel aux lecteurs du magazine Les affaires, qui traitait de la boîte à outils actuarielle.
 

Alors que les enjeux concernant les changements climatiques et la viabilité, et leurs répercussions sur les Canadiens, continuent de faire les manchettes, un prochain colloque de l’ICA offrira un aperçu inestimable sur les rôles que les professionnels en actuariat peuvent jouer dans ce domaine.

Le Forum sur les changements climatiques et la viabilité, qui se tiendra le 9 avril à Toronto, mettra en vedette un éventail de séances conçues pour fournir des renseignements sous plusieurs perspectives et pour donner des conseils aux praticiens sur la façon d’intégrer des enjeux environnementaux dans leur travail.

L’événement, qui aura lieu dans le très bien situé St. Andrew’s Club and Conference Centre, abordera des sujets tels que les répercussions physiques des changements climatiques, leurs effets sur la santé des Canadiens, le marché international ainsi que les idées de placement en évolution.

Les conférenciers et les participants possèdent une vaste expérience et viennent de plusieurs différentes organisations, dont des sociétés financières de premier plan, Ingénieurs Canada, l’Institut de prévention des sinistres catastrophiques et la Fondation Ivey.

Pour consulter l’ordre du jour, cliquez ici. Pour plus de détails et de renseignements concernant l’inscription, cliquez ici.
 

Geoffrey Hancock

1. Pourquoi êtes-vous devenu actuaire?

Je crois que c’est une vocation puisque nous consacrons nos compétences à élaborer des produits et des systèmes dans le but de protéger les gens sur une longue période de temps. Je suis immensément fier de cette responsabilité.

2. Lorsque vous dites aux gens que vous êtes actuaire, que croient-ils que vous faites?

En général, ils pensent que je peux déterminer lorsqu’une personne va mourir, mais plus sérieusement, que je calcule des primes d’assurance.

3. Qui a été votre plus grande inspiration pendant votre carrière? Avez-vous eu un mentor au début de votre carrière?

J’en ai eu plusieurs, mais en ce qui concerne un mentor actuaire, je dois désigner Shane Chalke. Il a vraiment eu une influence sur ma façon d’affronter le domaine de l’assurance et d’interagir avec les clients. John Manistre a également été une inspiration dans mon raisonnement de problèmes complexes.

4. Qu’appréciez-vous le plus de votre travail?

J’aime le fait de travailler avec les clients sur des enjeux relatifs aux affaires.

5. Si vous n’étiez pas actuaire, quelle serait votre carrière de choix?

Eh bien, je serais skieur professionnel bien sûr! Sur une note plus réaliste, je serais un professeur parce que j’adore enseigner.

6. Quels sont vos passe-temps?

J’aime le ski alpin, la course sur de longues distances et travailler avec les chiens.

7. Quels sont vos musiques, livres et films préférés?

J’aime la musique métal (beaucoup de choix!), le livre The Golden Spruce, ainsi que le film Terminator 2. J’ai beaucoup d’explications à fournir pour justifier ces choix! J’ai choisi Terminator 2 parce que je trouve que James Cameron est un directeur brillant et que c’était un film tellement plaisant à regarder.

8. Quelle est votre destination vacances de rêve?

Ma destination de rêve est un endroit froid et enneigé où je peux skier et profiter des températures d’hiver. Je dirais la Colombie-Britannique.

9. À quoi réussissez-vous mieux que quiconque de vos connaissances?

J’excelle à expliquer des concepts compliqués à différentes clientèles, comme les actuaires, les cadres supérieurs, les professionnels en matière de placements, les comptables et j’en passe.

10. Si vous pouviez vivre dans la peau d’une autre personne, vivante ou décédée, de qui s’agirait-il et pourquoi?

Je crois que je voudrais être Stuart Adamson parce qu’il était, selon moi, un génie musical. Cependant, je trouverais intéressant d’être Gauss.

Geoffrey Hancock est le président et chef de la direction de Caliper Ridge.

Si vous aimeriez faire l’objet de la chronique Présentez-vous, veuillez répondre aux 10 questions ci-dessus par l’intermédiaire de notre formulaire en ligne.

 

 

Alastair Fernie, OBE, FICA (1965), FFA (1963), ASA (1965)

Après avoir obtenu son diplôme de l’Université d’Édimbourg en 1965 avec une maîtrise (avec distinction), Alastair Fernie a commencé sa carrière chez Standard Life, la société auprès de laquelle il passera le reste de sa vie professionnelle. En 1965, la société le déplace à Montréal où il a occupé plusieurs postes subséquents, dont celui de président des opérations canadiennes. Il a pris sa retraite en 1993. Outre ses services à titre d’actuaire de l’Ordre des Italo-Canadiens pendant 45 ans, il a également occupé des postes auprès de plusieurs conseils d’administration et a été membre de nombreux groupes de bénévoles de l’ICA, dont la Commission mixte des commissions. Ses contributions aux relations d’affaires entre le Royaume-Uni et le Canada ont été reconnues par l’Ordre de l’Empire britannique ainsi que par la médaille du jubilé de diamant de la reine Élisabeth II.

