CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA

Canadian Institute of Actuaries/Institut canadien des actuaires

Novembre 2014
Elliott Bauer
D.W. Simpson & Company
Eckler Ltd.
Votre Institut
Puisque la réunion du Conseil d’administration du mois de novembre coïncidait avec la date limite de publication de cette édition du (e)Bulletin, il n’y a pas de mise à jour vidéo du président de l’ICA, Jacques Tremblay, ce mois-ci. Toutefois, sa plus récente vidéo informant les membres de ce qui s’est produit lors de la réunion sera affichée sur le site Web de l’ICA aussitôt que possible et une annonce sera diffusée lorsqu’elle sera disponible. La vidéo sera incluse dans la prochaine édition du (e)Bulletin.
 
Article en Primeur


par Peter Muirhead, FICA

Le Programme d’agrément universitaire (PAU) procure à l’ICA un système robuste lui permettant de reconnaître l’excellente qualité de l’éducation dispensée par les universités canadiennes et offre aux meilleurs étudiants actuariels une autre voie pour satisfaire à quelques-unes des exigences d’admissibilité préliminaires de l’ICA.

Les motifs de la mise en place du programme

De nombreuses universités canadiennes :

  • Offrent un enseignement en actuariat rigoureux et de qualité supérieure en ce qui concerne les matières techniques et fondamentales essentielles;
  • Possèdent une vaste expérience pour ce qui est d’évaluer la compréhension des objectifs d’apprentissage;
  • Sont des spécialistes en éducation, ce que reconnaît l’ICA. La salle de classe constitue le milieu approprié pour enseigner (et mettre à l’épreuve) bon nombre des habiletés techniques essentielles aux actuaires.

De plus, l’ICA estime qu’il est crucial de tirer profit de l’agrément universitaire pour assurer à la profession un meilleur avenir au Canada, et est d’avis que nous bénéficions globalement du fait que les étudiants se concentrent sur la réussite à l’université et l’obtention d’une éducation équilibrée plutôt que de s’exercer à réussir des examens. Au final, le programme permet de réduire la duplication dans le processus d’évaluation et d’accroître l’efficacité dans l’atteinte des exigences de qualification aux fins de l’obtention du titre d’AICA, permettant ainsi aux candidats de se préparer plus tôt en vue des examens de niveau Fellow. Le véritable test pour les candidats du PAU sera leur réussite et leur progression dans l’atteinte des exigences pour accéder au titre de Fellow, alors qu’ils démontreront qu’ils maîtrisent les compétences requises.

Les objectifs du PAU

Le PAU n’a pas pour but d’instaurer pour la profession une exigence liée à un diplôme et de rendre élitiste l’éducation en actuariat en exigeant les notes les plus élevées. Il s’agit d’un moyen facultatif pour les très bons candidats canadiens d’obtenir des crédits à l’égard de certains examens préliminaires. Les examens préliminaires de la Society of Actuaries (SOA) et de la Casualty Actuarial Society (CAS) continueront d’être reconnus par l’ICA pour les candidats qui choisissent de ne pas suivre la voie des exemptions.

De plus, grâce au PAU, la profession est mieux en mesure d’attirer les meilleurs talents. Le parcours menant au statut d’actuaire est souvent perçu par les étudiants comme étant trop long ou trop lent à offrir des récompenses par rapport à d’autres professions. Il est essentiel de faire preuve de créativité à l’égard de notre système d’éducation afin d’attirer de futurs actuaires qui sauront maintenir la position de respect que s’est taillée la profession sur le marché financier, et qui continueront d’élargir les débouchés pour les actuaires dans l’avenir.

Le programme-cadre d’études canadien en actuariat

Au bout du compte, il incombe à l’ICA de définir ce qu’est un actuaire au Canada, principalement pour assurer la protection de l’intérêt public. Pour tous les volets de son système d’éducation, l’Institut doit choisir les méthodes d’évaluation et de validation les plus efficaces aux fins de l’attribution à ses membres des titres professionnels d’AICA et de FICA. L’ICA prend cette responsabilité très au sérieux, ce qu’il continue de faire avec le PAU. Une responsabilité proactive repose sur une éducation adéquate des futurs membres et l’Institut assume, maintenant plus que jamais, sa responsabilité à l’égard de l’éducation.