L’ICA a récemment été informé des décès des membres suivants, qui nous ont quittés en 2010, 2013 et 2009 respectivement :

John Acheson, FICA (1965), FSA (1955)

John Acheson, qui a obtenu son diplôme de l’Université du Manitoba à titre de médaillé d’or avec un baccalauréat en communications, s’est joint à la Dominion Life of Canada en 1951 et est devenu son président 20 ans plus tard. Directeur de nombreuses sociétés et d’organismes à but non lucratif, il était également membre de la Commission des relations publiques de l’ICA.

Jack Roberts, FICA (1965), FSA (1961)

Ancien joueur des Argonauts de Toronto ayant remporté la Coupe Grey en 1952, Jack Roberts est monté dans les rangs de la Crown, Compagnie d’assurance-vie, pour devenir vice-président et directeur de l’assurance collective. Il a ensuite travaillé à titre de président de la Canadian General Life Insurance, puis en tant que conseiller. Il a été membre d’une ancienne direction et de plusieurs commissions au sein de l’ICA, dont la morbidité, l’éducation et les examens, et les publications.

Isaac (Ike) Rosenberg, FICA (1965), FSA (1955), MAAA (1974)

Après un service militaire auprès de l’Aviation royale canadienne et des études qui lui ont valu une médaille d’or à l’Université du Manitoba, Isaac Rosenberg a travaillé en tant qu’actuaire au sein de La Great-West, puis en tant que conseiller. Son service bénévole au sein de l’ICA comprend des mandats auprès des Commissions sur la mortalité et sur la morbidité.

 
PERSONNES INFLUENTES

Dans un article du Toronto Sun, qui traite d’employés municipaux en invalidité de longue durée, John Have a déclaré que le congé lié au stress devenait de plus en plus courant, et que deux tiers des réclamations du régime du gouvernement fédéral étaient « liés au stress ».

Malcolm Hamilton a dit dans un article de MoneySense qu’une limite plus élevée du Compte d’épargne libre d’impôt n’est pas nécessaire puisque celle du compte actuel était « suffisante pour la plupart des Canadiens ».


Le réseautage est un élément clé de la carrière de tout professionnel qui réussit, et l'ICA vous offre une nouvelle possibilité d'informer vos pairs de vos réalisations et progrès.

Notre rubrique du (e)Bulletin, Des nouvelles des professionnels en actuariat, vous donnera l'occasion d'annoncer votre nouvelle nomination, votre nouveau titre, vos nouveaux titres de compétence ou d'autres renseignements vous concernant. Vous aurez ainsi la possibilité d'informer vos confrères et consœurs de travail et d'autres professionnels en actuariat ou du domaine financier – qu'il s'agisse d'ex-collègues, d'anciens confrères ou consœurs d'université, d'employeurs potentiels, de futurs clients, etc. – de, par exemple :

  • Votre nouvelle nomination;
  • Votre nouveau titre ou nouveau champ de responsabilité;
  • Vos nouvelles qualifications;
  • Vos nouvelles coordonnées;
  • Un prix ou une reconnaissance qui vous a été décerné;
  • La publication de documents ou d'articles.

Il vous suffit d'envoyer un courriel – une simple ligne suffit, mais n'hésitez pas à en mettre davantage si vous le souhaitez – au rédacteur anglais de l'ICA à andrew.melvin@cia-ica.ca. Nous veillerons à ajouter cette information au numéro suivant du (e)Bulletin.

Veuillez inclure un numéro de téléphone auquel nous pouvons vous joindre pendant la journée et, si possible, une photo couleur à haute résolution. Pour être ajoutée au numéro à paraître, votre information doit nous parvenir au moins une semaine avant le dernier jour ouvrable du mois.

Pour plus de nouvelles concernant les membres de l'ICA, suivez l'ICA sur Twitter.      