Le nouveau programme-cadre canadien d’éducation est un exemple de ce changement de paradigme. D’ici peu, l'ICA aura son propre programme d’éducation, lequel continuera d’être mis en œuvre grâce aux éléments suivants :

  • L’éducation universitaire;
  • L’établissement de partenariats avec d’autres organismes actuariels;
  • Ses propres programmes d’éducation et de perfectionnement professionnel.

La différence tient au fait que ce programme-cadre, qui constituera un système d’éducation autonome menant aux titres professionnels d’AICA et de FICA, sera défini exclusivement par l’ICA plutôt que d’être nécessairement un dérivé d’autres titres professionnels actuariels. Il s’agit de l’un des quatre objectifs stratégiques de l’Institut à long terme :

 « L’ICA est considéré comme un organisme de formation et non seulement comme un organisme d’agrément. Il assume l’entière responsabilité du cheminement éducatif (qui peut comprendre une externalisation des activités) menant à l’obtention du titre de FICA, lequel est reconnu comme un agrément de haute qualité et indépendant (c.-à-d. sans obligation de s’aligner sur un autre titre). »

Le point où nous en sommes

Pour les cours débutant à l’automne 2012, dix universités canadiennes offrant des programmes d’actuariat reconnus ont reçu l’agrément de l’ICA. En 2013, une autre université s’est jointe au groupe.

Depuis le début de leur agrément, toutes les universités ont reçu la visite d’un examinateur externe en 2013 et en 2014. L’examen de l’examinateur externe se penche sur ce qui suit :

  • Les procédures de tests et d’examens;
  • Des échantillons d’examens remplis par des étudiants et les libellés d’examens;
  • Le nombre et la qualité des étudiants ayant obtenu la note minimale donnant droit à une exemption;
  • Les exigences relatives au corps professoral;
  • La possibilité d’inflation des notes.

L’examinateur externe s’entretient également avec des personnes-ressources clés de l’université, notamment l’actuaire chargé de l’agrément (AcA), soit un Fellow de l’ICA qui est responsable du PAU à l’université, et des chargés d’enseignement afin de partager des renseignements au sujet des pratiques exemplaires de l’ICA.

Les étudiants

Les étudiants qui présentent des demandes d’exemptions doivent obtenir les notes minimales dans chaque cours rattaché à un programme d’examen donné. En règle générale, pour obtenir une seule exemption, deux à quatre cours sont requis. Les notes donnant droit à une exemption ont été établies en fonction des pourcentages historiques de réussite des étudiants de chaque université à l’égard des examens de la SOA et de la CAS. Les notes minimales d’exemptions, qui s’échelonnent à partir de B+ selon le cours et selon l’université, font l’objet d’un contrôle annuel assuré par l’ICA.

À ce jour, 100 étudiants ont obtenu des exemptions d’examens, plus d’une dans certains cas, soit un total de 131 exemptions accordées au moment de la rédaction de ces lignes. La note moyenne atteinte par les étudiants ayant obtenu un crédit d’examen par l’ICA était, en moyenne, de 9,5 points supérieure à la note d’exemption requise.

Les leçons tirées jusqu’ici

Le processus d’examen externe a révélé que les universités faisaient preuve de rigueur pour ce qui est de l’adhésion à notre programme et de l’évaluation des étudiants. Il a également permis de constater que l’objectif qui consiste à offrir des expériences éducatives ne pouvant être obtenues dans le cadre du programme autodidactique traditionnel était atteint.

La possibilité d’inflation des notes constitue un sujet de préoccupation de l’ICA et de ses parties prenantes. Cette inflation peut être occasionnée par plusieurs choses, notamment la possibilité selon laquelle les chargés d’enseignement accordent les notes avec plus d’indulgence ou le fait que les étudiants redoublent d’efforts pour obtenir les notes exigées par le PAU. Dans leurs évaluations, les examinateurs externes n’ont trouvé aucune donnée probante permettant de conclure à une inflation des notes, mais ont cerné quelques points à l’égard desquels ils ont formulé des recommandations visant à assurer une uniformité en ce qui concerne les pratiques exemplaires de l’ICA.

L’Institut s’efforce de reconnaître aux chargés d’enseignement la liberté de choisir les meilleures méthodes d’examens, mais doit par ailleurs s’assurer de la couverture appropriée du programme et de l’efficacité des examens et des tests pour ce qui est de démontrer la mesure dans laquelle l’étudiant a assimilé la matière. Les universités conviennent du fait qu'une note d’exemption plus facile à atteindre fait plus de tort que de bien.

Pour réussir à maintenir des normes élevées, il est essentiel d’entretenir une bonne communication entre l’ICA, les AcA et les chargés d’enseignement. À l’aide d’une communication régulière incluant une réunion annuelle en personne avec les AcA, l’ICA et les universités sont en mesure de trouver et de partager des idées visant l’amélioration soutenue du programme pour le bien de tous.

La connaissance et l’acceptation du PAU

La CAS et la Faculty and Institute of Actuaries du Royaume-Uni reconnaissent toutes deux les exemptions de l’ICA aux fins de l’attribution de leurs titres respectifs, soit ceux de FCAS et de FIA.

Étant donné la décision du conseil d’administration de la SOA de ne pas reconnaître les exemptions de l’ICA à l’égard des titres d’ASA et de FSA, il existe une certaine crainte chez les étudiants selon laquelle le PAU pourrait restreindre leurs possibilités de carrière. Il convient de rappeler que le titre de FICA s’adresse aux actuaires canadiens et que le PAU est fondé sur les objectifs d’apprentissage des examens préliminaires utilisés par l’ICA, la CAS et la SOA. Un candidat à un emploi qui a bénéficié des exemptions du PAU et un candidat qui a réussi les examens connexes devraient être traités de la même façon. Il importe aussi de faire remarquer que, allié à une expérience américaine appropriée, le titre de FICA demeure reconnu par l’American Academy of Actuaries (AAA) aux fins des exigences relatives au titre de MAAA.

Nous assurons une communication constante avec les employeurs afin de nous assurer qu’ils comprennent bien le PAU et ce qu’il permet d’accomplir. De nombreux employeurs nous ont dit ne voir aucune différence entre les deux types de candidats. Nous devons transmettre cette information aux recruteurs de première ligne afin qu’ils comprennent ce qu’il en est et qu’ils ne prennent pas de décisions d’embauche biaisées.

L’ICA continuera de promouvoir la valeur et la portabilité du titre de FICA, ainsi que le fait qu’il s’agit d’un titre de première classe respecté partout dans le monde, quelle que soit la façon dont on l’obtient.

La suite des choses

Le PAU, qui est maintenant bien engagé dans sa troisième année de mise en œuvre, prend de la vigueur et demeure un élément stratégique et viable du système d’éducation de l’ICA. La Commission de l’agrément assure une évaluation soutenue du programme et en améliore continuellement des aspects. Elle entreprendra une révision fondamentale de celui-ci au cours des mois à venir. Cette révision comprendra notamment de plus vastes communications avec les membres de l’ICA afin de leur faire mieux connaître le programme, de sonder leurs perceptions et de recueillir leurs commentaires dans le but de favoriser l’évolution du PAU dans le cadre de la stratégie d’éducation globale de l’ICA. Nous espérons que vous prendrez part avec nous au renforcement du système d’éducation canadien destiné aux futurs membres de l’ICA.

Pour de plus amples renseignements, veuillez cliquer ici.

Veuillez adresser vos questions et commentaires à : agrement@cia-ica.ca.
 
Nouvelles de L'Institut

 
par Micheline Dionne, FICA

Dans un mois, je quitterai la Direction des relations internationales (DRI) après trois ans et demi de service à la tête d’un groupe qui a apporté des changements importants, et pas seulement à son nom.

En 2011, ce groupe portait le nom de Commission des relations internationales (CRI) et avait comme objectif principal de regrouper les délégués de l’ICA auprès de l’Association actuarielle internationale (AAI). La commission a choisi des délégués et a offert un lieu d’échange préalablement aux réunions de l’AAI et à la suite de celles-ci. Au cours de la même année, la CRI a officialisé le processus de recrutement des délégués et a révisé les modalités de leur nomination. Ainsi, les délégués ne seraient désormais plus nommés à vie. Les mandats sont maintenant d’une durée de trois ans avec possibilité de prolongement de deux ans étant donné qu’il faut plus de temps pour devenir entièrement efficace au sein d’une commission internationale par rapport à une commission régulière. À la fin du mandat, le poste vacant fait l’objet d’une annonce à l’ensemble des membres et l’on procède à un processus d’entrevue structuré. Cette nouvelle approche a pour effet de démocratiser le recrutement, d’assurer un renouvellement sain, de maximiser l’engagement des ressources et d’attirer de plus jeunes actuaires vers les affaires internationales.