 

 
LES PUBLICATIONS DU MOIS

215018 Note éducative : Établissement des hypothèses de meilleure estimation de l’indexation aux fins du calcul des obligations liées aux prestations d’un RPAPC

AA2014-8 Séance 8 : Présentation devant un conseil d’administration : Les secrets de la réussite (volume 25, septembre 2014)

215017 Note éducative révisée : Passif des primes

215015 Communication initiale de la promulgation d’une table de mortalité mentionnée dans les Normes de pratique pour l’expertise devant les tribunaux (sous-section 4530)

AA2014-5 Séance 5 : Perspectives en matière de longévité (volume 25, septembre 2014)

AA2014-6 Séance 6 : La CRFCA-IARD : passé, présent et futur (volume 25, septembre 2014)

215016 Mémoire à l'International Accounting Standards Board : Récents travaux de l’International Accounting Standards Board (IASB) sur les contrats d’assurance

EB0215PDF (e)Bulletin Février 2015 (version pdf)

EB0215 (e)Bulletin Février 2015

RESM049 RES : Procès-verbal de la réunion du 19 décembre 2014

MSCM112 Procès-verbal de la réunion no 112 de la Direction des services aux membres (10 décembre 2014)

MSCA113 Ordre du jour de la réunion no 113 de la Direction des services aux membres (25 février 2015)

UAPEXRULES Exemptions du Programme d'agrément universitaire : Règles transitoires

Les tweets de mars de @ICA_Actuaires :

Merci d’aider les #actuaires à célébrer notre 50e #anniversaire #grandjour #CIA50ICA

L’#actuariat est l’une des meilleures #carrières – voyez comment vous joindre à nous http://bit.ly/ica50carrières #CIA50ICA

L’ICA fait l’objet d’un éloge au #Parlement pour ses 50 ans. Quel a été votre plus beau cadeau de fête? #fêtemémorable #CIA50ICA

Guy Lapointe @mnwild a 67 ans aujourd’hui. Pour notre 50e anniversaire, nous saluons un autre grand canadien! #CIA50ICA #hockey #grandjour

Aidez-nous à célébrer notre 50e anniversaire! Inscrivez-vous à l’Assemblée annuelle, 17 et 18 juin http://bit.ly/assembléeica50 #CIA50ICA 

Alexey Leonov a fait sa sortie dans l’espace 50 ans auparavant. Le même jour, l’ICA commençait sa mission #CIA50ICA #anniversaire

Il y a 50 ans, @officialKeef a reçu une amende de £5. Keith, les #actuaires veulent savoir le secret de votre longévité. #CIA50ICA

C’est notre 50e anniversaire aujourd’hui. Qu’allez-vous faire lorsque vous aurez 50 ans? #CIA50ICA #anniversaire

#Actuaires – plus de 800 d’entre vous profiterez de PPC gratuit aujourd’hui. Pourquoi ne pas vous joindre? http://bit.ly/1H1Nk2E #CIA50ICA

Bonne fête! @adamlevine a 36 ans aujourd’hui @nbcthevoice! C’est un grand jour pour nous aussi – nous avons 50 ans! #CIA50ICA

Aujourd’hui est le 50e anniversaire de l’ICA. Quelle a été votre fête la plus mémorable? #CIA50ICA #fêtemémorable

Jeremy Rudin, surintendant des institutions financières, s’adresse au Cercle de la finance internationale de Montréal http://www.osfi-bsif.gc.ca/fra/osfi-bsif/med/sp-ds/Pages/jr20150317.aspx...

Andrew Saxton parle de l’Institut canadien des actuaires http://openparliament.ca/debates/2015/3/12/andrew-saxton-1/...via @openparlca

Enjeux changements #climatiques, environnement et viabilité #actuaires 9 avril #Toronto. Inscrivez-vous AUJOURD’HUI http://bit.ly/ForumClimatICA

L’inscription est ouverte, Symposium sur la GRE, 11 et 12 juin, Washington http://bit.ly/18idkIf @CASact @SOActuaries @ICA_Actuaires @PRMIA

Merci à @AndrewSaxton1 de nous avoir aidés à lancer les célébrations #CIA50ICA #cdnpoli

Syntonisez maintenant, @AndrewSaxton1 fera une importante déclaration à la Chambre des communes http://www.cpac.ca #CIA50ICA #cdnpoli

Félicitations à #Sunlife150 pour rendre notre vie plus radieuse!

Merci @OliverWyman! Nous sommes fiers de notre passé et nous avons hâte de voir ce que les 50 prochaines années vont apporter!

Les litiges impliquant des #véhicules #automobiles ont augmenté depuis les cinq dernières années http://bit.ly/1BJx2IH

Le #CELI aide les plus fortunés, selon l’actuaire et expert en #retraite Malcolm Hamilton http://bit.ly/1NlPxaL via @MoneySenseMag

#Actuaires sur le prêt remboursable par versement et le taux d’intérêt criminel http://cbc.ca/1.2971067 @cbcsaltzman http://www.cbc.ca/marketplace/

#Actuaire John Have, congés liés au stress deviennent courants http://bit.ly/1vT1DCH via @SueAnnLevy @TheTorontoSun #invaliditélonguedurée

L’Indice des prix à la consommation a augmenté de 1,0 % au cours de la période de 12 mois se terminant en janvier http://ow.ly/JG9ib
 
Calendrier des rencontres

Webémission de l’ICA - Révision de la norme sur la valeur actualisée des rentes – Le 2 avril 2015