La deuxième série de changements visait à regrouper sous les auspices de la CRI tous les groupes traitant de questions internationales. Deux groupes de travail se sont vu confier le mandat de réagir aux normes proposées par l’International Accounting Standards Board (IASB), lesquelles visaient respectivement la comptabilité des assurances et les régimes de retraite et avantages sociaux. Ces deux groupes relevaient à la fois de la Direction de la pratique actuarielle et de la CRI, mais chacune de ces dernières présumait que la gestion des deux groupes de travail était assumée par l’autre. Le rapport de subordination est désormais clairement défini envers la DRI, et d’autres commissions ont été ajoutées : une première en matière de règlements visant les assurances, laquelle est chargée de répondre aux demandes de l’Association internationale des contrôleurs d’assurance (AICA) et d’autres organismes de réglementation internationaux, et une autre dont les activités consistent à travailler auprès de l’AAI afin d’accomplir le mandat d’origine de la CRI.

La structure de la Direction, qui est en place depuis le mois de juin, permet d’assurer à l’égard des activités internationales le même niveau de surveillance que celui qu’exercent les trois autres directions à l’égard de leurs domaines de responsabilité respectifs. Nous présentons des rapports trimestriels au Conseil d’administration et prenons part aux activités de planification et à la gestion des risques.

Au cours des 12 derniers mois, la Commission sur la participation de l’ICA auprès de l’AAI a assisté à deux assemblées internationales de l’AAI et comptait des délégués à l’occasion de toutes les séances stratégiques. Chaque délégué est chargé de rédiger un rapport portant sur les séances auxquelles il a pris part en mettant l’accent sur la pertinence de celles-ci pour l’ICA et sur les mesures que l’Institut doit mettre en œuvre.

La Commission sur les normes comptables et actuarielles internationales (assurance) a formulé des commentaires à l'AAI au sujet de la déclaration d'intention relative à une Norme internationale de pratique actuarielle (NIPA) visant les contrats d’assurance (IFRS 4), ainsi qu’à l’IASB au sujet de son cadre conceptuel et de son exposé-sondage sur l’IFRS 4.

La Commission sur la réglementation internationale en assurance a formulé des commentaires à l’AICA au sujet des deux documents consécutifs qu’elle a publiés au sujet des exigences de base en matière de capital, et à l’AAI au sujet de la déclaration d’intention visant la NIPA 7, qui a pour but d’appuyer les exigences de base en matière de capital de l’AICA.

La Commission sur les normes internationales en matière de pensions et d’avantages sociaux a commenté l’exposé-sondage de l'AAI sur la NIPA visant les pensions et les avantages sociaux (IAS 19) et sur la récente révision finale de celle-ci.

De plus, une équipe de rédaction constituée d’experts en gestion du risque d’entreprise (GRE) a été mise sur pied et chargée de répondre à la déclaration d’intention portant sur deux normes proposées par l’AAI et visant les questions liées à la GRE.

Alors que je quitte mes fonctions de présidente de la DRI, je suis fière de l’engagement des membres de l’ICA sur la scène internationale et je suis persuadée que Dave Pelletier, qui entrera en fonction à la présidence, contribuera à propulser cet engagement vers de nouveaux sommets.

Micheline Dionne, FICA, est la présidente de la Direction des relations internationales.
 

La Casualty Actuarial Society (CAS) a commémoré son 100e anniversaire avec style plus tôt ce mois-ci, avec près de 2 000 actuaires et d’autres professionnels financiers qui ont participé à l’assemblée annuelle et les célébrations de l’organisme à New York.

Parmi les participants figuraient de nombreux membres de l’ICA et plus de 50 personnes ont assisté au petit-déjeuner destiné aux Canadiens organisé par l’Institut. Ce fut une excellente occasion de réseautage puisque les actuaires ont apprécié ce moment pour apprendre à se connaître les uns les autres ainsi que les avantages de joindre l’ICA tout en savourant des plats délicieux. Le président de l’Institut, Jacques Tremblay, ainsi que le président désigné, Rob Stapleford, étaient heureux de discuter avec des invités du petit-déjeuner et de promouvoir les possibilités offertes par l’organisme.

L’assemblée de quatre jours a également comporté une présentation spéciale donnée par l’ICA afin de féliciter la CAS d’avoir atteint son centenaire. Une incroyable statuette d’un ours, transportée avec précaution d’Ottawa à New York, a provoqué une grande réaction lorsqu’elle a été remise à Wayne Fisher, alors président de la CAS.

Voici quelques photos montrant quelques-uns des faits saillants de ce qui s’est avéré une visite très fructueuse de l’ICA et un événement très agréable.

 
Quelques participants du petit-déjeuner canadien de l’ICA.

 
Le cadeau de l’Institut à la CAS : une statuette d’un ours méticuleusement confectionnée.

 
Jacques Tremblay, président de l’ICA, à gauche, présente l’ours à Wayne Fisher de la CAS.

 
À partir de la gauche, Michel Simard, directeur général de l'ICA, M. Tremblay et M. Stapleford au dîner gala.

 

 

Steve O’Grady

1. Pourquoi êtes-vous devenu actuaire?

À l’époque, c’était le seul emploi qu’on pouvait occuper avec un diplôme en mathématiques.

2. Lorsque vous dites aux gens que vous êtes actuaire, que croient-ils que vous faites?

Certains croient que je suis un acteur. D’autres croient que je fais quelque chose de très ennuyant au sein d’une société d’assurance.

3. Qui a été votre plus grande inspiration pendant votre carrière? Avez-vous eu un mentor au début de votre carrière?

Je peux honnêtement affirmer que je n’ai jamais été inspiré par quiconque. Je n’ai jamais eu de mentor.

4. Qu’appréciez-vous le plus de votre travail?

Conduire pour me rendre au travail.

5. Si vous n’étiez pas actuaire, quelle serait votre carrière de choix?

Musicien de blues.

6. Quels sont vos passe-temps?

Jouer du piano jazz, jouer au golf et faire des casse-tête.

7. Quels sont vos musiques, livres et films préférés?

Musique : jazz/blues.

Livre : L’art d’avoir toujours raison.

Film : Le Faucon maltais.

8. Quelle est votre destination vacances de rêve?

North Vancouver.

9. À quoi réussissez-vous mieux que quiconque de vos connaissances?

Je remplis des sondages mieux que quiconque de mes connaissances.

10. Si vous pouviez vivre dans la peau d’une autre personne, vivante ou décédée, de qui s’agirait-il et pourquoi?

Oscar Peterson. Je veux jouer du piano jazz comme il le faisait.

Steve O’Grady est un actuaire-conseil principal chez Westcoast Actuaries.

 

Si vous aimeriez faire l’objet de la chronique Présentez-vous, veuillez répondre aux 10 questions ci-dessus par l’intermédiaire de notre formulaire en ligne. 

 

 

 

Le siège social de l’ICA a accueilli sa toute dernière recrue. Il s’agit d’Elliot Hughes, MBA, nouveau gestionnaire des relations gouvernementales et des communications. Elliot est responsable des relations de l’Institut avec ses auditoires externes, soit les politiciens, les organismes de réglementation, l’industrie, les organismes pertinents et la population canadienne, une fonction qui s’inscrit dans le cadre de notre objectif stratégique qui consiste à faire reconnaître l’Institut à titre de collaborateur de premier plan en ce qui concerne les aléas et les risques financiers futurs.

Il occupait auparavant le poste de gestionnaire des relations externes collectives au sein du Lloyds Banking Group, la plus grande banque de services aux particuliers et aux entreprises du Royaume-Uni. Dans le cadre de ces fonctions, il a fait progresser les objectifs politiques et de réputation du groupe auprès des intervenants d’influence, notamment les médias, le gouvernement, les fonctionnaires et les clients, en établissant des politiques stratégiques et en agissant à titre de conseiller politique auprès du comité collectif exécutif, dont faisait partie le chef de la direction.

Son expérience acquise à mettre en œuvre les priorités d’ordre politique et communicationnel en exerçant une influence stratégique auprès des principaux intervenants internes et externes, de même que sa réussite dans l’élaboration de stratégies, de tactiques et de matériel de communication seront assurément utiles à l’Institut au moment de mettre en œuvre les éléments de son nouveau plan stratégique.