Forum de l’ICA sur les changements climatiques et la viabilité - Toronto - Le 9 avril 2015

Webémission de l’ICA - Mise à jour du critère d’exonération - Le 21 avril 2015

Débats au sujet du dispositif ORSA autour d’un café – Événement coparrainé par la Society of Actuaries et l’ICA - Toronto - Le 28 avril 2015

Atelier sur le professionnalisme de l'ICA (anglais) - Toronto - Le 30 avril 2015

Assemblée annuelle de l'ICA - Ottawa - Les 17 et 18 juin 2015

Réception du gala du 50e anniversaire de l’ICA et dîner - Le 17 juin 2015

Colloque de l'ICA sur l'expertise devant les tribunaux - Québec - Les 11 et 12 septembre 2015

Colloque de l'ICA pour l'actuaire désigné - Montréal - Les 17 et 18 septembre 2015

Colloque de l'ICA sur les régimes de retraite - Toronto - Le 5 novembre 2015

Colloque de l'ICA sur les investissements - Toronto - Le 6 novembre 2015


 
Le Point sur le Conseil et les Directions

Direction des services aux membres

Les personnes suivantes ont été nommées aux commissions et sous-commissions ci-dessous :

  • Commission des applications en gestion du risque d’entreprise : Danielle Harrison et Gaetano Geretto, en vigueur le 9 janvier 2015;
  • Commission de recherche : Mathieu Boudreault, en vigueur le 26 février 2015;
  • Sous-commissions de la Commission de recherche :
  • Sous-commission sur la recherche universitaire : Mathieu Boudreault (président), en vigueur le 26 février 2015;
  • Sous-commission sur l’expérience en assurance-vie individuelle : Vera Ljucovic, en vigueur le 1er mars 2015.

Le mandat révisé de la Commission sur les positions publiques a été approuvé tel que présenté, en vigueur immédiatement :

La commission est responsable d’examiner et d’approuver toutes les positions publiques de l’Institut, conformément à la Politique sur l’approbation des politiques administratives et des positions publiques. Celles-ci ne comprennent pas le matériel couvert par la Politique sur le processus d’approbation des mémoires internationaux, la Politique sur le processus officiel d’approbation de matériel d’orientation autre que les normes de pratique (par exemple, les notes éducatives), les rapports des commissions et des groupes de travail, ou les documents de recherche. Ces documents pourraient toutefois servir de base pour une position publique de l’Institut.

La commission est également responsable de procéder à des analyses régulières de l’environnement de l’ICA dans le but d’identifier des enjeux ou des sujets potentiels sur lesquels l’ICA pourrait se baser pour élaborer une position publique.

La commission sera généralement composée de 10 à 15 bénévoles expérimentés de l’ICA et comprendra plusieurs membres de chaque domaine de pratique principal. Le président de l’ICA sera automatiquement nommé membre de la commission. Tous les membres de la commission ne seront pas nécessairement impliqués dans l’approbation de chaque position publique. Toutefois, le président, ou son représentant, effectuera de façon générale une révision de toutes les positions publiques avant leur diffusion.

La modification suivante a été apportée au français : Sous-commission sur l’expérience des prestations versées du vivant de l’assuré (assurance-vie individuelle) a été modifié pour Sous-commission sur l’expérience des prestations versées du vivant de l’assuré (assurance individuelle).

Les personnes suivantes ont démissionné de leur poste au sein de la commission et sous-commission ci-dessous, et quittent avec remerciements :

  • Commission des applications en gestion du risque d’entreprise : Shawn Sampson et Elaine Lajeunesse, en vigueur les 12 et 15 décembre 2014, respectivement;
  • Sous-commission sur l’expérience des fonds distincts : Kevin Gooden, en vigueur le 22 janvier 2015.

Direction de la pratique actuarielle

Les personnes suivantes ont été nommées aux commissions et au groupe de travail ci-dessous :

  • Commission de pratique d’investissement : Ashley Goorachurn (président), en vigueur le 9 février 2015;
  • Commission sur l’expertise devant les tribunaux : Craig Allen (président), en vigueur le 1er mars 2015;
  • Groupe de travail sur la modélisation : Brenda Perras (en remplacement de Mike Palmer).

La Sous-commission sur l’examen dynamique de suffisance du capital et la Sous-commission sur le cadre de solvabilité de la Commission sur la gestion des risques et le capital requis ont été dissoutes, en vigueur le 1er septembre 2013 et le 31 décembre 2012 respectivement.

Patrick Chamberland a complété son mandat en tant que président de la Commission de pratique d’investissement et quitte avec remerciements.

Kelley McKeating (présidente) et David Wolgelerenter ont complété leur mandat au sein de la Commission sur l’expertise devant les tribunaux, en vigueur le 28 février 2015, et quittent avec remerciements.

Mike Palmer a quitté le Groupe de travail sur la modélisation.