Vous pouvez joindre Elliot à elliot.hughes@cia-ica.ca.
 
PERSONNES INFLUENTES

Un conseil de Rob Brown au sujet de la planification pour la retraite est inclus dans un article du Globe and Mail traitant de réduction.  

Sue Elliott est passée d’un rôle de chef des solutions relatives aux soins chez Just Retirement à un rôle de chef des produits chez MetLife. 

Michel St-Germain et William Da Silva sont en vedette dans un article de la Montreal Gazette qui traite de régimes de retraite, de manifestations et de tables de mortalité de l’ICA.


Le réseautage est un élément clé de la carrière de tout professionnel qui réussit, et l'ICA vous offre une nouvelle possibilité d'informer vos pairs de vos réalisations et progrès.

Notre rubrique du (e)Bulletin, Des nouvelles des actuaires, vous donnera l'occasion d'annoncer votre nouvelle nomination, votre nouveau titre, vos nouveaux titres de compétence ou d'autres renseignements vous concernant. Vous aurez ainsi la possibilité d'informer vos confrères et consœurs actuaires et d'autres professionnels du domaine financier – qu'il s'agisse d'ex-collègues, d'anciens confrères ou consœurs d'université, d'employeurs potentiels, de futurs clients, etc. – de, par exemple :

  • Votre nouvelle nomination;
  • Votre nouveau titre ou nouveau champ de responsabilité;
  • Vos nouvelles qualifications;
  • Vos nouvelles coordonnées;
  • Un prix ou une reconnaissance qui vous a été décerné;
  • La publication de documents ou d'articles.

Il vous suffit d'envoyer un courriel – une simple ligne suffit, mais n'hésitez pas à en mettre davantage si vous le souhaitez – au rédacteur anglais de l'ICA à andrew.melvin@cia-ica.ca. Nous veillerons à ajouter cette information au numéro suivant du (e)Bulletin.

Veuillez inclure un numéro de téléphone auquel nous pouvons vous joindre pendant la journée et, si possible, une photo couleur à haute résolution. Pour être ajoutée au numéro à paraître, votre information doit nous parvenir au moins une semaine avant le dernier jour ouvrable du mois.

Pour plus de nouvelles concernant les membes de l'ICA, suivez l'ICA sur Twitter.   
 
LES PUBLICATIONS DU MOIS

BA082 Ordre du jour : Réunion no 82 du Conseil d'administration (26 novembre 2014)

214123 Énoncé d'accessibilité de l'ICA

214121 Bulletin de discipline : Volume 21, no 1 (novembre 2014)

214120 Politique sur les droits d’auteurs des publications

AM-2014-37 Séance 37 : Mise en oeuvre de l’évaluation interne du risque et de la solvabilité (ORSA) (volume 45, juin 2014)

AM-2014-21 Séance 21 : Innovations en matière de gestion des risques de décaissement des actifs dans les régimes d’accumulation de capital (volume 45, juin 2014)

214119 Politique sur les données exclusives tirées de recherches

214118summary Document de recherche sur le risque opérationnel – Sommaire

214118 Document de recherche sur le risque opérationnel

AM-2014-8 Séance 8 : Mise à jour de la Commission des rapports financiers des compagnies d’assurance-vie (volume 45, juin 2014)

AM-2014-26 Séance 26 : C’est déjà assez dur d’être actuaire. N’y ajoutons pas «la mort par PowerPoint»! (volume 45, juin 2014)

AM-2014-33 Séance 33 : Perspectives relatives au risque de longévité (volume 45, juin 2014)

AM-2014-36 Séance 36 : Applications pratiques de la modélisation prédictive (volume 45, juin 2014)

EECM116 Procès-verbal de la réunion no 116 de la Direction de l’admissibilité et de la formation (20 octobre 2014)

EECA117 Ordre du jour de la réunion no 117 de la Direction de l’admissibilité et de la formation (10 novembre 2014)

AE014 Presentation to Dalhousie Law School: Division of pensions on marriage breakdown

214116 Voir au-delà du risque (novembre 2014)

SES5INV2014 Séance 5 • Tendances comportementales dans la prise de décision en matière de placement

AM-2014-24 Séance 24 : L’élaboration de produits à émission simplifiée au Canada (volume 45, juin 2014)

AM-2014-27 Séance 27 : Le risque systémique (volume 45, juin 2014)

AM-2014-30 Séance 30 : Études sur l’expérience de morbidité en assurance maladies graves : les plus récentes données! (volume 45, juin 2014)

214114 Note éducative : Passif des primes

SES4INV2014 Séance 4 • Réflexions sur la gouvernance et les régimes de retraite

RFPLTHC Request for Proposals Regarding Canadian Long-Term Healthcare Trend Resource Model As at November 3, 2014

214117 Mémoire au Ministère des Finances Canada : Modifications proposées à certains règlements concernant les régimes de retraite

EB1014PDF (e)Bulletin Octobre 2014 (version pdf)

EB1014 (e)Bulletin Octobre 2014

SES5-3PEN2014 Séance 5 • Nouvelles tables de mortalité des retraités canadiens – Révision et analyse approfondies - Commentaires d'introduction

SES1PEN2014 Séance 1 : Mise à jour de la CNA

SES1-1PEN2014 Séance 1 : Mise à jour de la CRFRR

SES2-1INV2014 Séance 2 • Le risque de longévité

SES2PEN2014 Séance 2 : L’ACARR fait le point

214113 Mémoire aux organismes de réglementation fédéral et provinciaux sur le provisionnement des régimes de retraite et les valeurs de transfert

Les tweets de novembre de @ICA_Actuaires :

Présentation par l’actuaire en chef Ménard, à l’@FMI_IGF portant sur les régimes de retraite du secteur public. http://www.osfi-bsif.gc.ca/Fra/oca-bac/sp-ds/Pages/jcm20141125_slides.aspx...

Vivre jusqu’à 100 ans? De plus en plus de Canadiens doivent commencer à s’y préparer http://fw.to/uZvc09k @globeandmail @KiwiV

Le rapport actuariel sur le Régime de pensions des Forces canadiennes – Force régulière http://www.osfi-bsif.gc.ca/Fra/Docs/CFSA13.pdf...

Assurance Economical nomme Chris Van Kooten #actuaire, vice-président principal et directeur de la souscription #FICA http://cnw.ca/HI8gJ

Charles Sousa's economic update gives shape to Ontario pension plan: Mayers http://on.thestar.com/1t5wLaZ via @torontostar

Le gouvernement du Canada envisage d’émettre d’autres obligations à très longue échéance http://ow.ly/EytdN

#Étudiantsactuariels, inscrivez-vous maintenant au congrès de l’#ANÉA2015 à #Montréal http://tinyurl.com/ASNA2015

Le BSIF publie les versions révisées des chapitres 1, 2 et 6 de la ligne directrice Normes de liquidité http://www.osfi-bsif.gc.ca/fra/fi-if/rg-ro/gdn-ort/gl-ld/Pages/LAR_rev_let.aspx...

Estimations de la #population #canadienne selon l’état matrimonial ou légal, l’âge et le sexe maintenant disponible http://bit.ly/1zQGRnv

La version finale révisée de sa ligne directrice E-13, renommée Gestion de la conformité à la réglementation http://www.osfi-bsif.gc.ca/fra/fi-if/rg-ro/gdn-ort/gl-ld/Pages/e13_let_2014.aspx...

Félicitations à @CASact pour votre 100e anniversaire!

Vous êtes un #actuaire en recherche d’emploi? Consultez la banque d’#emplois actuariels de l’ICA http://bit.ly/BanqueDemplois

Version finale : ligne directrice B-21 Pratiques et procédures de souscription d’assurance hypothécaire résidentielle http://www.osfi-bsif.gc.ca/Fra/osfi-bsif/med/Pages/b21_nr_1114.aspx...

Version révisée finale : ligne directrice sur le MMPRCE à l’intention des sociétés d’assurance-vie http://www.osfi-bsif.gc.ca/Fra/fi-if/rg-ro/gdn-ort/gl-ld/Pages/MCCSR2015_let.aspx...

Merci à nos commanditaires bienfaiteur, Colloque #investissements : GGY Axis, Elliott Bauer, @KPMG_Canada, RGA, @SCOR_SEet @SOActuaries

Tendances comportementales dans la prise de décision en matière de placement, @LisaKramer, Colloque #investissements http://bit.ly/1x7Xj0c

Claude Lamoureux : conception et provisionnement des régimes de retraite, évolution de bonnes pratiques de gouvernance http://bit.ly/1x7Xj0c

Merci à nos commanditaires mécène des colloques de l’ICA #investissements et #régimesderetraite @DeloitteCanada @AurigenRe @SunLifeCA

Colloque #investissement : évolution des stratégies Smart #Beta et leurs caractéristiques sous-jacentes avec @somseif http://bit.ly/1x7Xj0c

On explore la gamme de structures de #placements utilisées pour gérer et atténuer le #risque au Canada et l’étranger http://bit.ly/1x7Xj0c

Colloque #investissements : répercussions éthiques, stratégiques et de gouvernance de l’activisme des #actionnaires http://bit.ly/1x7Xj0c

Le rapport actuariel sur le Compte de prestations de décès de la Force régulière a été déposé http://www.osfi-bsif.gc.ca/Fra/Docs/RFDB13.pdf...

Merci à @ChantalHbert pour cette excellente présentation au Colloque de l’ICA sur les #régimesderetraite.

Les provinces doivent innover en termes de soins de #santé, mais elles ne peuvent le faire seules, selon @ChantalHbert.

Le rapport actuariel sur le Régime de retraite des parlementaires a été déposé http://www.osfi-bsif.gc.ca/Fra/oca-bac/ar-ra/mp-plm/Pages/mp13.aspx...

Encore plus de @ChantalHbert : Le #vieillissement de la population est l’éléphant dans le salon

Bulletin d’information InfoPensions : le 12e numéro est maintenant disponible sur notre site Web http://www.osfi-bsif.gc.ca/Fra/Docs/ip/20141103/index.html...

Présentation par Jean-Claude Ménard, actuaire en chef, à la Conférence internationale de recherche de @ISSACOMM http://www.osfi-bsif.gc.ca/Fra/oca-bac/sp-ds/Pages/jcm20141104.aspx...

Colloque #régimesderetraite : Nouvelle norme sur l’expertise devant les #tribunaux et tables de #mortalité des retraités http://bit.ly/1t5OOTf

Point intéressant de @ChantalHbert : objectifs de #politique à court terme vs. nature à long terme du travail #actuariel.

Ravi d’avoir @ChantalHbert, conférencière invitée au déjeuner, au Colloque de l’ICA sur les #régimesderetraite http://bit.ly/1t5OOTf

Le niveau de participation au régime de retraite agréé est en hausse http://tinyurl.com/n35p7sv
 
Calendrier des rencontres
Le Point sur le Conseil et les Directions

Direction de l’admissibilité et de la formation

Les personnes suivantes ont été nommées aux sous-commissions de la Commission de l’éducation permanente ci-dessous, entrée en vigueur rétroactive au 24 octobre 2014 :

  • Sous-commission sur l’assurance individuelle de personnes : Laura Anders;
  • Sous-commission sur la gestion du risque : Andrei Titioura.

Heather Wolfe a démissionné de son poste de membre de la Commission de l’éducation permanente ainsi que de vice-présidente de la sous-commission sur les régimes de retraite et quitte avec remerciements. Robert Bhatia et Peter Treichel ont démissionné de leur poste de membre de la sous-commission sur l’assurance individuelle de personnes et quittent avec remerciements.

Direction de la pratique actuarielle

Les personnes suivantes ont été nommées aux commissions ci-dessous :

  • Commission des rapports financiers des compagnies d’assurances IARD : Michel Dionne, en vigueur immédiatement;
  • Commission sur la gestion des risques et le capital requis : Leonard Pressey (président), Kevin Gray, Irfan Shariff, Michelle Lindo, Pierre Bernard, Pierre Lepage et Pierre-Paul Renaud, en vigueur le 1er septembre 2014;
  • Commission des rapports financiers des régimes de retraite : Andrew Gillies et Tom Mudrinic.

Les personnes suivantes ont complété leur mandat ou ont démissionné des commissions ci-dessous et quittent avec remerciements :

  • Commission sur l’expertise devant les tribunaux : Jamie Jocsak (a démissionné, en vigueur le 24 septembre 2014);
  • Commission sur la gestion des risques et le capital requis : Glenalan Cameron, Robert Berendsen, Kelly Levy, Pascal Verrette, Ronald Miller et Guillaume Benoit;
  • Commission des rapports financiers des régimes de retraite : Dean Newell, Melissa Kirshenbaum et Barbara Sanders.